PUBLICITÉ

Le Gang Anderson : un casse sous surveillance façon « Big Brother » (en Blu-ray et DVD)

Blu ray Le Gang Anderson 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)

Synopsis

Après de longues années de prison, Duke Anderson un voleur professionnel, rejoint son ancienne petite amie installée dans un hôtel particulier cossu de New York. C'est ainsi qu'il a l'idée de reformer une équipe pour organiser le cambriolage de tous les appartements de la résidence sans imaginer que l'immeuble est truffé de caméras et de systèmes d'écoute…

• Titre original : The Anderson Tapes
• Support testé : Blu-ray
• Genre : policier
• Année : 1971
• Réalisation : Sidney Lumet
• Casting : Sean Connery, Dyan Cannon, Martin Balsam, Ralph Meeker, Alan King, Christopher Walken
• Durée : 1 h 38 mn 53
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 1,85/1
• Sous-titrage : français
• Pistes sonores : DTS-HD MA 2.0 monophonique anglais, français
• Bonus : présentations 2017 du film par Bertrand Tavernier (20 mn 14), Patrick Brion (7 mn 04) et François Guérif (6 mn 06) - bande annonce (2 mn 51) - galerie de photographies (0 mn 36)
• Éditeur : Sidonis Calysta

LA SUITE APRÈS LA PUB

Commentaire artistique

Le Gang Anderson porte un titre VF qui ne présume rien de ce que raconte le film de Sidney Lumet, réalisé l’année qui précède le scandale du Watergate. Avec le recul, The Anderson Tapes, titre VO plus explicite (les bandes magnétiques enregistrées d’Anderson), a acquis un aspect prémonitoire savoureux… Mais, bien évidemment, c’est surtout la présence de Sean Connery, incarnant « Duke » Anderson, qui focalise l’attention et constitue le prétexte principal pour revoir ce film policier énergique mais pas vraiment exceptionnel. L’acteur écossais tourne ce film secondaire, au cours d'une carrière particulièrement prolifique, l’année où il incarne James Bond pour la septième fois dans Les Diamants sont éternels (1971). Il avait déjà joué en 1965 dans un film de Sidney Lumet, La Colline des hommes perdus, critique féroce de l’institution militaire et les deux hommes se retrouveront par la suite dans trois autres longs métrages (1972, 1974 et 1989). Le Gang Anderson est adapté d’un roman de Lawrence Sanders et raconte, selon une structure familière à de nombreux polars, la préparation minutieuse et l’exécution d’un braquage de grande ampleur, ici dans un immeuble chic newyorkais au lieu d’une banque. Tout le piquant de ce thriller réside dans l’omniprésence de la surveillance vidéo et d’écoutes téléphoniques : dans ce film, tout le monde espionne tout le monde (policiers, malfrats, particuliers) dans la plus totale illégalité. L’autre atout du film est son montage qui défie toute linéarité et intercale des scènes dans un apparent désordre chronologique pourtant très plaisant pour le spectateur car ni confus, ni embrouillé. Cette habileté narrative rend le suspense efficace même si il faut bien regretter qu’aucune des personnalités ne soit finement analysée mais, tout au plus, suggérée. Les rôles secondaires bénéficient cependant d’excellents interprètes comme Dyan Cannon, sous-employée en amoureuse assez vite expédiée, Martin Balsam étonnant en antiquaire homosexuel ou Christopher Walken, tout jeune (c’est son premier film), en as du perçage de coffre-fort. Seul le caractère incarné par Sean Connery, jouant au naturel sans postiche, a droit à plus d’égard. L’accent mis sur les technologies de surveillance était peut-être très novateur dans les années 70 mais, outre le côté démodé des divers appareils, la critique du « Big Brother » d’avant l’ère internet paraît aujourd’hui bien dérisoire ! Magnifiquement rythmé par la partition inventive, obsédante et parfois curieuse, de Quincy Jones, Le Gang Anderson a certes vieilli mais conserve la nervosité captivante d’une mise en scène attrayante jouant avec habileté dans la narration de la temporalité différenciée et le plaisir de retrouver Sir Sean Connery, toujours charismatique, quel que soit le rôle interprété. Cette édition Blu-ray, sans aucun nouveau bonus, est identique à celle sortie en 2017 dont seul le packaging a changé.

 

Blu ray Le Gang Anderson

Commentaire technique

Image : copie HD, restaurée, bonne définition, précision honorable sur les détails et les gros plans de visage, grain argentique atténué (tournage en 35 mm avec caméras Arriflex, Master Format probablement 2K), gestion naturaliste des contraste, image claire et propre, étalonnage chaud, colorimétrie réaliste mais pas toujours exacte et teintes nuancées

Son : mixage anglais 2.0 monophonique restauré, dialogues clairs, bonne dynamique générale sans saturation ni souffle, rapports voix/ambiances équilibrés ; VF 2.0 monophonique, doublage ancien avec la voix officielle de Sean Connery : Jean-Claude Michel, mixage voix trop détaché des ambiances

LA SUITE APRÈS LA PUB

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise(3,5/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise(3/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0066767/

 

Blu-ray et DVD disponibles sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus