icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Gemini Man 4K : double action (en UHD, Blu-ray, DVD et VOD)

UHD Gemini Man 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise(3/5)

Synopsis

Henry Brogan, un tueur professionnel, est soudainement pris pour cible et poursuivi par un mystérieux et jeune agent qui peut prédire chacun de ses mouvements.

• Titre original : Gemini Man
• Support testé : UHD
• Genre : action
• Année : 2019
• Réalisation : Ang Lee
• Casting : Will Smith, Mary Elizabeth Winstead, Clive Owen, Benedict Wong, Douglas Hodge, Ralph Brown, Linda Emond, Ilia Volok
• Durée : 1 h 57 mn 03
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 1,85/1 (HDR 10, Dolby Vision)
• Sous-titrage : français, néerlandais, italien, malais, cantonais, mandarin, taiwanais, japonais, coréen, portugais, espagnol, thaïlandais, anglais
• Pistes sonores sur l’UHD : Dolby Atmos anglais - Dolby Digital 5.1 français, italien, japonais, portugais, espagnol, thaïlandais
• Bonus sur l’UHD : Weta présente l’évolution des effets spéciaux (3 mn 02)
• Bonus sur le blu-ray : ouverture alternative (5 mn 49) - scènes inédites : je nous ai trouvé un avion (0 mn 40), première version de la scène de Yuri (3 mn 41) - la genèse de Gemini Man (2 mn 54) - se retrouver face à son double plus jeune (5 mn 40) - le futur, c'est maintenant (18 mn 32) - planter le décor (15 mn 46) - le souci du détail (3 mn 45) - la vision d'Ang Lee (6 mn 04)
• Éditeur : Paramount Vidéo

Commentaire artistique

Gemini Man est un film d’action hypertrophiée comme Hollywood (et Jerry Bruckheimer) sait les faire avec un scénario anémique et une technologie de pointe. La star de Gemini Man n’est pas Will Smith mais la qualité des effets spéciaux qui ont permis de dédoubler l’acteur en version jeune. Tout le reste n’est qu’un énième film de courses poursuites et d’action d’éclat menées à grand renfort de musique tonitruante par un tireur d’élite et d’improbables agents des services secrets. On a peine à croire que le réalisateur Ang Lee, dont les films emblématiques attestent l’immense talent, ait pu se fourvoyer dans cette production dont le projet traîne à Hollywood depuis 1997 ! Il est probable que le cinéaste ait été séduit par le gimmick du film : faire jouer un acteur rajeuni numériquement. Le résultat à l’écran est d’ailleurs époustouflant : la substitution des têtes (cf. bonus sur UHD) est parfaite. Filmé à Liège, Carthagène, Budapest et Savannah, Gemini Man déroule, un peu comme un opus de la saga 007, un magnifique livre d’images aux séquences d’action survitaminée. L’UHD est d’ailleurs, comme celui de Un Jour dans la vie de Billy Lynn (2016), présenté en 60 i/s (le film a été tourné en 4K 3D à 120 i/s), technique qui accroît encore plus le réalisme de la superbe photographie de Dion Beebe. Selon un poncif scénaristique, le héros va être accompagné d’une belle, en l’occurrence Danny, une agente combative incarnée par l’ex Scream Queen Mary Elizabeth Winstead, et s’opposer à un vilain stéréotypé joué par Clive Owen. Telle une attraction foraine, Gemini Man ne brille que par ses scènes mouvementées, souvent sidérantes mais limite invraisemblables, alors que les relations entre les personnages, guère convaincantes, ne dépassent jamais la platitude du cliché destiné à assurer la continuité narrative. Il est vraiment navrant qu’avec une technologie de pointe, les meilleurs équipements du monde, et un réalisateur aguerri, Gemini Man se fourvoie dans le film d’aventure de série B : malgré tout le brio de la mise en scène d’Ang Lee, toujours aussi impeccablement virtuose, la banalité de l’intrigue plombe l’intérêt de la réussite technique qui fascine tout d’abord puis finit par lasser. Les états d’âme éprouvés par les « deux » Will Smith virent très vite aux échanges sentencieux intergénérationnels sans émouvoir pour autant. Une réussite technique indéniable qui est le seul atout de cette production pachydermique.

 

UHD Gemini Man

Commentaire technique

Image : copie HD, présenté en 60 i/s (tournage avec Arri Alexa SXT et Phantom Flex 4K à 120 i/s, Master Format 4K), définition chirurgicale, piqué exceptionnel (presque « trop » réaliste), restitution spectaculaire des détails des visages et des textures, magnifique contraste aux noirs denses, étalonnage lumineux et chatoyant, colorimétrie chaude aux teintes vives, encore plus nuancées en HR10

Son : mixage Dolby Atmos anglais, dialogues centrés très clairs, extrême dynamique, ambiances spectaculaires avec une belle immersion sonore dans les scènes d’action, répartition spectaculaire sur tous les surrounds, usage très efficace des canaux de hauteur, LFE énergiques (explosions, poursuite, musique) ; VF 5.1 non « lossless » moins ouverte avec un doublage qui accentue son caractère artificiel

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rouge(5/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue(5/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise(3/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile griseetoile grise(2,5/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt1025100/

 

Combo UHD/Blu-ray, Blu-ray et DVD disponibles sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Comments est propulsé par CComment

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework