icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

El Perdido : tragédie antique chez les cow-boys (en Blu-ray et DVD)

Blu ray El Perdido 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)

Synopsis

Alors qu'elle engage son gigantesque troupeau vers le Texas, la famille Breckenridge reçoit la visite de Brendan O'Malley, un aventurier que le shérif Stribling poursuit pour le meurtre de son beau-frère. Si les deux hommes pactisent le temps de convoyer les bêtes, les embûches se multiplient sur le parcours, naturelles comme une tempête de sable, guerrières comme l'attaque d'indiens rebelles. La tension monte encore lorsque O'Malley séduit la jeune Missy Breckenridge, et, peu à peu, l'inexorable tragédie approche …

• Titre original : The Last Sunset
• Support testé : Blu-ray
• Genre : western
• Année : 1961
• Réalisation : Robert Aldrich
• Casting : Rock Hudson, Kirk Douglas, Dorothy Malone, Joseph Cotten, Carol Lynley, Neville Brand
• Durée : 1 h 52 mn 05
• Format vidéo : 16/9 (1,75/1)
• Format ciné : 1,85/1
• Sous-titrage : français
• Pistes sonores : DTS-HD MA 2.0 monophonique anglais, français
• Bonus : El Perdido le crépuscule des héros avec Jean-Claude Missiaen, Eddy Moine, Patrick Brion, Jean Louis Leutrat et Suzanne Liandrat-Guigues (2010, 24 mn 47) - présentation du film par Bertrand Tavernier (2010, 21 mn 31) et par Patrick Brion (2020, 10 mn 19) - bande annonce (2 mn 01) - DVD du film
• Éditeur : Sidonis Calysta

Commentaire artistique

La sortie de El Perdido (The Last Sunset), réalisé par Robert Aldrich en 1961, tombe à point nommé pour nous rappeler que Kirk Douglas fut un grand acteur, entre autre, de western. Le retour au genre de l'auteur de Bronco Apache (1954) et de Vera Cruz (1954), westerns anticonformistes et largement en avance sur leur temps, laissait augurait un nouvel opus tout aussi novateur, sinon contestataire. Mais à la fin des années 50, le cinéaste incompris par Hollywood s’exile en Europe et tourne El Perdido au Mexique. Le scénario, qui adapte un roman de Howard Rigsby, est signé Dalton Trumbo, tout juste sorti de la Blacklist, mais il ne convient que très modérément à Robert Aldrich qui doit aussi composer avec le producteur acteur Kirk Douglas (Bryna Productions). Et, à défaut d’Ava Garner, le réalisateur devra choisir Dorothy Malone pour le rôle de Belle tandis que la jolie Carol Lynley (disparue en 2019) apporte toute la fraîcheur de sa jeunesse (19 ans) à son personnage de Melissa. Du côté masculin le casting réunit d’excellents comédiens : outre Kirk Douglas, Rock Hudson et Joseph Cotten ne manquent pas de charisme tandis que parmi les vilains, la trogne de Jack Elam fait toujours sensastion. Bien qu’affirmé comme un western classique avec la conduite habituelle d’un troupeau, El Perdido (titre VF pas très grandiose) tend à s’éloigner du genre par la caractérisation singulière des personnages et l’évolution des situations façon tragédie antique à dimension psychanalytique. Kirk Douglas hérite du personnage le plus complexe, qu’il défend avec son professionnalisme coutumier, un rôle parfaitement contrebalancé par celui de Rock Hudson composant un homme droit et franc. Dans un rôle secondaire mais attachant Joseph Cotten prouve la subtilité de son interprétation mais ce sont surtout les femmes qui fascinent : Dorothy Malone remarquable en femme de caractère et Carole Lynley en jeune fille découvrant la passion amoureuse. La mise en scène, servie par la superbe photographie d’Ernest Lazlo, ne manque pas d’intérêt dans sa gestion des espaces et des mouvements et semble parfois annonciatrice du cinéma de Sergio Leone (les deux réalisateurs vont codiriger Sodome et Gomorrhe en 1962). En dépit de quelques facilités et incohérences (chansonnette, usage du Derringer, décors peints, etc.), El Perdido reste un western intéressant qui n’hésite pas à aborder des questions audacieuses, voir quelques tabous rarement traités par le genre ! Nerveux, violent, plus enclin à analyser les sentiments et les drames personnels que de développer les codes du genre, El Perdido reste un western sous-estimé et attachant.

 

Blu ray El Perdido

Commentaire technique

Image : copie HD, définition très variable selon les plans, générique granuleux et imparfait, plans ultra nets ou grossiers, grain argentique (tournage en 35 mm), bon contraste, image assez propre mais pas exempte de défaut, étalonnage chaud, colorimétrie hétérogène avec des plans parfois quasi monochrome dans les tons ocres

Son : mixage anglais 2.0 monophonique, dialogues clairs, bien équilibré avec une dynamique très honorable, pas de distorsion ; VF monophonique 2.0 datée, artificielle, avec des défauts

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise(3/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise(3/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0055073/

 

Combo Blu-ray/DVD disponible sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework