Vautrin : un magnifique digest de la « Comédie humaine » (en Blu-ray)

Blu ray Vautrin 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)

Synopsis

Vautrin, dit Trompe-la-Mort, s'est évadé du bagne et se dirige vers Paris sous les traits d'un prêtre espagnol. En route, il rencontre le jeune Lucien, pleurant sur sa pauvreté. Vautrin le prend à sa charge et, en quelques semaines, fait de lui le dandy le plus recherché de la capitale.

• Titre original : Vautrin
• Support testé : Blu-ray
• Genre : drame
• Année : 1943
• Réalisation : Pierre Billon
• Casting : Michel Simon, Georges Marchal, Louis Seigner, Madeleine Sologne, Renée Albouy, Marcel André, Lucienne Bogaert, Gisèle Casadesus, Michèle Lahaye, Georges Marny, Mououdji
• Durée : 2 h 01 mn 37
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 1,37/1 Noir et Blanc
• Sous-titrage : français
• Piste sonore : DTS-HD MA 2.0 monophonique français
• Bonus : Un personnage reparaissant, interview inédite d'Agathe Novak-Lechevalier, spécialiste d'Honoré de Balzac (27 mn 52) - Vautrin restauré (2 mn 24)
• Éditeur : Gaumont

Commentaire artistique

Inspiré de personnages historiques hauts en couleurs, comme Eugène-François Vidocq, Pierre Coignard et Anthelme Collet, et de figures de fiction, comme Robert Macaire, Vautrin est d’un personnage majeur de « La Comédie humaine » d’Honoré de Balzac (cf. bonus). En effet Vautrin apparaît dans quatre romans de l’écrivain et devient le sujet d’une de ses pièces de théâtre en 1840 qui sera aussitôt interdite. Au cinéma ce personnage, apparu dans le film muet de Charles Krauss en 1914, sera le sujet d’une dizaine de films et de téléfilms. La version qu’en donne Pierre Billon, dans son film Vautrin de 1943, est l’une des plus respectueuses : le scénario signé de Pierre Benoît et les dialogues de Marc-Gilbert Sauvagon réussissent l’exploit de condenser en un seul long-métrage de deux heures le destin de Jacques Collin (Vautrin ou « Trompe-la-mort »), et de Lucien de Rubempré, avant que l’ex-bagnard ne devienne chef de la sûreté. Si l’essentiel du scénario est puisé dans le roman « Splendeurs et misères des courtisanes », le récit démarre avec la fin du livre les « Illusions perdues » lorsque Lucien est sauvé du suicide par le mystérieux abbé Don Carlos Herreira (Vautrin). Disposant d’un casting hors pair et d’une écriture particulièrement littéraire (excellence des dialogues), Vautrin est dominé par l’interprétation sidérante de Michel Simon, incarnation exemplaire de ce personnage satanique aux multiples visages : comme Vautrin est un as du déguisement, il faut voir le comédien tout à tour grimé en bagnard, en évêque espagnol, en porteur d’eau difforme et enfin en policier ! Sa prestation mémorable est parfaitement épaulée par les autres acteurs et actrices : Georges Marchal romantique à souhait (Lucien), Louis Seigner en baron très classe (baron de Nucingen), Madeleine Sologne à la photogénie incomparable (Esther) et Gisèle Casadesus toujours subtile et radieuse (Clothilde), etc. A l’instar d’Honoré de Balzac, Pierre Billon met en scène une comédie humaine particulièrement dramatique en exposant les aspects sordides, le crime et la prostitution, d’une société manipulée par Vautrin dont l’ambition, le machiavélisme politique et l’appât du gain ne sont pas exempts de rédemption. Si l’adaptation est remarquable, le film tend tout de même à gommer, sauf à en décoder certains traits (cf. bonus), l’homosexualité du personnage qui avait d’ailleurs été traitée avec circonspection par Honoré de Balzac. Sans pouvoir prétendre traiter l’extraordinaire complexité du récit balzacien Vautrin en a conservé fort intelligemment les aspects essentiels. Produit sous l’occupation allemande (la photographie de Michel Simon en Vautrin sera utilisée dans une exposition anti-juive), Vautrin a fait le choix, comme plusieurs autres films d’adapter Balzac. Ce n’est pas anodin  : toléré par le régime, l’auteur est idéal pour offrir aux spectateurs, frappés par la pénurie, un spectacle éblouissant capable de faire oublier tous leurs soucis… et de glisser un peu d’esprit critique sans effaroucher la censure en jouant sur l’ambiguïté balzacienne. Le scénario de Vautrin sera d’ailleurs édulcoré notamment d’une ligne de dialogue plus explicite exprimant l’homosexualité du personnage. Fresque sociale en costumes somptueux filmée par Paul Cotteret dans des décors élaborés de René Renoux, Vautrin est une adaptation qui mérite l’attention, ne serait-ce que pour l’interprétation saisissante de Michel Simon.

 

Blu ray Vautrin

Commentaire technique

Image : copie HD, très belle définition, grain argentique peu appuyé, image propre au cadre stable, excellent contraste sans grande variation, noirs profonds, gris étagés et homogènes

Son : mixage français 2.0 monophonique, dialogues clairs, dynamique correcte, manque de clarté dans les aigus, spectre limité, pas de distorsion mais quelques fluctuations de niveau, souffle léger

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Mixage sonore : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise(3,5/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise(3/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile griseetoile grise(2,5/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0206390/

 

Blu-ray et DVD disponibles sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework