Crawl : les Dents du sous-sol (en Blu-ray, DVD et VOD)

Blu ray Crawl 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise(3/5)

Synopsis

Quand un violent ouragan s'abat sur sa ville natale de Floride, Hayley ignore les ordres d'évacuation pour partir à la recherche de son père porté disparu. Elle le retrouve grièvement blessé dans le sous-sol de la maison familiale et réalise qu'ils sont tous les deux menacés par une inondation progressant à une vitesse inquiétante. Alors que s'enclenche une course contre la montre pour fuir l'ouragan en marche, Haley et son père comprennent que l'inondation est loin d'être la plus terrifiante des menaces qui les attend…

• Titre original : Crawl
• Support testé : Blu-ray
• Genre : action, thriller, horreur
• Année : 2019
• Réalisation : Alexandre Aja
• Casting : Kaya Scodelario, Barry Pepper, Morfydd Clark, Ross Anderson, Jose Palma, Colin McFarlane, George Somner, Anson Boon
• Durée : 1 h 27 mn 32
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 2,39/1
• Sous-titrage : français, anglais, allemand, italien, espagnol, arabe, tchèque, danois, néerlandais, finlandais, grec, hongrois, islandais, norvégien, polonais, portugais, roumain, russe, slovaque, suédois, turc
• Pistes sonores : DTS-HD MA 7.1 anglais - Dolby Digital 5.1 français, allemand, italien, tchèque, hongrois, polonais, russe, turc, espagnol
• Bonus : intro à la scène d'ouverture alternative (0 mn 25) et scène d'ouverture alternative graphique (4 mn 49) - scènes coupées et versions longues (6 mn 03) - les dessous de Crawl (28 mn 05) - Crocos 5 étoiles : les effets spéciaux dans Crawl (11 mn 37) - les attaques d'alligators (1 mn 32)
• Éditeur : Paramount

Commentaire artistique

Censé se passer en Floride mais entièrement filmé dans les studios serbes à Belgrade, Crawl relève de la série B horrifique avec Alexandre Aja aux manettes, cinéaste qui avait déjà commis un jouissif Piranha 3D (2010) et qui réitère l’opération avec des alligators. Selon un scénario référentiel classique sans grande surprise sur le thème de protagonistes coincés dans un lieu où sévit une vilaine bébête (voire plusieurs) et qui pose la question existentielle : « comment parviendront-ils (ou non) à s’en sortir ? », Crawl innove uniquement sur le type de prédateur, l’alligator, moins sollicité au cinéma que le requin. Le cinéaste est doué pour maintenir habilement le suspense : alors que l’on se doute ce qui va arriver avec ce genre de scénario, la mise en scène, parfaitement épaulée par d’excellents effets spéciaux, réussit encore à surprendre. Il faut dire que le récit ne fait pas dans la dentelle, mêlant le film catastrophe, la tornade et la submersion, à la terreur pure d’animaux présentés comme des exterminateurs impitoyables aux yeux rougis (effet garanti dans la pénombre du vide sanitaire de la maison…). Le duo quasi unique du film Hayley et Dave, incarnés par Kaya Scodelario et Barry Pepper tout droit sortis de la trilogie Le Labyrinthe, fonctionne à merveille bien que, sans que cela change quoi que ce soit à la tension de l’histoire, le scénario aurait pu faire l’impasse de la famille américaines éclatée et des résurgences psychologiques affectant l’héroïne dans les pires moments. Pour qui aime le gore et l’horreur animale, Crawl possède tous les atouts d’une série B bien menée qui ne laisse aucun moment de répit à condition d’être très indulgent sur la vraisemblance des faits. Ainsi lorsque le père comme la fille se font « croquer » à plusieurs reprises, les morsures qu’on devine irrémédiables n’émoussent jamais leur vitalité, ni leur ardeur au combat. Il conviendra de ne pas trop chipoter sur la cohérence narrative, pas plus que sur les détails, pour apprécier ce film plutôt amusant qui ne craint pas les références : les trois cambrioleurs s’appellent Marv, Stan et Lee et le duo des héros Keller (« cave » en allemand). Film de pur divertissement avec son ambiance glauque de sous-sol inondé et son mixage sonore plus que terrifiant, Crawl assure bien son job mais rien de plus.

 

Blu ray Crawl

Commentaire technique

Image : copie HD, excellente définition, extrême piqué dans les détails (tournage avec Arri Alexa Mini), excellent rendu des textures sur les effets spéciaux (alligators), belle gestion des contrastes pour ce film en grande partie en basse lumière (sous-sol), étalonnage naturaliste, colorimétrie froide réaliste aux tons nuancés

Son : mixage anglais 7.1 à l’efficacité redoutable, dialogues centrés clairs, spatialisation totale avec des sons d’ambiances saisissants sur tout l’espace sonore, sollicitation permanente des surrounds (vent, eau, musique…), immersion garantie, LFE costauds, dynamique remarquable et impressionnante ; VF 5.1 non « lossless » moins furieuse, doublage convenable mais voix pas assez fondues dans les ambiances

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue(5/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise(3/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile griseetoile grise(2,5/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt8364368/

 

Blu-ray et DVD disponibles sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Comments est propulsé par CComment

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework