Alfred Hitchcock, les classiques Coffret UHD : quatre chefs-d’œuvre remastérisés en 4K (en UHD et Blu-ray)

UHD Coffret Hitchcock 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rouge(5/5).

Synopsis :

Fenêtre sur cour : lorsque J.B. « Jeff » Jeffries, photographe professionnel, se retrouve dans un fauteuil roulant avec une jambe cassée, il devient obnubilé par la vie privée de ses voisins d'en face. Suspectant un représentant de commerce d'avoir assassiné sa mégère de femme, Jeffries demande à sa petite amie, jeune femme très chic de la haute société, de l'aider à enquêter sur une série d'événements très suspects…

LA SUITE APRÈS LA PUB

Sueurs froides : cette histoire se déroule à San Francisco, où James Stewart qui interprète le rôle d'un détective sujet au vertige, est engagé pour suivre Madeleine, la femme suicidaire d'un ami. Après l'avoir sauvée d'un plongeon dans la baie, il s'éprend de la belle femme en détresse…

Psychose : Marion Crane en a assez de ne pouvoir mener sa vie comme elle l'entend. Un jour, son patron lui demande de déposer 40 000 $ à la banque. La tentation est trop grande, et Marion s'enfuit avec l'argent. La pluie est battante, la jeune femme s'arrête près d'un motel, tenu par un sympathique gérant nommé Norman Bates, mais qui doit supporter le caractère possessif de sa mère…

Les Oiseaux : l'attaque inexplicable des habitants de la petite ville de Bodega Bay…

LA SUITE APRÈS LA PUB

• Titre français : Fenêtre sur cour - Sueurs froides - Psychose - Les Oiseaux
• Titre original : Rear Window - Vertigo - Psycho - The Birds
• Support testé : UHD
• Genre : thriller, romanesque, horreur
• Année : 1954, 1958, 1960, 1963
• Réalisation : Alfred Hitchcock
• Casting : (1) James Stewart, Grace Kelly, Wendell Corey, Thelma Ritter, Raymond Burr, Judith Evelyn, Ross Bagdasarian, Georgine Darcy (2) James Stuart, Kim Novak, Barbara Bel Geddes, Tom Helmore, Henry Jones, Raymond Bailey, Ellen Corby, Konstantin Shayne, Lee Patrick (3) Anthony Perkins, Vera Miles, John Gavin, Janet Leigh, Martin Balsam, John McIntire, Simon Oakland (4) Rod Taylor, Tippi Hedren, Jessica Tandy, Suzanne Pleshette, Veronica Cartwright, Ethel Griffies, Charles McGraw, Ruth McDevitt
• Durée : 1 h 52 mn 27 - 2 h 08 mn 27 - 1 h 49 mn 04 (version 1960 intégrale) / 1 h 48 mn 51 (version standard) - 1 h 59 mn 29
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 1,66/1 (Fenêtre sur cour) - 1,85/1 VistaVision (Sueurs froides) - 1,85/1 Noir et Blanc (Psychose) - 1,85/1 (Les Oiseaux) - tous les films sont HRD10+
• Sous-titrage : français, danois, néerlandais, finlandais, hindi, norvégien, polonais, russe, suédois, cantonais, mandarin, tchèque, coréen, thaïlandais, espagnol, allemand, italien, anglais
• Pistes sonores UHD Fenêtre sur cour : DTS-HD MA 2.0 monophonique anglais - DTS 2.0 monophonique français, espagnol, allemand, italien, polonais (voice over)
• Pistes sonores UHD Sueurs froides : DTS-X anglais - DTS 2.0 monophonique français, hindi, russe, polonais (voice over) - DTS 2.0 surround tchèque
• Pistes sonores UHD Psychose : DTS-X anglais - DTS 5.1 Français, hindi - DTS 2.0 russe, polonais (voice over)
• Pistes sonores UHD Les Oiseaux : DTS-HD MA 2.0 monophonique anglais - DTS 2.0 monophonique français, tchèque, russe, polonais (voice over), thaï
• Bonus en VOST sur l’UHD et le Blu-ray de Fenêtre sur cour : commentaire audio de John Fawell auteur de « Hitchcock's Rear Window: The Well-Made Film » - L'Éthique de Fenêtre sur cour, un documentaire original (2000, 55 mn 10) - conversation avec le scénariste John Michael Hayes (2000, 13 mn 10) - Le Cinéma pur : à travers les yeux du maître (2008, 25 mn 12) - Repousser les limites, le son de Hitchcock (23 mn 31) - Morceaux choisis Hitchcock/Truffaut (16 mn 14) - Masters of Cinema, interview d'Alfred Hitchcock (33 mn 39) - photographies du tournage (3 mn 07) - film annonce (2 mn 40) - bande annonce de la réédition narrée par James Stewart (6 mn 14)
• Bonus en VOST sur l’UHD et le Blu-ray de Sueurs froides : commentaire audio de William Friedkin - L'Obsession autour de Sueurs froides, une nouvelle vie pour le chef-d’œuvre d'Hitchcock (1997, 29 mn 18) - Partenaires de crime, les collaborateurs d'Hitchcock (2008, 54 mn 49) - entretien Hitchcock-Truffaut, extraits (14 mn 17) - fin censurée à l'étranger (1 mn 52) - film annonce (2 mn 29) - film annonce de la version restaurée (1 mn 23) - Les 100 ans d'Universal : l'ère de Lew Wasserman (8 mn 50) - bonus spécial au blu-ray : Les archives de Sueurs froides (VOST, 68 mn 54)
• Bonus en VOST sur l’UHD et le Blu-ray de Psychose : commentaire audio de Stephen Rebello, auteur de « Alfred Hitchcock and the Making of Psycho » (version non-coupée uniquement) - The Making of Psycho (1997, 94 mn 13, réalisation Laurent Bouzereau, ) - le son de Psychose (2010, 9 mn 58) - Dans l'ombre du maître, l'héritage de Hitchcock (2008, 25 mn 59) - Hitchcock / Truffaut (audio, 1962, 15 mn 22) - actualités du film : la sortie de Psychose (7 mn 46) - la scène de la douche : avec et sans musique (2 mn 32) - la scène de la douche : storyboards par Saul Bass (4 mn 10) - les archives de Psychose (7 mn 48) - affiches et publicités (3 mn) - photographies d'exploitation (1 mn 30) - photographies des coulisses du tournage (8 mn) - photographies du tournage (8 mn 01) - films annonces de Psychose (6 mn 31) - bande annonce de la ressortie de Psychose (1 mn 52)
• Bonus en VOST sur l’UHD et le Blu-ray de Les Oiseaux : scène coupée, galerie de photographies et script (VO, 4 mn 20) - la fin originale : galerie storyboard et script (VO, 3 mn 40) - Les Oiseaux : le film d'épouvante d'Hitchcock (2012, 14 mn 23) - Le Mystère entourant Les Oiseaux, documentaire (1999, 79 mn 49) - scénarimage (24 mn 21) - bout d’essai de Tippi Hedren (9 mn 57) - entretien Hitchcock-Truffaut, extraits (13 mn 58) - Les oiseaux arrivent (1 mn 17) - Faire durer le suspense, le National Press Club reçoit Hitchcock (1 mn 54) - galerie de photographies (14 mn 10) - film annonce (5 mn 11) - Les 100 ans d'Universal : restaurer les classiques (9 mn 13), le studio (9 mn 25)
• Éditeur : Universal Pictures Video

Commentaire artistique

Est-il encore besoin de présenter ces quatre films majeurs d’Alfred Hitchcock ? Ce n’est pas tant sur l’intérêt et la qualité artistique de l’œuvre du « maitre du suspense », dont le caractère incontournable est sans appel, que se fera le choix d’acquérir le coffret UHD/blu-ray édité par Universal mais bien sur sa qualité technique (cf. commentaires techniques). Disons-le d’emblée, les remastérisation sont une réussite et surpassent la qualité des films telle qu’Alfred Hitchcock avait pu lui-même  l'apprécier à leur sortie dans les années 50/60. Et bien qu’il faille déplorer l’absence de bonus 2020 sur l’ensemble des titres, qui néanmoins reprennent les copieux suppléments des éditions blu-rays de 2013, y compris les commentaires audio pertinents, le choix de ce coffret est indispensable pour tous les amateurs de cinématographie hitchcockienne qui redécouvriront avec un vrai confort visuel et auditif ces chefs-d’œuvre insurpassables. C’est après son expérience réussie de cinéma en relief pour Le Crime était presque parfait (1954), qui révéla Grace Kelly comme future actrice « hitchcockienne », qu’Alfred Hitchcock démarre une collaboration avec John Michael Hayes : celui-ci va écrire le scénario de Fenêtre sur cour d’après William Irish. Ce film, classé parmi les sommets de la carrière du cinéaste, réussit la gageure d’immobiliser James Stewart (Jeff Jefferies) sur un fauteuil roulant et à le transformer en voyeur d’exception observant ses voisins. Tout le film est fondé sur une structure simple et efficace combinant champ, Jeff qui observe ses voisin, contre-champ, la scène qu’il regarde et enfin retour sur la physionomie de Jeff qui réagit en interprétant ce qu’il a vu. L’art de la caméra subjective, ainsi porté ainsi à son plus haut niveau, suscitera plus d’une exégèse ! En 1958, Sueurs froides, inspiré d’un roman tordu de Boileau-Narcejac est encore interprété par James Stewart en ex-policier sujet au vertige et obsédé par une énigmatique jolie femme, idéalement incarnée par Kim Novak. Ce faux polar est basé sur un climat d’étrangeté qui séduira avec le temps ses spectateurs et le hissera au panthéon des films les plus prisés : c’est un des dix meilleurs films de tous les temps selon l’AFI. Une fois encore Alfred Hitchcock use de la caméra subjective en inventant la technique du « travelling contrarié » (travelling-zoom simultanés) et filme en VistaVision (procédé de très haute définition avec tirage sur pellicule 70 mm). Après avoir dirigé son célèbre thriller La Mort aux trousses en 1959, le réalisateur met en scène deux de ses plus grands films : Psychose (1960) et Les Oiseaux (1963). C’est une nouvelle de Robert Bloch, inspiré du tueur en série Ed Gein, qui séduit le cinéaste ayant pour ambition de faire un film à tension maximale produit à très peu de frais : ce sera Psychose interprété par Anthony Perkins (Norman Bates), Janet Leigh (Marion Crane), Vera Miles (sa sœur) et James Gavin (Sam Loomis). Le film déroute et devient vite addictif avec sa fameuse scène de la douche, la disparition de héroïne en milieu de récit, son psychopathe séduisant et sa musique inoubliable de Bernard Herrmann. Le film suivant Les Oiseaux est vaguement inspiré d'une nouvelle de Daphné du Maurier dont le seul le titre et l’attaque des oiseaux ont été conservés dans le scénario d’Evan Hunter. Ne pouvant compter sur Grace Kelly devenue princesse de Monaco, Alfred Hitchcock engage une jolie blonde inconnue, Tippi Hedren qui jouera l’héroïne Melanie Daniels tandis que Rod Taylor incarne l’avocat Mitch Brenner. Le film ouvre sur le duo s’adonnant à un vif échange de répliques à la manière d’une screw-ball comedy. Avec un budget trois plus élevé que Psychose, Les Oiseaux est en grande partie fondé sur de nombreux effets spéciaux (371 plans), dont l’utilisation de la technique d’incrustation à la vapeur au sodium mise au point chez Disney. Mélangeant oiseaux dressés (3200), oiseaux factices et animation et soutenu par une bande sonore sophistiquée, supervisée par Bernard Herrmann, qui use habilement des bruits des volatiles, le spectacle est impressionnant. Tourné à Bodega Bay, Les Oiseaux réunit des talents familiers du cinéaste, Edith Head pour les costumes, Robert Burks à la photographie et George Tomasini au montage qui applique ici le principe du montage dynamique collant à la tension de l’action. Pour la première fois une œuvre d’Alfred Hitchcock relevait plus du film d’horreur que du film à suspense : 57 ans plus tard son thriller n’a rien perdu de son efficacité.

Assurément un coffret UHD que tout cinéphile se doit de posséder.

 

UHD Coffret Hitchcock

Commentaire technique

Fenêtre sur cour

Image : copie UHD, un très beau piqué en dépit d’un grain argentique qui ne passe pas inaperçu, définition agréable soutenue par une excellente gestion du contraste en HDR qui respecte à la perfection les intentions d’Alfred Hitchcock avec de nombreuses scènes dans la pénombre, étalonnage chaud avec une colorimétrie très saturée en HDR qui profite aux tons chauds, image très propre sans défaut majeur apparent
Son : mixage anglais 2.0 monophonique, dialogues clairs, belle dynamique qui restitue le travail sophistiqué sur la bande sonore, bel équilibre avec les bruits d’ambiances (trafic lointain dans la rue, sons variés de l’immeuble) sans oublier la délicieuse musique composée par Franz Waxman ; VF 2.0 monophonique ancienne et artificielle, voix dominantes, ambiances éteintes, à éviter

Sueurs froides

Image : copie UHD, nouveau Master 4K, très belle définition en particulier sur les gros plans, piqué bien maitrisé (tournage en VistaVision, 35 mm à défilement horizontal), grain argentique discret, image propre, contraste appuyé avec une saturation des éclairages en HDR et des plans parfois très sombres, étalonnage éclatant aux couleurs pimpantes très particulières souhaitées par les auteurs (Alfred Hitchcock et Robert Burks) avec usage de filtres, résulta très bien nuancé en HDR
Son : mixage anglais DTS-X (mixage sur 6 pistes à la sortie en 70 mm), dialogues clairs, dynamique totale sur la célèbre et brillante partition de Bernard Herrmann, spatialisation discrète avec peu d’effets surrounds et une ouverture essentiellement frontale ; VF 2.0 monophonique peu naturelle aux voix manquant de clarté, à éviter

LA SUITE APRÈS LA PUB

Psychose

Image : copie UHD, nouveau Master 4K, excellente définition malgré un grain argentique assez prononcé mais homogène (tournage en 35 mm), excellente gestion des contraste en HDR respectant la belle photographie de John L. Russell, étalonnage sans heurt avec des nois profonds, des gris bien étagés et des blancs nuancés en HDR
Son : mixage anglais monophonique 2.0 (original) et DTS-X (remix), dialogues clairs au centre et frontaux, excellente dynamique sur la superbe partition de Bernard Herrmann, spatialisation très contenue avec de très rares effets d’ambiances (pluie, automobiles) ; VF 2.0 ancienne et peu naturelle qu’il conviendra d’oublier

Sur les éditions françaises UHD et BRD la version mono originale de Psychose a été remplacée par une version down-mixée de la version DTS X. Un programme de remplacement a été mis en place : renvoyer la preuve d’achat avec les coordonnées à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. (échange limité à un seul disque par ticket/foyer, date limite : 01/10/2021).

Les Oiseaux

Image : copie UHD, définition inégale, souvent bonne, mais avec parfois des gros plans volontairement diffus et une certaine variation du piqué, grain argentique très présent mais relativement homogène (tournage en 35 mm), excellent contraste qui est pleinement nuancé en HDR, étalonnage chaud, colorimétrie aux teintes naturalistes plus accordées en HDR, image propre, transparences assez artificielles
Son : mixage anglais 2.0 monophonique, dialogues très clairs, recherches sonores (cris des oiseaux, explosion) très bien soutenus par une excellente dynamique, pas de souffle ou de distorsion ; VF 2.0 monophonique d’époque, soignée, peu naturelle

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rouge(4,5/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue(4,5/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rouge(5/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)

IMDb
Fenêtre sur cour : https://www.imdb.com/title/tt0047396/
Sueurs froides : https://www.imdb.com/title/tt0052357/
Psychose : https://www.imdb.com/title/tt0054215/
Les Oiseaux : https://www.imdb.com/title/tt0056869/

 

Coffret UHD/Blu-ray disponible sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework