PUBLICITÉ

La Baule-Les-Pins : les jolis châteaux de sable (en Blu-ray et DVD)

Blu ray La Baule les Pins 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)

Synopsis

En juillet 1958, comme chaque été, Frédérique et Sophie partent à La Baule avec leur gouvernante pour les grandes vacances, mais cette fois sans leurs parents, Léna et Michel, sur le point de se séparer. Quelques temps plus tard, Léna vient les rejoindre et retrouve aussi son amant, Jean-Claude, qui lui propose d'embarquer pour l'Amérique…

• Titre original : La Baule-Les-Pins
• Support testé : Blu-ray
• Genre : drame
• Année : 1989
• Réalisation : Diane Kurys
• Casting : Nathalie Baye, Richard Berry, Zabou Breitman, Jean-Pierre Bacri, Vincent Lindon, Valeria Bruni Tedeschi, Didier Bénureau
• Durée : 1 h 37 mn 14
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 2,35/1
• Sous-titrage : aucun
• Piste sonore : DTS-HD MA 2.0 français
• Bonus : boîtier Digipack avec le blu-ray et le DVD du film - un livret « La baule-les-Pins été 1958 » sur le film (16 pages) - entretien avec Diane Kurys (2021, 14 mn 06) - entretien avec Nathalie Baye (2021, 6 mn 57) - entretien avec Diane Kurys (2004, 26 mn 20) - 15 ans après : les retrouvailles des enfants (20 mn 30) - bande annonce (1 mn 24)
• Éditeur : ESC Éditions

LA SUITE APRÈS LA PUB

Commentaire artistique

Comme l’explique Diane Kurys la réalisatrice (cf. bonus 2204), La Baule-Les-Pins appartient à sa trilogie consacrée à la séparation, inspirée par sa mère et par le divorce de ses parents, débutée avec Diabolo Menthe (1977) et poursuivie avec Coup de foudre (1983). La Baule-Les-Pins mets en scène ses souvenirs de plage partagés avec sa sœur cadette à un moment particulier de 1954 lorsque ses parents vont se séparer. À cette fin, elle va utiliser des réminiscences personnelles qu’elle amalgame à celles d’autres familles et centre son intrigue sur l’enfance qui observe l’univers des adultes, dans l’esprit de Diabolo Menthe. Si La Baule-Les-Pins est une fiction imprégnée de nostalgie, qui s’accentue avec le recul, sur l’époque estivale des années 60, l’intrigue est fortement influencée par les souvenirs de la scénariste/réalisatrice : ses parents sont incarnés à l’écran par Nathalie Baye (Léna) et Richard Berry (Michel) et son propre rôle, alors qu’elle était fillette, est interprété par Julie Bataille (Frédérique). Dans ce film, Diane Kurys joue avec élégance et délicatesse de l’émotion enfantine face à l’irrémédiable sur un mode léger comme un souvenir de vacances : le cocktail intemporel de tendresse, d’humour et de gravité est conclu en beauté par la chanson « La bouche pleine de sable » de Philippe Sarde et Étienne Roda-Gil. Outre les paysages estivaux du littoral atlantique, la nostalgie d’une époque révolue (costumes, voitures, appareils photo et de radio, etc.) et les évènements perçus à hauteur d’enfant, La Baule-Les-Pins reste mémorable pour son interprétation. Nathalie baye et Zabou (Bella) sont parfaites en sœurs au tempérament opposé et les six enfants sont naturels à souhait (cf. bonus 15 ans après). Le film bénéfice des compositions irrésistibles de Léon par Jean-Pierre Bacri (disparu en janvier 2021), d’Odette par Valeria Bruni Tedeschi et de Didier Bénureau inénarrable monsieur Ruffier, le logeur. La Baule-Les-Pins, c’est tout le plaisir d’une chronique mélancolique : celle d’une période d’insouciance qui va se terminer. Faisant écho à des situations plus ou moins vécues, sinon ressenties, le tableau estival que brosse La Baule-Les-Pins a la force d’une évocation universaliste qui dépasse l’histoire du couple Korski et de ses deux fillettes. C’est probablement cette dimension qui a forgé le succès du film dont la mise en scène se révèle toujours juste et émouvante. Composé de petits moments de vérité dépourvus de réelle action, le film a le bon goût de ne jamais tomber dans le mélo et si certains personnages secondaires sont parfois à la limite du cliché, la cohésion de la réalisation emporte l’adhésion. Sur les traumas de l’enfance et l’émancipation d’une femme en avance sur son temps, La Baule-Les-Pins n’a pas pris une ride.

 

Blu ray La Baule les Pins

Commentaire technique

Image : copie HD, nouveau Master 2K restauré, bonne définition, belle restitution des textures, grain argentique discret (tournage en 35 mm Panavision, Master Format 2K), contraste bien maîtrisé pour une image lumineuse, étalonnage et colorimétrie chatoyants, teintes vives, tons nuancés, image propre sans défaut

Son : mixage (Dolby Stéréo au cinéma), dialogue très clairs et équilibrés, excellente dynamique qui profite à la musique de Philippe Sarde, spatialisation modérée aux ambiances limitées et sans grande ouverture spatiale

LA SUITE APRÈS LA PUB

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Mixage sonore : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise(3,5/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0099200/

 

Combo Blu-ray/DVD disponible sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus