La Cité de la joie : Hollywood Calcutta (en Blu-ray et DVD)

Blu ray la Cite de la joie 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise(3/5)

Synopsis

Croisement de deux destins que rien ne portait à se rencontrer, dans l’immense mégalopole de Calcutta : celui de la famille de Pal Hasari, pauvre paysan fuyant la sécheresse et croyant trouver dans la grande ville de quoi survivre ; celui de Max Lowe, un jeune chirurgien américain de Houston qui a tout quitté, après une opération médicale avortée, et qui espère découvrir en Inde une paix et une sérénité perdues…

• Titre original : City of Joy
• Support testé : Blu-ray
• Genre : drame
• Année : 1992
• Réalisation : Roland Joffé
• Casting : Patrick Swayze, Om Puri, Pauline Collins, Shabana Azmi, Art Malik, Ayesha Dharker, Santu Chowdhury, Imran Badsah Khan
• Durée : 2 h 14 mn 40
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 1,85/1
• Sous-titrage : français
• Pistes sonores : DTS-HD MA 5.1 anglais, français
• Bonus : Retour sur La Cité de la Joie, entretien avec Roland Joffé (2019, 40 mn 12) - actualité Pathé de 1972 : L'Inde et le cinéma (3 mn 48) - DVD du film
• Éditeur : Pathé !

Commentaire artistique

En 1985, Dominique Lapierre publie « La cité de la joie » qui décrit ses sentiments en découvrant le bidonville de Calcutta où cohabitent le dénuement le plus extrême et la grande humanité d’une sincère solidarité entre les habitants. Sur fond de mousson, son roman centré sur Paul Lambert, un prêtre catholique français inspiré de deux vrais religieux travaillant dans les bidonvilles, autour duquel gravitent un médecin américain, une infirmière et un conducteur de rickshaw, devient rapidement un best-seller. L’émotion suscitée par ce docu-roman (dont les droits financent toujours des associations humanitaires à Calcutta) ne pouvait qu’inspirer le cinéma : en 1992, le cinéaste britannique Roland Joffé, oscarisé en 1984 pour son film sur le Cambodge, La Déchirure, réalise La Cité de la joie une adaptation assez libre du roman dont les héros sont Max, un jeune chirurgien américain désabusé incarné par Patrick Swayze, et Hasari, un tireur de rickshaw joué par Om Puri. Filmé à Calcutta dans des conditions compliquées et hasardeuses, La Cité de la joie affiche très vite son caractère hollywoodien : tournage en anglais, caractères schématisés, histoire manichéenne, cocktail de bonne intentions et de séquences prévisibles, scènes spectaculaires (mousson de studio, agissements mafieux stéréotypés). L’ensemble est séduisant par son côté hautement romanesque, par son interprétation empathique et grâce la belle photographie de Peter Biziou mais le film ne parvient pas totalement à se dégager de son aspect factice : les ressorts dramatiques avec personnages emblématiques - un américain étranger et un campagnard Bihari se réfugiant dans la ville - et les situations trop écrites (Gérard Brach et Mark Medoff) pour être authentiques peinent à démarquer le film de la fiction. Évidemment le message humanitaire exprimé par Dominique Lapierre est estimable et encore d’actualité (entre temps Mère Teresa a grandement œuvré en ce sens) et, par sa notoriété, le film a contribué à diffuser internationalement ce besoin d’aide, de compassion et d’espérance. Dotée d’une partition sirupeuse d’Ennio Morricone, l’intrigue accorde une importance disproportionnée, blockbuster oblige, aux comédiens anglo-saxons alors que l’essentiel de l’émotion est distillé par l’excellent casting local. Il est intéressant, avec le recul, de revoir cette vision exotique de la misère humaine plus conforme aux clichés hollywoodiens qu’au naturalisme documentaire espéré : on est plus près de Slumdog Millionnaire (2008) que de Salaam Bombay ! (1988). Le film a été restauré en 2K sous la supervision de Roland Joffé qui, dans un entretien 2019 donné en supplément, revient sur le tournage de La Cité de la joie. Un film sincèrement humaniste mais trop stéréotypé.

 

Blu ray la Cite de la joie

Commentaire technique

Version restaurée en 2K d'après les négatifs originaux sous la supervision de Roland Joffé et de Pathé

Image : copie HD, bonne définition avec du grain argentique modéré, image propre et bien contrastée, étalonnage chaud, colorimétrie aux tons saturés

Son : mixage 5.1 anglais, dialogues clairs, bonne dynamique, pas de distorsion, spatialisation ample sur les ambiances urbaines (trafic), LFE discret ; VF 5.1 dynamique au doublage soigné

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise(3/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0103976/

 

Combo Collector Blu-ray/DVD disponible sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Comments est propulsé par CComment

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework