Fievel et le Nouveau Monde : une animation à l’ancienne très plaisante (en Blu-ray et DVD)

Blu ray Fivel et le Nouveau Monde 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)

Synopsis

En 1885, les souris en Russie sont de plus en plus menacées par les chats. La famille de Fievel décide d'émigrer aux États-Unis, où, selon la rumeur, « il n'y a pas de chat et les rues sont pavées de fromage ». Durant le voyage en bateau, le souriceau est séparé des siens lors d'une tempête et tombe à l'eau. Après de multiples aventures, il arrive seul à New York…

LA SUITE APRÈS LA PUB

• Titre original : An American Tail
• Support testé : Blu-ray
• Genre : animation
• Année : 1986
• Réalisation : Don Bluth
• Casting : (voix VO) Phillip Glasser, Dom DeLuise, Nehemiah Persoff, Erica Yohn, Amy Green, Christopher Plummer, John Finnegan, Will Ryan, Madeline Kahn, Hal Smith, Catianne Blore (voix VF) Sauvane Delanoë, Alain Dorval, Roger Lumont, Nathalie Nerval, Géraldine Guyon, Gérard Rinaldi, Roger Carel, Perrette Pradier, Georges Atlas, Isabelle Ganz
• Durée : 1 h 20 mn 16
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 1,85/1
• Sous-titrage : français
• Pistes sonores : DTS-HD MA 5.1 et 2.0 anglais, français
• Bonus : interview de Xavier Kawa-Topor, spécialiste du cinéma d'animation, auteur de « Le Cinéma d’Animation en 100 films » (2021, 32 mn 27) - film annonce en VO (1 mn 00) - boitier Digipack avec le Blu-ray et le DVD du film
• Éditeur : Rimini Éditions

Commentaire artistique

En 1973, Don Bluth, animateur doué chez Disney, crée, avec deux autres transfuges du studio, Gary Goldman et John Pomeroy, une petite société de production, « Don Bluth Productions ». Leur premier dessin animé Banjo, le chat malicieux (1979), réalisé avec des moyens rudimentaires et artisanaux, obtient d’emblée un réel succès et plusieurs prix. Le trio peut alors se lancer dans le long métrage avec Brisby ou le secret de NIMPH (1982) qui sort à une époque où l’animation est en perte de vitesse. Après une activité dans le monde plus lucratif des jeux vidéo, Don Bluth et ses acolytes, réunis dans les « Sullivan Bluth Studios », peuvent de nouveau se consacrer à un dessin animé ambitieux, avec le financement conjoint d’Amblin Entertainment (Steven Spielberg). Ce sera Fievel et le Nouveau Monde (titre VF qui supprime le jeu de mot entre « tail », queue » et « tale », conte) qui sortira en 1986 et avait été d’abord imaginé comme un film de télévision. Le scénario est imprégné par toute l’aventure de l’immigration américaine mâtinée d’un univers à la Dickens : Fievel (Feivel) le nom du souriceau est celui d’un aïeul de Steven Spielberg. Don Bluth insiste pour que l’histoire intègre le monde des humains et n’hésite pas à diriger des scènes excessivement effrayantes (chat « cosaques » ou monstre marins) qui limitent la vision par les très jeunes enfants. Le résultat commercial est un triomphe sans précédent pour une animation et malgré une critique mitigée. Fievel et le Nouveau Monde doit son succès à sa conception : Don Bluth décida stylistiquement de revenir à une esthétique arrondie d’antan qui allait satisfaire la fibre nostalgique des spectateurs des années 80. Le choix des voix des personnages a été particulièrement étudié, mêlant divers accents typés comme le yiddish, l’italien, l’anglais newyorkais, irlandais, britannique (à cet égard, la VOST est fortement conseillée). Le casting étoilé réunit quelques voix d’acteurs renommés : en VO, outre Phillip Glasser recruté fortuitement, on reconnaîtra Dom DeLuise, Christopher Plummer et Madeline Kahn et, en VF, Gérard Rinaldi, Roger Carel et Perrette Pradier. Techniquement le film a été réalisé avec la technique à l’ancienne des 24 images par seconde, loin des animations télévisées au rabais, complétée ponctuellement par la technique de rotoscopie. Certaines séquences, dont celle de la tempête en mer, font preuve d’une prouesse technique et d’une réussite esthétique qui méritent la vision. La découverte de l’Amérique (New York) à hauteur du petit Fievel, avec tout ce que ce choix dramaturgique suppose de scènes terrifiantes, cocasses ou attendrissantes, suscite une empathie immédiate, bien stimulée par une galerie de personnages pittoresques : le « french » pigeon Henri, le chat Tiger bon enfant, la chatte leader Gussie, etc. Si sa tonalité parfois angoissante réserve ce dessin animé aux plus grands, Fievel et le Nouveau Monde demeure une excellente réalisation à l’ancienne qui conjugue, avec brio, la fascination d’une histoire fertile en rebondissements et le plaisir d’une animation esthétiquement chaleureuse. Pour les puristes, la VO disponible dans cette édition est celle remixée en 2004 qui est ponctuellement différente de la version présentée au cinéma avec quelques nouveaux dialogues et certains effets sonores ajoutés.

 

Blu ray Fivel et le Nouveau Monde

Commentaire technique

Image : copie HD, nouveau Master retravaillé qui n’est pas exceptionnel mais très regardable, format 1,85/1 respecté, définition globale plutôt correcte même sur une grande diagonale d’écran mais piqué variable pas toujours uniforme, grain argentique (tournage en 35 mm) drastiquement réduit, niveau de contraste parfois un peu élevé mais dans l’ensemble la densité des scènes sombres reste convenable, quelques défauts subsistent comme certains contours mal nettoyés (inhérent à l’orignal avec photographie de « cellos » mal finalisés), étalonnage chaud, colorimétrie chatoyante aux couleurs vives et tons soutenus

Son : mixage anglais 5.1 (remix, film en Dolby Stéréo au cinéma), dialogues clairs et centrés, excellente dynamique pour la musique entrainante de James Horner, spatialisation très limitée avec peu d’effets surrounds immersifs, LFE peu sollicités ; VF 5.1 au doublage soigné avec des voix très bien caractérisées (Gérard Rinaldi, Roger Carel, Perrette Pradier), bonne dynamique et spatialisation contenue

LA SUITE APRÈS LA PUB

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise(3,5/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise(3/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise(3,5/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0090633/

 

Combo Digipack Blu-ray/DVD disponible sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web