Premiers long-métrages de Robert Mulligan en HD (en Blu-ray et DVD)

Blu ray Trois Films de Mulligan 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise(3/5)

Synopsis

Le Roi des imposteurs : Ferdinand Waldo Demara est un escroc depuis l'enfance. Tromper son monde est un sport pour lui : il n'hésite pas à truquer ses papiers, s'inventer des connaissances et des diplômes. Il deviendra tour à tour moine, gardien de prison, chirurgien de la marine, trappiste. Tout cela, avant que la loi ne le rattrape…

LA SUITE APRÈS LA PUB

Le Rendez-vous de septembre : chaque mois de septembre, un américain fortuné se rend dans sa magnifique propriété italienne, où il retrouve sa petite amie originaire de Rome. Mais lors d'une visite imprévue, il se rend compte que durant ses absences, la villa sert d'hôtel pour des touristes et leurs conquêtes. En voulant reprendre les affaires en main, il plonge dans une spirale d'évènements incontrôlables…

L’Homme de Bornéo : en 1936, à Bornéo, Anton Drager débarque pour soigner la lèpre chez les locaux. Il devient l'assistant du spécialiste de la lèpre, le docteur Brits Jansen. Rapidement, il est rejoint par sa fiancée Els. Mais la jungle n'a pas encore livré tous ses mystères et le couple va être confronté à des forces difficiles à combattre…

• Titre français : Le Roi des imposteurs - Le Rendez-vous de septembre - L’Homme de Bornéo
• Titre original : The Great Impostor - Come September - The Spiral Road
• Support testé : Blu-ray
• Genre : comédie dramatique, comédie romantique, aventures
• Année : 1960, 1961, 1962
• Réalisation : Robert Mulligan
• Casting : (1) Tony Curtis, Karl Malden, Edmond O'Brien, Arthur O'Connell, Gary Merrill, Joan Blackman, Raymond Massey, Robert Middleton (2) Rock Hudson, Gina Lollobrigida, Sandra Dee, Bobby Darin, Walter Slezak, Brenda De Banzie, Rossana Rory, Ronald Howard (3) Rock Hudson, Burl Ives, Gena Rowlands, Geoffrey Keen, Neva Patterson, Will Kuluva, Philip Abbott, Larry Gates
• Durée : 1 h 52 mn 13 - 1 h 53 mn 29 - 2 h 19 mn 28
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : (1) 2,00/1 Noir et blanc - (2) 2,35/1 Couleur - (3) 2,00/1 Couleur
• Sous-titrage : français
• Pistes sonores : DTS-HD MA 2.0 monophonique anglais, français
• Bonus : portrait de Robert Mulligan (23 mn 27) - le film par Jean-Pierre Dionnet (4 mn 39, 7 mn 57, 6 mn 51) - analyse du film par Nachiketas Wignesan (22 mn 27, 23 mn 45, 21 mn 34) - bande-annonce d'époque (2 mn 39, 1 mn 35, 1 mn 06) - portrait de Rock Hudson uniquement sur le blu-ray Le Rendez-vous de Septembre (15 mn 40) - dans la même collection - jaquette réversible - DVD du film
• Éditeur : Elephant Films

Commentaire artistique

Fort de son expérience de réalisateur à la télévision au sortir de la guerre, Robert Mulligan entame sa carrière au cinéma à partir de 1957 en réalisant un premier film impressionnant sur la dépression mentale avec Anthony Perkins : Prisonnier de la peur. Sa renommée ne sera pleinement acquise qu’en 1962 avec le long-métrage Du Silence et des ombres (To Kill a Mockingbird) qui récoltera trois Oscars et trois Golden Awards ! Cinéaste populaire pour sa célèbre comédie romantique Un Été 42 (1971), Robert Mulligan a surtout exploré avec une indéniable subtilité l’univers de l’enfance et son corollaire, le thème de l’innocence. Les trois titres nouvellement édités, qui datent du début de sa filmographie, sont des œuvres mineures de divertissement pas vraiment représentatives de son style. Leur principal intérêt est d’avoir servi la carrière de deux grands acteurs hollywoodiens, Tony Curtis et Rock Hudson.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Le Roi des imposteurs (1960) est basé sur un roman de Robert Crichton (1959) racontant les exploits de Ferdinand Waldo Demara, un personnage réel étonnant qui a été capable de mystifier son entourage et d’être crédible dans des métiers totalement inconnus de lui. Incarné avec brio par Tony Curtis, il sera tour à tour moine trappiste, directeur de prison, médecin dans la marine militaire, agent du FBI, etc. (les métiers illustrés dans le film sont d’ailleurs nettement moins nombreux qu’en réalité). Très efficace, le film restitue bien les incroyables prouesses de son héros avec une précision quasi documentaire tempérée par la prestation savoureuse de Tony Cutis qui a su rendre son personnage semi-escroc à la fois drôle, touchant et sympathique. Le casting est impeccable réunissant, entre autre, Edmond O’Brien, Karl Malden et Raymond Massey. La vie de Ferdinand Waldo Demara a servi de modèle à la série Le Caméléon (1996) et au biopic condensé Le Roi des imposteurs qui n’est pas sans rappeler le film de Steven Spielberg, Arrête-moi si tu peux (2002), sur un autre imposteur fameux, Frank William Abagnale Jr. Réalisé très efficacement, Le Roi des imposteurs déborde d’énergie grâce au talent de son interprète mais reste néanmoins trop convenu, dans le respect des codes hollywoodiens du genre, pour être vraiment crédible.

Pour son film suivant, Le Rendez-vous de septembre (1961), Robert Mulligan passe au format Cinémascope et à la riche palette chromatique du Technicolor pour sublimer son couple de stars, Rock Hudson et Gina Lollobrigida. Cette comédie romantique est entièrement filmée en Italie et met en scène un autre couple célèbre de l’époque, l’actrice Sandra Dee et le chanteur Bobby Darin. Très inoffensive malgré quelques tentatives pour pimenter sexuellement son intrigue, la comédie est fondée sur l’opposition entre les sexes. Mais elle ne tient que par l’abattage de sa star Gina Lollobrigida, magnifiquement photographiée par William H. Daniels : aussi sexy qu’irrésistible, elle prouve dans ce film que son talent comique était tout à fait remarquable. À ses côtés Rock Hudson, playboy trentenaire, fait ce qu’il peut pour être au niveau. Les situations sont amusantes et l’humour léger, exploitant le fossé intergénérationnel, fonctionne plutôt bien. Dans un rôle secondaire mais très empathique, Walter Slezak apporte une délicieuse touche d’humour canaille. Une comédie anodine et charmante honnêtement dirigée par Robert Mulligan qui dilapidait son talent de cinéaste.

Robert Mulligan et Rock Hudson sont à nouveau au générique de L’Homme de Bornéo (1962), le film suivant du cinéaste, réalisé en Eastmancolor somptueux au Suriname. Il s’agit d’un long film d’aventures se déroulant dans la jungle de Bornéo et faisant intervenir des médecins spécialistes de la lèpre : le docteur Jansen (Burl Ives) et le docteur Drager (Rock Hudson). La contrepartie féminine sera confiée à la charmante Gena Rowlands jouant le rôle de Els, la femme de Drager. Les péripéties sont suffisamment rythmées, avec l’appui de la musique de Jerry Goldsmith, pour captiver le spectateur, même si la querelle athéisme/foi est abordée de manière très superficielle et que la conclusion, ratée, sombre dans le prosélytisme éhonté. Difficile de croire que c’est le futur auteur de Du Silence et des ombres qui dirige cette superproduction divertissante mais sans vraie épaisseur. Heureusement que les séquences d’action et la beauté de la photographie colorée de Russell Harlan suppléent aux clichés narratifs et psychologiques. Rock Hudson barbu et échevelé se surprend lui-même en se regardant dans une mare de studio (une scène qui servira plus tard aux Monty Python) et Gena Rowlands reste sous-employée comme faire-valoir de charme. La meilleure prestation est celle de Burl Ives dont la composition de docteur bourru et expérimenté emporte l’adhésion. Dommage que le scénario inégal ait affaibli la tension de cette production hollywoodienne oubliable et pas vraiment à la hauteur du talent conjugué des interprètes et du réalisateur.

 

Blu ray Trois Films de Mulligan

Commentaire technique

Le Roi des imposteurs

Image : copie HD, bonne définition, belle précision dans les détails, grain argentique discret, contraste homogène, image propre, noirs denses, échelle des gris homogène
Son : mixage anglais 2.0 monophonique, dialogues clairs, pas de distorsion, belle dynamique, pas de bruit de fond ; VF 2.0 monophonique, dynamique moins élevée qu’en VO, doublage soigné et clair

LA SUITE APRÈS LA PUB

Le Rendez-vous de septembre

Image : copie HD, excellente définition, piqué constant sur les gros plans et les détails, grain argentique régulier, gestion remarquable du contraste, image lumineuse, étalonnage somptueux de l’image en Technicolor, palette chromatique généreuse et chaude aux teintes vives
Son : mixage anglais 2.0 monophonique, dialogues clairs, excellente dynamique sur la musique et les ambiances, pas de distorsion ; VF 2.0 monophonique, doublage soigné, voix moins naturelles car détachées des ambiances

L’Homme de Bornéo

Image : copie HD, très bonne définition, image claire, précise et propre, contraste naturaliste, étalonnage chatoyant et réaliste, colorimétrie vive aux tons nuancés
Son : mixage anglais 2.0 monophonique, dialogues d’une grande clarté, belle dynamique sur la musique de Jerry Goldsmith, pas de saturation ou de distorsion ; VF 2.0 monophonique, doublage soigné, voix claires mais manquant de naturel car mixées trop en avant, bonne dynamique

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5) Le Rendez-vous de septembre etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rouge(5/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise(3,5/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile griseetoile grise(2,5/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)

LA SUITE APRÈS LA PUB

IMDb
Le Roi des imposteurs : https://www.imdb.com/title/tt0053879/
Le Rendez-vous de septembre : https://www.imdb.com/title/tt0054759/
L’Homme de Bornéo : https://www.imdb.com/title/tt0056516/

 

Combo Blu-ray/DVD et DVD disponibles sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework