Possessions : une mini-série franco-israélienne à l'intrigue équivoque (en Blu-ray, DVD et VOD)

Blu ray Possessions 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise(3/5)

Synopsis

Natalie, jeune française expatriée en Israël, est accusée d'avoir assassiné son mari le soir de ses noces. Karim, un diplomate français chargé d'apporter sur place son aide à des ressortissants en difficulté, tombe peu à peu sous le charme de Natalie. Il ne parvient pas à savoir si la jeune femme est profondément perdue et vulnérable, ou au contraire redoutablement manipulatrice. Obsédé par cette affaire, Karim va plonger dans le passé mystérieux de Natalie et de sa famille…

LA SUITE APRÈS LA PUB

• Titre original : Possessions
• Support testé : Blu-ray
• Genre : série télévisée, thriller
• Année : 2020
• Réalisation : Thomas Vincent
• Casting : Nadia Tereszkiewicz, Reda Kateb, Noa Koler, Dominique Valadié, Ariane Ascaride, Judith Chemla, Aloïse Sauvage, Tzahi Grad, Roy Nick, Tchéky Karyo, Corentin Fila, Evelin Hagoel
• Durée : 4 h 51 mn 49 (51 mn 47, 49 mn 29, 47 mn 53, 46 mn 05, 47 mn 51, 48 mn 44)
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 2,00/1
• Sous-titrage : français
• Piste sonore : DTS-HD MA 5.1 multilingue (français, hébreu, anglais, arabe)
• Bonus : aucun
• Éditeur : StudioCanal

Commentaire artistique

Écrite par Shar Magen, la série franco-israélienne Possessions, création originale de Canal+, fleurte avec le fantastique sans franchement franchir le pas : conçue comme un thriller capable de semer de nombreuses pistes explicatives qu’elle ne cherche pas vraiment à éclaircir, elle privilégie l’impact émotionnel sur le pragmatisme et risque de décevoir les spectateurs les plus cartésiens en quête d'un dénouement sans ambigüité. Les deux derniers épisodes, durant lesquels se noue l’intrigue, ont d’ailleurs été écrits pendant le tournage des quatre premiers, au point que les acteurs n’avaient pas plus de vision claire de l’histoire que le spectateur. Possessions mise sans cesse sur l’équivoque : est-ce que ce qui est montré et ce qui est dit est bien le reflet de la réalité ou le produit d’une confusion mentale ? Tourné à Beersheba avec un casting mixte, français et hébreu, la série est fortement imprégnée par les traditions et croyances traditionnelles hébraïques, spécialement incarnées par Rosa (Dominique Valadié) et son amie Louisa (Ariane Ascaride). Les auteurs Shar Magen et Valérie Zenatti ont fondé leur intrigue sur le concept du Dibbouk (« entre deux mondes » en yiddish) de la tradition juive kabbaliste, un esprit non apaisé qui entre dans le corps d'un vivant pour le posséder suite à une mauvaise action. Le point de départ repose sur une énigme : est-ce que la jeune mariée Natalie (Nadia Tereszkiewicz) a vraiment égorgé son futur mari en pleine cérémonie et est-elle possédée ? Dès cet instant le scénario ne cesse de multiplier les faux-semblants et de brouiller les pistes en inventant de nombreux personnages susceptibles de fournir des bribes d’information : les membres de la famille de Natalie, sa mère Rosa, son père Joël (Tchéky Karyo), ses sœurs Johanna (Judith Chemla) et Jessica (Aloïse Sauvage), le diplomate Karim (Reda Kateb), emprunté et obsédé par le sort de Natalie ou le couple d’inspecteurs Esti (Noa Koler) et Rafi (Tzahi Grad) sans compter la surprenante et pittoresque marieuse Humsa (Evelin Hagoel). Très ancrée dans l’urbanisme typé de la ville israélienne et les traditions religieuses locales, la série distille la fascination d’un univers peu familier imprégné par le brassage des langues différenciées pratiquées par les protagonistes et qui ajoute une note de précieuse authenticité à l’intrigue. Très joliment photographiée en décors réels, Possessions bénéfice d’un casting remarquable, à commencer par Nadia Tereszkiewicz au rôle difficile et nuancé, entourée d’excellents comédiens hébreux et français. Noa Koler (qui ne parlait pas un mot de français avant le tournage !) campe avec efficacité une enquêtrice décidée et sympathique tandis que Reda Kateb excelle à jouer le vice-consul peu sûr de lui qui va se prendre au jeu. Le parti pris de Possessions est audacieux puisque son ambigüité assumée laisse au spectateur le soin de comprendre l’histoire à sa manière… avec le sentiment frustrant d’une série inachevée (une saison 2 n’est pas prévue pour l’instant). Le trouble et l’incertitude qui auront structuré tout le récit pèsent sur l’ambivalence de l’héroïne Natalie, digne émule de Madeleine/Kim Novak chez Alfred Hitchcock et personnalité assurément fascinante. Une série qui sort vraiment de l’ordinaire et qui devrait susciter la discussion. Palpitant.

 

Blu ray Possessions

Commentaire technique

Image : copie HD, très belle définition, piqué excellent sur les gros plans et les textures, gestion naturaliste des contrastes, image lumineuse, noirs profonds, étalonnage réaliste, colorimétrie réaliste aux teintes naturelles et tons nuancés

Son : mixage 5.1 multilingue, surtout français et hébreu, dialogues clairs, dynamique sans faille profitant aux scènes d’action, spatialisation naturaliste aux ambiances réalistes, usage efficace des surrounds et des LFE

LA SUITE APRÈS LA PUB

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rouge(4,5/5)
Mixage sonore : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
Bonus : etoile griseetoile griseetoile griseetoile griseetoile grise(0/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile griseetoile grise(2,5/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt10569810/

 

Blu-ray et DVD disponibles sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework