La Valse de l'empereur : l’unique « comédie musicale » de Billy Wilder (en Blu-ray et DVD)

Blu ray La Valse de l empereurl 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise(3/5)

Synopsis

Virgil Smith, voyageur de commerce, parcourt les routes d'Autriche en compagnie de son chien Buttons. Il espère y vendre des phonographes, et aimerait compter l'Empereur François-Joseph parmi ses clients. Le hasard met sur son chemin la comtesse Johanna von Stulzenberg, dont le caniche mord Buttons. Smith exige des excuses, qui lui sont refusées…

LA SUITE APRÈS LA PUB

• Titre original : The Emperor Waltz
• Support testé : Blu-ray
• Genre : comédie
• Année : 1948
• Réalisation : Billy Wilder
• Casting : Bing Crosby, Joan Fontaine, Roland Culver, Lucile Watson, Richard Haydn, Harold Vermilyea, Sig Ruman, Julia Dean, Bert Prival
• Durée : 1 h 45 mn 55
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 1,37/1
• Sous-titrage : français
• Pistes sonores : LPCM 2.0 monophonique anglais, français
• Bonus : conversation entre les journalistes Mathieu Macheret et Frédéric Mercier (31 mn 43) - livret de 28 pages « Mémoire effacée » par Marc Toullec
• Éditeur : Rimini Éditions

Commentaire artistique

Projet démesuré avec un tournage dans un parc national américain où furent plantés des pins canadiens spécialement importés et complétés par la peinture en bleu de milliers de marguerite rendues ainsi plus photogéniques, La Valse de l’empereur de Billy Wilder a été coécrit avec son scénariste de prédilection Charles Brackett. Le duo scénarisa plusieurs chefs d’œuvres dont Ninotchka (1938) d’Ernst Lubitsch et le futur film oscarisé Boulevard du crépuscule (1950) de Bily Wilder avec Gloria Swanson. La « comédie musicale » La Valse de l’empereur est réalisée après le remarquable drame récompensé à Hollywood et à Cannes, Le Poison (1945) et constitue la seule tentative du cinéaste dans le genre ; il y expérimente pour la première fois la palette somptueuse du Technicolor trichrome. Si les têtes d’affiche de cette aventure romanesque et chantée sont le crooner désuet Bing Crosby, qui se révéla détestable pendant le tournage, et la délicate Joan Fontaine auréolée par ses prestations chez Alfred Hitchcock (Rebecca, 1940 et Soupçons, 1941) et chez Max Ophuls (Lettre d’une inconnue, 1948), ce sont néanmoins deux chiens irrésistibles, un fox-terrier plébéien et une caniche princière, qui emportent l’adhésion, reflets triviaux des sentiments masqués de leurs propriétaires. Bien que la romance soit particulièrement mièvre et les clichés à foison (cour impériale, paysans tyroliens, costumes et décors pittoresques…), Billy Wilder, qui a plus d’un tour dans son sac pour flinguer les convenances, n’hésitera pas à faire feu de tout bois en jouant ouvertement la carte du plouc américain débarquant dans le monde apprêté de l’aristocratie austro-hongroise et en prophétisant métaphoriquement la disparition de cet empire qu’il avait connu enfant. C’est dans les rôles secondaires que la virtuosité du cinéaste peut le mieux s’exprimer, notamment avec l’inénarrable incarnation de l’archiduc François-Joseph par Richard Haydn, excellent, et du psychanalyste par Sig Ruman. Pastiche d’opérette viennoise et comédie légère nettement moins caustique que d’ordinaire chez Billy Wilder, La Valse de l’empereur se voulait un hommage au « dieu » Ernst Lubitsch mais, le cinéaste en conviendra, ce ne sera pas la franche réussite. Pourtant malgré un résultat mitigé et une reconstitution hollywoodienne passablement stéréotypée d’un Tyrol de studio, le film de Billy Wilder mérite d’être découvert pour son fond de satire sociale et pour sa forme amusante jouant avec malice sur un comique absurde de situation. Distrayant.

 

Blu ray La Valse de l empereurl

Commentaire technique

Image : copie HD, nouveau Master, définition variable et pas toujours très précise (35 mm, Technicolor Trichrome), grain argentique discret, excellent contraste, étalonnage chaud, couleurs somptueuses du Technicolor (avec Natalie Kalmus comme conseillère…) aux tons ultra-saturés, image propre (rares taches)

Son : mixage monophonique anglais, dialogues clairs, dynamique, souffle et craquements ; VF monophonique datée et assez étouffée

LA SUITE APRÈS LA PUB

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile griseetoile grise(2,5/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0040317/

 

Blu-ray et DVD disponibles sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework