icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Danger, planète inconnue : une SF curieuse qui mérite d’être découverte (en Blu-ray et DVD)

Blu ray Danger planete inconnue 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)

Synopsis

Le centre spatial Eurosec dirigée par Jason Webb vient de faire une découverte qui va bouleverser toutes les théories scientifiques. Une sonde spatiale a détecté une planète inconnue de l'autre côté du soleil possédant la même orbite que la Terre. Le Colonel Glenn Ross, un astronaute aguerri, et John Kane, un scientifique anglais sont alors envoyés en mission d'exploration sur cette étrange planète qui semble être la sœur jumelle de notre planète. Mais l'expédition tourne mal…

• Titre original : Journey to the Far Side of the Sun
• Support testé : Blu-ray
• Genre : science-fiction
• Année : 1969
• Réalisation : Robert Parrish
• Casting : Roy Thinnes, Ian Hendry, Patrick Wymark, Lynn Loring, Loni von Friedl, Franco De Rosa, George Sewell, Ed Bishop, Philip Madoc, Vladek Sheybal, George Mikell, Herbert Lom
• Durée : 1 h 41 mn 31
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 1,85/1
• Sous-titrage : français
• Pistes sonores : DTS-HD MA monophonique 2.0 anglais, français
• Bonus : Doppelgänger, version alternative anglaise du film (1 h 40 mn 34, 1,66/1, VOST, DTS-MA HD 2.0) - commentaire audio de Gerry et Sylvia Anderson - Doppelganger : Le Miroir à deux faces, documentaire de Julien Comelli (18 mn 31, réalisation et Erwan Le Gac) - introduction au film par Jean-Pierre Dionnet (11 mn 36) - maquettes en open-mat (17 mn 12) - bande annonce d'époque (3 mn 13) - galerie de photographies (3 mn 21) - livret sur le film (24 pages) - jaquette réversible avec affiche originale - DVD du film
• Éditeur : Elephant Films

Commentaire artistique

C’est aux producteurs, Gerry et Sylvia Anderson, que l’on doit le scénario, avec son idée originale fondée sur un monde en miroir, de Danger, planète inconnue réalisé en 1969 par Robert Parrish. Le couple était connu pour avoir exploité dans les années 60 le procédé « supermarionation » mis au point par Gerry Anderson. Ils l’ont utilisé dans diverses séries télévisées dont l’excellente Thunderbirds (1965-1966, Lady Penelope re-titré Les Sentinelles de l’air), une série devenue culte. Ayant fondé la société de production Century 21 en 1969, les époux Anderson se sont lancés dans l’aventure du long-métrage avec des acteurs réels tout en restant fidèle pour les effets spéciaux à leur procédé combinant marionnettes et maquettes. Danger, planète inconnue est un des premiers films à traiter du thème de l’univers parallèle, un sujet qui était répandu dans la littérature de science-fiction. Les rôles principaux seront confiés à des acteurs de télévision, Roy Thinnes, inoubliable David Vincent dans la série Les Envahisseurs (1967, The Invaders) dont c’est le premier rôle au cinéma, Ian Hendry et Patrick Wymark, acteurs de nombreuses séries. Deux actrices séduisantes complètent le casting, Lynn Loring, la femme de Roy Thinnes à l’époque du tournage, et Loni von Friedl. La participation très limitée en début de métrage d’Herbert Lom est, comme toujours, savoureuse. C’est à Robert Parrish, acteur, monteur et réalisateur ayant acquis la renommée depuis son Oscar pour le montage d’un film de Robert Rossen, que revint la rude tâche de diriger Danger, planète inconnue car ses rapports avec les Anderson furent exécrables, ne partageant pas avec eux la même vision du film. Gerry Anderson souhaitait produire un film pour adultes qui trancherait avec le style de ses séries d’animation tout public mais une des pistes proposées par le scénario sur la sexualité contrariée du héros sera mal et incomplètement traitée. D’ailleurs tout le film manque cruellement de cohésion avec son intrigue inégale dépourvue d’une solide structuration et qui s’éparpille dans diverses voies de garage. Lorsque vient le temps des explications et de la conclusion, Danger, planète inconnue manque totalement de conviction : son final explosif laissera plus d’un spectateur sur sa faim. Dommage car l’argument principal façon Quatrième dimension et son aspect visionnaire indéniable (conquête spatiale, ESA, etc.) ajoute au charme nostalgique de cette science-fiction très marquée années 60 : éclairages, tournage, mobilier, robes des actrices, BOF de Barry Gray ! L’étrangeté de ce film de science-fiction inclassable lui conserve néanmoins un réel intérêt malgré ses maladresses narratives et mérite d’être redécouvert et reconsidéré à la hauteur de son originalité. Distrayant.

 

Blu ray Danger planete inconnue

Commentaire technique

Image : copie HD, excellente définition, grain argentique discret, contraste sans faille aux noirs profonds, image lumineuse aux éclairages vifs, étalonnage chaud, colorimétrie chatoyantes aux tons saturés, défauts nettoyés

Son : mixage monophonique 2.0 anglais aux dialogues clairs, bonne dynamique, pas de distorsion mais un spectre relativement limité ; VF monophonique 2.0 plus dynamique et plus artificielle avec un doublage ancien trop prépondérant

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0064519/

 

Combo Blu-ray/DVD et DVD disponibles sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework