Le Trou : le chef-d’œuvre de Jacques Becker restauré (en Blu-ray)

Blu ray Le Trou 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rouge(5/5)

Synopsis

Accusé d'avoir tenté d'assassiner sa femme, Claude Gaspard est enfermé à la prison de la Santé. Ses quatre compagnons de cellule lui font part de leur désir d'évasion. Ils creusent, avec l'énergie du désespoir, un tunnel qui doit les mener à la liberté. Leur plan aboutira-t-il ?

• Titre original : Le Trou
• Support testé : Blu-ray
• Genre : policier, drame
• Année : 1960
• Réalisation : Jacques Becker
• Casting : Jean Keraudy, Michel Constantin, Philippe Leroy-Baulieu, Raymond Meunier, Marc Michel, Jean-Paul Coquelin, André Bervil, Eddy Rasimi, Catherine Spaak
• Durée : 2 h 11 mn 17
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 1,66/1 Noir et Blanc
• Sous-titrage : français
• Piste sonore : DTS-HD MA 2.0 monophonique français
• Bonus : boîtier Digipack contenant le Blu-ray du film et le Blu-ray des bonus - le livre « Explorer Le Trou de Jacques Becker » à propos du film avec des textes de Jean-Baptiste Thoret, Antoine de Bœcque, Bernard Benoniel et Olivier Père (180 pages)
• Bonus sur le blu-ray du film : préface de Jean-Baptiste Thoret (9 mn 36) - Le Trou revu par Jacques Becker (2020, 40 mn 35)
• Bonus sur le Blu-ray de bonus : « Là où mon bras passe, je passe… » Dossier souvenir Jean Kéraudy du 10 septembre 1970 (39 mn 32, réalisation Claude-Jean Philippe) - archives INA du 18 novembre 1967 : Jacques Becker (1906-1960) Cinéastes de notre temps avec José Giovanni, Maurice Griffe, Claude Luter, Raymond Meunier, Marc Michel, etc. (76 mn 28) - Cinépanorama (11 mn 35) - entretien avec Philippe Leroy qui joue Manu Borelli (5 mn 55) - bande annonce originale (6 mn 46)
• Éditeur : Studio Canal

Commentaire artistique

Ce numéro hors-série de la collection « Make My Day ! » de Jean-Baptiste Thoret, assorti de copieux bonus et d’un ouvrage conséquent intégrant le scénario original, est consacré au treizième et ultime film de Jacques Becker (Casque d’or, 1952, Ali Baba et les quarante voleurs, 1954). Applaudi par la critique, par François Truffaut comme par Jean-Pierre Melville, Le Trou sera un échec à sa sortie en salles le 18 mars 1960 - que ne connut pas son auteur décédé le 21 février - incitant le producteur à le raccourcir le film de 24 minutes en supprimant, entre autre, une longue séquence d’exposition et en réduisant l’entretien de Gaspard avec le directeur de La Santé. C’est cette version raccourcie qui reste la seule disponible et qui a été restaurée en 4K par Studio Canal. Ayant eu connaissance dès 1947 de la tentative d’évasion par la presse, Jacques Becker décida de l’adapter au cinéma lorsque un des participants, José Giovanni, qui passera onze ans en prison, la raconta en 1957 dans un roman. Le Trou est simultanément un hymne à la liberté, à la débrouillardise érigée en art, à la camaraderie et une ferme condamnation de la traîtrise, sous-tendant celle de la bourgeoisie bien-pensante et réminiscence d’une France occupée donc de la Résistance au système. Filmée dans un austère noir et blanc par Ghislain Cloquet au Fort d’Ivry, au studio de Billancourt (reconstitution de la prison) et dans les égouts de Paris, la tentative d’évasion réunit cinq personnages dont un seul, Claude Gaspard, est joué par un professionnel confirmé, Marc Michel. Mais l’authenticité du récit vient des non professionnels qui incarnent les détenus : le « roi de l’évasion » Jean Keraudy (cf. bonus), alias Roland Barbat, qui joue Roland et Philippe Leroy, ex militaire qui est Manu, ainsi que deux comédiens débutants dont la carrière démarre avec ce film : Michel Constantin qui incarne Geo et Raymond Meunier qui joue Monseigneur. Lorsque Jacques Becker réalise, avec son équipe familière, ce thriller policier incomparable, le cinéma français est à une époque charnière qui va se traduire par l’irruption de la Nouvelle Vague. Le Trou semble en partie annoncer ce bouleversement par son aspect documentaire décrivant les actions dans leur véritable durée (perçage d’un vrai sol en béton qui dure plusieurs minutes), donc sans ellipse, et en abandonnant les codes du genre : l’intensité indiscutable du film naît de ce dépouillement narratif construit à partir de plans fixes, sonorisés mais sans musique. Toutes les étapes minutieuses et méthodiques du creusement sont détaillées avec une rigueur qui transcende la fiction et crée une tension dramatique saisissante. Difficile de ne pas évoquer (cf. livre bonus) le chef-d’œuvre de Robert Bresson Un Condamné à mort s’est échappé, réalisé quatre ans plus tôt, tant le sujet et l’esthétique des deux films sont proches mais dont la démarche artistique et le sens profond sont radicalement opposés. Jacques Becker ne partage pas l’optimisme rédempteur de Robert Bresson : son film, qui dépeint une douloureuse conséquence de la trahison qui est la perte de l’amitié, est réaliste et « terre à terre ». Narrant une classique tentative d’évasion, Le Trou parie sur la dextérité humaine à recouvrer sa liberté quoiqu’il arrive tout en plongeant le spectateur dans la trivialité du quotidien carcéral (ronde, cellule, règlement) et du confinement claustrophobe que constitue l’incarcération, puis le tunnel d’évasion. Mais ce magnifique film, si souvent analysé et riche de sens, traduit avant tout la passion du cinéaste pour ses personnages et les valeurs qui les animent. Réalisation exemplaire, Le Trou est un chef-d’œuvre à revoir avec toutes ses qualités formelles restituées par la nouvelle restauration.

 

Blu ray Le Trou

Commentaire technique

Restauration par Mikros Image à partir d’un scan 4K du négatif original

Image : copie HD, très belle définition et un excellent piqué sur les détails des nombreux gros plans, grain argentique (tournage en 35 mm) assez prononcé mais homogène, image propre sans défaut perceptible, excellent contraste avec des noirs profonds et une gamme de gris bien échelonnée

Son : mixage français 2.0 monophonique, dialogues clairs et bien équilibrés avec les ambiances, très bonne dynamique sur l'environnement sonore (outils, bruits de la prison), pas de distorsion

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Mixage sonore : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise(3,5/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise(3,5/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0054407/

 

Coffret Blu-ray disponible sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework