Un Singe en hiver : un film culte pour un duo d’exception (en Blu-ray)

Blu ray Un Singe en hiver 00Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)

Synopsis

Alcoolique notoire, l’hôtelier Albert Quentin fait la promesse à son épouse, lors d'un bombardement à la fin de l'Occupation, d'arrêter définitivement de boire s'ils s'en sortent. Bien des années d'abstinence plus tard, il voit débarquer dans son hôtel Albert Fouquet, lui aussi adepte des nuits d'ivresse…

• Titre original : Un Singe en hiver
• Support testé : Blu-ray
• Genre : comédie dramatique
• Année : 1962
• Réalisation : Henri Verneuil
• Casting : Jean Gabin, Jean-Paul Belmondo, Suzanne Flon, Noël Roquevert, Gabrielle Dorziat, Paul Frankeur, Hella Petri, Marcelle Arnold, Geneviève Fontanel
• Durée : 1 h 43 mn 41
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 2,35/1 Noir et Blanc
• Sous-titrage : français
• Piste sonore : DTS-HD MA 2.0 monophonique français
• Bonus : Un Hiver si précoce, documentaire inédit avec les interventions de Patrick Glâtre, auteur de « Jean Gabin : La Traversée d’'un siècle », Philippe Lohier, auteur de l'ouvrage « Les Tribulations matamoresques d'un singe à Tigreville » et Alain Cresciucci, essayiste et biographe d'Antoine Blondin (2020, 45 mn 31, réalisation Roland-Jean Charna) - bande annonce (3 mn 46)
• Éditeur : Gaumont

Commentaire artistique

Encore aujourd’hui des fans du film Un singe en hiver d’Henri Verneuil font le « pèlerinage » de Villerville, commune du Calvados ayant servi de décor à cette comédie dramatique qui avait réuni, pour la seule fois au cinéma, deux stars du cinéma français : le monstre sacré Jean Gabin et la star montante de la Nouvelle Vague Jean-Paul Belmondo. C’est dire si cette rencontre au sommet a marqué les esprits : Un singe en hiver est désormais un film culte et un classique du genre qui a provoqué la création d’une association locale à Villerville (Tigreville dans le film) et la renommée du « Cabaret normand » (qui a gardé son nom contrairement à l’hôtel Stella du film devenu l'Hôtel des Bains). C’est le roman « Un singe en hiver », prix Interallié 1959, d’Antoine Blondin, en partie autobiographique (cf. bonus), qui a été adapté pour le film par François Boyer et dialogué par Michel Audiard. Dans le bonus très intéressant qui accompagne le blu-ray on apprend que le projet initial du producteur Jacques Bar avec Jean Gabin était une histoire de capitaine de morutier mais que l’odeur du poisson sur le bateau retenu pour le tournage provoqua le refus de l’acteur : c’est Michel Audiard qui proposa à la place le roman d’Antoine Blondin ! Lorsqu’en 1961 Henri Verneuil débute sa collaboration avec Michel Audiard et Jean Gabin pour une série de trois films mémorables, il est auréolé de son blockbuster La Vache et le prisonnier (1959) avec Fernandel. Après avoir dirigé Le Président (1961, en blu-ray dans la même collection), il met en scène Un Singe en hiver qui prend quelques libertés avec le roman (cf. bonus) dont la fin et les premières longues séquences de bombardement qui semblent préfigurer son futur Week-end à Zucoote (1964). Le film était un pari risqué car les deux stars n’avaient pas vraiment le même caractère et la même façon de travailler : contre toute attente, leur duo fonctionnera à merveille et obtiendra un franc succès populaire. Il faut dire que les dialogues percutants de Michel Audiard et la très belle photo en Scope (Totalvision) noir et blanc de Louis Page sont autant de bonnes raisons supplémentaires de voir ce film. Porté par la musique de Michel Magne, Un Singe en hiver bénéfice surtout de seconds rôles attachants comme la paisible Suzanne (Suzanne Flon), la dévouée Marie-Jo (Geneviève Fontanel), l’ami de toujours Lucien (Paul Frankeur) ou le pittoresque « Landru » (Noël Roquevert). Autant d’atouts non négligeables pour cette comédie grinçante efficacement emmenée par Jean-Paul Belmondo incarnant un Albert Quentin / Antoine Blondin plus vrai que nature. Il est indéniable que la personnalité du romancier a pesé sur le récit et que le film multiplie, un peu trop, les scènes alcoolisées et les vertus du Picon-Bière, ce qu’il conviendra de relativiser et de décrypter comme les signes d’une crise existentielle. Ponctué de scènes de « bravoure » très photogéniques (bombardement, danse espagnole, corrida automobile), Un Singe en hiver n’est pas le film truculent qu’il semble être en apparence mais bien un constat sévère sur la morosité de l’existence. Jouée finement par ses deux comédiens, cette comédie culte indémodable atteste de la qualité exceptionnelle du cinéma français « classique » en plein essor de la Nouvelle Vague.

 

Blu ray Un Singe en hiver

Commentaire technique

Image : copie HD, reprise du Master HD de 2013 sans nouvelle restauration, définition plutôt bonne mais ne disposant pas du piqué qui aurait été obtenu avec un nouveau scan du négatif 35 mm, aspect argentique au grain discret, contraste correct avec quelques variations, noirs un peu grisés, gris bien étagés, blanc assez doux

Son : mixage français 2.0 monophonique, dialogues clairs, dynamique convenable pour les ambiances (scènes de bombardement) et la musique de Michel Magne, pas de distorsion mais un spectre très légèrement limité dans les aigus, pas de souffle

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)
Mixage sonore : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise(3,5/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise(3/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0056636/

 

Blu-ray et DVD disponibles sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework