L'Étreinte du destin : un duo improbable et attachant (en Blu-ray et DVD)

Blu ray L Etreinte du destin 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)

Synopsis

À l'issu de la guerre de Sécession, Luke Fargo décide de changer de vie, d'oublier le joueur, bagarreur et coureur de jupons qu'il a été. S'il rentre chez lui, c'est désormais plein de bonnes intentions, dans les habits d'un pasteur pressé de reconstruire l'église locale. Mais son passé lui colle aux bottes et certains se chargent de le lui rappeler…

• Titre original : Count Three and Pray
• Support testé : Blu-ray
• Genre : western
• Année : 1955
• Réalisation : George Sherman
• Casting : Van Heflin, Joanne Woodward, Philip Carey, Raymond Burr, Allison Hayes, Myron Healey, Nancy Kulp, James Griffith, Jean Willes
• Durée : 1 h 42 mn 25
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 2,55/1 CinemaScope
• Sous-titrage : français
• Pistes sonores : DTS-HD MA 2.0 anglais, français
• Bonus : présentation du film par Jean-François Giré (15 mn 56) et par Patrick Brion (8 mn 04)
• Éditeur : Sidonis Calysta

Commentaire artistique

Avec son titre français L’Empreinte du destin qui sonne comme un mélodrame, Count Three and Pray en VO (« Comptez trois et priez ») est un bien curieux western, pratiquement sans un coup de feu, qui tient plus de la chronique campagnarde, émaillée de quelques bagarres, que de l’éloge du cow-boy sympathique : le film ne se déroule d’ailleurs pas dans l’Ouest mais en Caroline du Sud. Le scénario d’Herb Meadow, d’après son histoire « Calico Pony », ancre habilement l’intrigue dans cette période charnière de la fin de la guerre de sécession lorsque le héros, qui a opté pour « l’Union », rentre dans sa ville natale sudiste et doit faire face à l’hostilité de ses voisins « confédérés ». Cet argument crée ainsi une vraie tension dramatique, amplifiée par la vocation du personnage et par l’atmosphère singulière de ces temps de reconstruction dans un pays ravagé par le conflit et les préjugés. Très clairement la dramaturgie de cette série B fascinante repose sur des antagonismes forts : entre Luke Fargo, le héros qualifié de traitre, et les citadins symbolisés par le riche commerçant Yancey Huggins, sous les traits robustes de Raymond Burr, ou dans ce couple étonnant et improbable associant le vieux Luke Fargo à Lissy, une sauvageonne au franc-parler difficile à apprivoiser. Pour corser le récit, plusieurs personnages féminins intéressants interviennent, les ex-relations sentimentales de Luke, comme la belle Georgina (Allison Hayes) ou la tenancière Selma (Jean Willes), ainsi que la riche propriétaire déchue, la mère de Georgina (Kathryn Givney) et l’amie dévouée Matty Miller (Nancy Kulp). Le film est dominé par l’excellente interprétation de Van Heflin, habitué du genre et qui va bientôt exceller dans 3h10 pour Yuma (1957) et de la toute jeune Joann Woodward (90 ans en février 2020) dans son premier long-métrage : le contraste des caractères qu’ils incarnent et leur style de jeu très différent rendent attrayant leurs échanges à l’écran. Un tandem singulier entre un ex-coureur de jupons et soldat nordiste devenu pasteur et une jeune marginale obstinée ! L’Empreinte du destin est dirigé par George Sherman, réalisateur prolifique de séries B, notamment de westerns ; avec ce film il quitte Universal pour s’installer à son compte et déployer en indépendant son savoir-faire : une efficacité à toute épreuve au service de l’histoire. Bien mené et photographié avec classe par Burnett Guffey, ce faux western se révèle très captivant par la qualité de son écriture et par la psychologie de ses caractères, même si certains protagonistes sont un peu sacrifiés, comme le méchant, trop insipide, joué par Raymond Burr. Étonnant et attachant.

 

Blu ray L Etreinte du destin

Commentaire technique

Image : copie HD, Master haute définition issu d'un scan 4K restauré par Sony Pictures, format 2,55/1 respecté, belle définition et aspect argentique bien restitué, granulation homogène, contraste équilibré jamais excessif, étalonnage chatoyant, colorimétrie chaude aux teintes nuancées pastel, image sans défaut

Son : mixage anglais 2.0, dialogues très clairs, excellente dynamique, bon équilibre général et ambiances un peu artificiellement détachées, pas de distorsion ou de souffle ; VF 2.0 ancienne, voix trop dominantes qui écrasent les sons d’ambiance

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rouge(4,5/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise(3,5/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile griseetoile griseetoile grise(2/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0047954/

 

Blu-ray et DVD disponibles sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework