icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Inception 4K Steelbook : un scénario tortueux et brillant (en UHD et Blu-ray)

UHD Inception 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)

Synopsis

Dom Cobb est un voleur expérimenté dans l'art périlleux de l'extraction des secrets d'un individu, enfouis dans son subconscient, pendant qu'il rêve et que son esprit est particulièrement vulnérable. Cobb est aussi devenu un fugitif traqué dans le monde entier qui a perdu tout ce qui lui est cher mais une ultime mission pourrait lui permettre de retrouver sa vie d'avant, à condition qu'il puisse accomplir l'impossible : l'inception. Cobb et son équipe doivent implanter une idée dans l'esprit d'un individu et s'ils y parviennent, il pourrait s'agir du crime parfait. Et pourtant un ennemi redoutable semble avoir systématiquement un coup d'avance sur eux, un ennemi dont seul Cobb aurait pu soupçonner l'existence…

• Titre original : Inception
• Support testé : UHD
• Genre : thriller, science-fiction
• Année : 2010
• Réalisation : Christopher Nolan
• Casting : Leonardo DiCaprio, Joseph Gordon-Levitt, Ellen Page, Tom Hardy, Ken Watanabe, Dileep Rao, Cillian Murphy, Tom Berenger, Marion Cotillard, Pete Postlethwaite, Michael Caine, Lukas Haas
• Durée : 2 h 28 mn 08
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 2,39/1 (HDR)
• Sous-titrage : français, néerlandais, espagnol, castillan, portugais, brésilien, norvégien, danois, suédois, polonais, finlandais, tchèque, grec, anglais, allemand, italien
• Pistes sonores : DTS-HD MA 5.1 anglais, français, allemand - Dolby Digital 5.1 italien, espagnol, castillan, brésilien, polonais, tchèque
• Bonus : édition limitée Ultimate en boîtier SteelBook contenant l’UHD et le Blu-ray du film, plus un Blu-ray de bonus
• Bonus en HD VOST sur le Blu-ray du film : Mode « Extraction », insertion de modules du Making of en cours de visionnage (44 mn 11) : origine d'Inception, le château japonais : le rêve s'écroule, désintégration du Café parisien, construire une architecture paradoxale, le train de marchandises, embuscade dans les rues de la ville, le bar qui s'incline, les couloirs en rotation, la forteresse dans la montagne, simulation de l'apesanteur, les Limbes : la conception de l'espace des rêves, explosion de la forteresse, la musique des rêves, le partage des rêves - accès BD-Live : bandes annonces
• Bonus HD VOST sur le Blu-ray 2 : les coulisses du film : Les rêves : le cinéma du subconscient (44 mn 29), Inception : la mission Cobol (14 mn 33) - 5.1 la bande originale d'Inception : 10 morceaux de la bande originale du film (38 mn 38) - extras : galerie d'art conceptuel (32 dessins), archive d'art promotionnel (12 affiches) - trois bandes annonces (VO, 4 mn 50) - 13 spots TV en VO (11 mn 28)
• Éditeur : Warner Home Vidéo

Commentaire artistique

Inception (création ou origine en VF) a été produit, réalisé et écrit par Christopher Nolan qui travailla sur le thème de l’effraction du rêve dès les années 2000 en l’orientant de son idée initiale de film d’horreur à celle, plus familière au cinéaste, de thriller psychologique. Ce n’est qu’après la trilogie Batman (2005-2012) qu’il peut enfin se consacrer à ce film compliqué nécessitant une réécriture minutieuse du scénario : ses sources et ses influences sont extrêmement variées aussi bien cinématographiques que philosophiques. Si l’intrigue est tortueuse, voire déroutante, allant jusqu’à trois niveaux de rêve imbriqués, Inception reste suffisamment bien balisé pour que le « casse » de ces braqueurs de rêves se suive sans prise de tête. Outre des effets spéciaux spectaculaires et pertinents, le réalisateur pouvait compter sur son casting haut de gamme : le rôle principal de Cobb est interprété avec classe et efficacité par Leonardo DiCaprio entouré d’une brochette de stars aux rôles parfois très mince (Michael Caine, Pete Postlethwaite), parfois primordial (Marion Cotillard) mais tous parfaitement choisis comme Cillian Murphy, Ellen Page (au rôle ambigu de « candide » éclairant le spectateur) et Tom Hardy, etc. Le tournage est international, à Londres, à Paris, au Maroc, en Californie et au Canada avec des moyens importants, le cinéaste, qui s’occupe personnellement de tous les plans, préférant les trucages réalistes aux effets numériques (ainsi, par exemple, la locomotive n’est pas une image de synthèse mais bien en fibre de verre…). Christopher Nolan a aussi décidé de tourner en argentique et la photographie dirigée par Wally Pfister mêle des plans en 35 mm à d’autre en 65 mm et en VistaVision nécessitant une postproduction complexe mais aboutissant à un film où les effets visuels sont limités tout en étant extrêmement efficaces. À la suite des innombrables pistes explorées par le scénario, Inception a suscité de très nombreux commentaires et de savantes analyses sur la perception de la réalité, sur la notion d’onirisme, de paradoxe impossible ou de mise en abyme (escalier de Penrose), etc. Toutes ces implications s’expliquent par la nature de ce film ambitieux qui conjugue la structure classique d’un film aux genres variés (science-fiction, action, noir) à des questionnements existentiels sur la manipulation et le libre arbitre tout en se clôturant sur une scène ambiguë (la toupie) ne livrant aucune conclusion tangible ! Quel que soit l’opinion que l’on peut porter sur son contenu, Inception est un film à part dont le ton et le style visuel novateurs tranchent avec les autres productions de science-fiction, même les plus originales (comme Matrix…) : il n’est donc pas étonnant qu’il ait été couvert de récompenses (il récolta 4 Oscars « techniques » en 2011) et plébiscité par les spectateurs du monde entier. Cette réédition UHD, identique à celle de 2017 mais présentée dans un très beau Steelbook, est une opportunité de (re)découvrir ce film singulier et captivant. 

 

UHD Inception

Commentaire technique

Image : copie UHD, bonne définition sans être exceptionnelle, scan 4K d’un tournage argentique en 35 mm et 70 mm et choix d’une image adoucie dont la profondeur de champ variable est parfois exceptionnelle, excellent contraste aux noirs profonds, modulés en HDR, étalonnage chaud à la colorimétrie chaleureuse pas toujours très naturelle et rarement saturée mais cependant enrichie en HDR

Son : mixage anglais 5.1, dynamique et démonstratif, dialogues clairs au centre, spatialisation spectaculaire avec répartition des ambiances aux quatre coins de l’espace, surrounds et LFE ultra efficaces ; la VF 5.1 est soignée, équilibrée, très bien spatialisée mais moins convaincante que la VO

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue(5/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise(3/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise(3,5/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt1375666/

 

Combo Steelbook UHD/Blu-ray disponible sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Comments est propulsé par CComment

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework