icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Midi, gare centrale : un polar à l’efficacité redoutable (en Blu-ray et DVD)

Blu ray Midi Gare Centrale 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)

Synopsis

Lorna Murchison, dont le père possède une importante fortune, est enlevée par des kidnappeurs qui espèrent obtenir, en échange de la jeune fille, qui est aveugle, une importante rançon. Mr Murchison est prêt à obéir aux ordres des ravisseurs mais la police découvre le drame. La gare centrale est dès lors sous une constante surveillance…

• Titre original : Union Station
• Support testé : Blu-ray
• Genre : thriller
• Année : 1950
• Réalisation : Rudolph Maté
• Casting : William Holden, Nancy Olson, Barry Fitzgerald, Lyle Bettger, Jan Sterling, Allene Roberts, Herbert Heyes, Don Dunning
• Durée : 1 h 20 mn 34
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 1,37/1 Noir et Blanc
• Sous-titrage : français
• Pistes sonores : DTS-HD MA 2.0 monophonique anglais, français
• Bonus : présentation du film par Bertrand Tavernier (33 mn 02), François Guerif (7 mn 10) et Patrick Brion (8 mn 50) - bande annonce (2 mn 11)
• Éditeur : Sidonis Calysta

Commentaire artistique

Moins réputé que d’autres films noirs sortis en 1950, Midi gare centrale (Union Station) possède pourtant de nombreux atouts, notamment son extrême concision et son rythme haletant, l’intrigue se déroulant presque totalement dans un lieu unique, la gare de Los Angeles, mais avec cependant quelques extérieurs, dont une très belle scène dans un enclos à bestiaux. L’intrigue, bien ficelée, est adaptée d’un roman policier de Thomas Walsh qui imagine un kidnapping dont l’issue aura lieu dans l’immense gare de LA., lieu labyrinthique idéal afin de déjouer l’inévitable surveillance policière au moment du paiement de la rançon. Malgré sa sobriété, l’histoire suffit à fournir l’argument d’un thriller manichéen mais efficace, servi par un casting de choix avec William Holden et Nancy Olson (le duo est aussi à l’affiche la même année du chef-d’œuvre Boulevard du crépuscule de Billy Wilder) ainsi qu'avec Barry Fitzgerald, acteur irlandais fétiche de John Ford (Quelle était verte ma vallée, 1941 puis L’Homme tranquille, 1952) en policier mémorable et Lyle Bettger en psychopathe sans état d’âme. Midi gare centrale est dirigé par Rudolph Maté, directeur de la photographie réputé chez Carl Theodor Dreyer, René Clair, Alfred Hitchcock et Orson Welles, qui s’est aussi illustré comme réalisateur de films relevant de genres extrêmement diversifiés : Mort à l’arrivée (1950), Le Choc des Mondes (1951), Horizons lointains (1955) et La Bataille des Thermopyles (1962). Plus que la dramatisation de la narration, c’est son traitement qui retient l’attention : Rudolph Maté utilise magistralement la photogénie des structures et des espaces de la gare splendidement filmés en noir et blanc par Daniel L. Fapp et boucle son film en 81 minutes grâce à un savant montage qui va à l’essentiel. En quelques plans suggestifs, le cinéaste détaille l’incroyable complexité de la police affectée à cette gare, décortique ses procédés de filature, illustre ses méthodes parfois expéditives (scène de la menace policière sur le quai de la gare) et la caractérisation des inspecteurs dans laquelle Barry Fitzgerald, avec sa voix inimitable et ses mimiques singulières, vole la vedette à tous ses camarades. Concision et esthétisme sont les atouts majeurs de ce polar estimable qui mérite d’être reconnu comme une œuvre aboutie du genre.

 

Blu ray Midi Gare Centrale

Commentaire technique

Image : copie HD, Master restauré, assez belle définition mais qui varie grandement selon les plans avec parfois des transparences hasardeuses, grain argentique respecté, grandes fluctuations de densité mais bon contraste avec des noirs profonds selon les séquences, une gamme de gris régulière, image assez propre et stable

Son : mixage anglais monophonique 2.0 clair et dynamique, bon équilibre avec les ambiances, pas de distorsion, spectre limité dans les aigus ; VF monophonique 2.0 à éviter : voix artificielles et réverbération constante

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile griseetoile griseetoile grise(2/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0043090/

 

Blu-ray et DVD disponibles sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework