Les Dents de la mer Édition 45e anniversaire 4K : la seconde jeunesse technique en très haute définition d’un film culte (en UHD et Blu-ray)

UHD Les Dents de la mer 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rouge(4,5/5).

Synopsis :

Lorsque la petite station balnéaire d'Amity est attaquée par un dangereux requin blanc, le chef de la police, un jeune biologiste marin et un chasseur de requin se lancent dans une quête désespérée pour stopper l'animal avant qu'il ne frappe à nouveau…

• Titre original : Jaws
• Support testé : UHD
• Genre : thriller
• Année : 1975
• Réalisation : Steven Spielberg
• Casting : Roy Scheider, Robert Shaw, Richard Dreyfuss, Lorraine Gary, Murray Hamilton, Carl Gottlieb, Jeffrey Kramer, Susan Backlinie
• Durée : 2 h 03 mn 54
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 2,39/1 (HDR 10, HDR10+, Dolby Vision)
• Sous-titrage : français, tchèque, danois, néerlandais, finlandais, grec, italien, norvégien, suédois, anglais
• Pistes sonores UHD : Dolby Atmos anglais et 2.0 monophonique anglais - DTS-HD HRA 7.1 et 2.0 monophonique français - DTS 5.1 et 2.0 italien, 2.0 tchèque
• Pistes sonores Blu-ray : DTS-HD MA7.1 anglais - DTS-HD HR 7.1 (VF 2005) et DTS 2.0 (VF 1975) français - DTS 5.1 et 2.0 italien, espagnol
• Bonus en VOST sur l’UHD et le Blu-ray : scènes coupées et bêtisier (13 mn 33) - Making of de Jaws réalisé par Laurent Bouzereau (1995, 2 h 02 mn 48) - Le requin fonctionne encore, l'impact et l’héritage de Jaws : documentaire contenant des scènes exclusives et des interviews de Steven Spielberg, Richard Dreyfuss et Roy Scheider (2012, 1 h 41 mn 21) - Jaws : la restauration, sur le processus complexe de la restauration du film (HD, 8 mn 28) - Sur le plateau, le quotidien du tournage (1974, 8 mn 56) - les archives de Jaws : storyboard (29 mn 45), photos de tournage (48 mn 34), marketing (9 mn 20), phénomène Jaws (10 mn 08) - bande annonce originale (3 mn 15)
• Éditeur : Universal Pictures Video

Commentaire artistique

Jaws (« mâchoires »), rebaptisé Les Dents de la mer en VF, ressurgit des profondeurs marines, 45 ans après sa sortie : un film idéal en ces périodes de vacances où la baignade est une des activités favorites du moment. Cette réédition restaurée en 4K offre l’opportunité de revoir ce film de Steven Spielberg - considéré comme le premier blockbuster estival de l’histoire du cinéma - dans des conditions optimales bien supérieures à celles de la copie projetée en 1975. Succès planétaire inattendu adaptée d’un best-seller de Peter Benchley, Jaws est devenu un film culte et un classique du genre qui lança la carrière du cinéaste : c’était son second long métrage mais il avait prouvé son talent à diriger un thriller grâce au téléfilm Duel de 1971 qui préfigure le thème de Jaws : la lutte contre un monstrueux ennemi invisible suscitant l’angoisse du spectateur. Dans Jaws le tueur terrifiant est un requin blanc de taille démesurée capable de cristalliser la frayeur du spectateur même si ses actions sont un peu exagérées dans certaines scènes : en 1975 les effets spéciaux étant mécaniques, ce sont les trois modèles du squale qui compliqueront le tournage (cf. Making of de 1995) d’autant que ce film a la particularité, chose rare, d’avoir été tourné réellement en mer. C’est une île du Massachusetts, Martha’s Vineyard, qui est choisie comme décor naturel ; certains de ses habitants serviront de figurants et depuis 2005 un festival local JawFest est consacré au film. Steven Spielberg boucle son film en 155 jours avec un budget initial explosé et un casting efficace sans superstar. La grande maîtrise de la mise en scène du film réside dans son tournage en grande partie au niveau de l’eau, de l’inventivité de certains plans (« travelling contrarié » à la 16e minute), de la rareté et de l’attente des apparitions du requin. Une grande partie de l’attrait du film tient à la musique de John Williams qui va caractériser le requin par l’association répétitive de deux notes (Mi et Fa) inspiré de Stravinsky pour un résultat garanti et mémorable. Archétype du thriller catastrophe hollywoodien, Jaws est un film commercial réussi qui ne se limite pas aux seules séquences d’action mais cherche à caractériser psychologiquement ses protagonistes : le cinéaste ne cache pas son tribut (plus direct dans le scénario original) à « Moby Dick » Herman Melville dont le cétacé est une métaphore de la lutte du Bien contre le Mal. A 27 ans, Steven Spielberg, pourtant peu convaincu par son film, devenait un maestro dans l’art de raconter une histoire sur grand écran. Presque un demi-siècle après sa sortie Jaws n’a rien perdu de sa tension initiale et de son suspense exemplaire mais il a gagné une nouvelle jeunesse technique grâce à sa restauration remarquable en 4K qui vaut le détour. Culte.

 

UHD Les Dents de la mer

Commentaire technique

Dans le cadre du « Centennial Project » de chez Universal, la recherche d’archives a permis d’identifier 2700 éléments, y compris le négatif original dont l’état était lamentable, selon Steven Spielberg, avec des perforations abîmées et de longues rayures : d’où le recourt au Wet Gate Scan avec immersion du négatif pour supprimer les rayures. La restauration (cf. bonus) a consisté à analyser les couleurs du négatif, à corriger numériquement tous les défauts (instabilité, saletés), puis à homogénéiser les couleurs, la luminosité, le contraste (exemple : changement d’éclairage des acteurs selon les fenêtres de la cabine du bateau). Pour le son, l’upmix 7.1 s’est fait à partir des éléments analogiques originaux 35 mm qui ont servi à récupérer tous les sons disponibles (dialogue, musique, effet sonores). Le film restauré en 4K a été transféré sur pellicule 35 mm pour assurer sa conservation physique à long terme (au moins 100 ans).

Image : copie UHD, très belle définition mais pas le piqué d’un tournage numérique en 4K, grain argentique homogène et bien géré (tournage 35 mm avec caméra Arrixflex 35-III et Panaflex, Master 4K), très belle restitution des textures, excellent contraste très nuancé en HDR, image lumineuse, étalonnage naturaliste, colorimétrie réaliste aux teintes sans dominante et aux tons très nuancés en HDR, image débarrassée de tout défaut

Son : mixage anglais Dolby Atmos (les puristes peuvent écouter la version monophonique originale proposée en 2.0), remix 7.1 à partir des éléments sonores originaux, excellente clarté des dialogues centrés, dynamique générale sans faille, spatialisation ample mais jamais artificielle, surtout perceptible dans les scènes d’action avec une ouverture très suggestive grâce aux canaux de hauteur des scènes sous-marine très immersives ou des scènes de foule, superbe mise en valeur de la musique de John Williams ; VF 7.1 avec la postsynchronisation de 2005, dynamique mais pas très naturelle malgré un mixage équilibré avec les ambiances

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rouge(4,5/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue(4,5/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rouge(4/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise(3,5/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0073195/

 

Combo Steelbook UHD/Blu-ray disponible sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework