Edmond : une transposition plaisante et rythmée (en Blu-ray, DVD et VOD)

Blu ray Edmond 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)

Synopsis

En décembre 1897, Paris. Edmond Rostand n'a pas encore trente ans mais déjà deux enfants et beaucoup d'angoisses. Il n'a rien écrit depuis deux ans. En désespoir de cause, il propose au grand Constant Coquelin une pièce nouvelle, une comédie héroïque, en vers, pour les fêtes. Seul souci : elle n'est pas encore écrite. Faisant fi des caprices des actrices, des exigences de ses producteurs corses, de la jalousie de sa femme, des histoires de cœur de son meilleur ami et du manque d'enthousiasme de l'ensemble de son entourage, Edmond se met à écrire cette pièce à laquelle personne ne croit. Pour l'instant, il n'a que le titre : « Cyrano de Bergerac ».

LA SUITE APRÈS LA PUB

• Titre original : Edmond
• Support testé : blu-ray
• Genre : biopic, comédie
• Année : 2019
• Réalisation : Alexis Michalik
• Casting : Thomas Solivérès, Olivier Gourmet, Mathilde Seigner, Tom Leeb, Lucie Boujenah, Alice de Lencquesaing, Clémentine Célarié, Igor Gotesman, Dominique Pinon,Simon Arbakian
• Durée : 1 h 52 mn 16
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 2,39/1
• Sous-titrage : français
• Pistes sonores : DTS-HD MA 5.1 et 2.0 français
• Bonus HD : Making of (35 mn 47) - la musique d'Edmond (6 mn 54) - scène coupée : Edmond rencontre Georges Méliès (1 mn 37) - bande annonce (2 mn 10)
• Bonus édition Fnac (DVD) : rencontre avec Alexis Michalik animée par Fabienne Pascaud de Telerama, 22 octobre 2018 (66 mn 02)
• Éditeur : Gaumont

Commentaire artistique

Pour son auteur Alexis Michalik, Edmond, la pièce de théâtre et maintenant le film, est un projet de presque toute une vie qu’il explique avoir en gestation depuis 1999 après la vision de Shakespeare in Love. Étonné que l’incroyable genèse de la pièce d’Edmond Rostand, « Cyrano de Bergerac » (1897), n’ait pas encore été évoqué dans le moindre film, alors qu’on ne compte plus les adaptations de son chef-d’œuvre par le 7e Art et la télévision, il découvre l’extrême jeunesse du dramaturge et décide d’écrire un scénario sur la genèse de la pièce mais le projet cinématographique onéreux ne trouve pas preneur. Alexis Michalik se tourne donc vers le théâtre où l’histoire, adaptée sous la forme d’un spectacle mouvementé monté comme un show et récompensé par cinq Molières, connaît un succès sans précédent (à la manière de son sujet !) et permet enfin de financer le film espéré. Les deux versions étant fondées sur pratiquement le même texte, c’est dans le casting éclectique et dans la forme que la version filmique se différencie de celle du théâtre. Les comédiens recrutés pour renouveler ceux de la scène mêlent des acteurs chevronnés, dont Olivier Gourmet, composant magistralement Constant Coquelin et Mathilde Seigner impayable en Maria Legault, une actrice irascible, à des acteurs moins connus tels que Thomas Solivérès, parfait en Edmond Rostand de fiction, Tom Leeb très drôle en acteur amoureux maladroit et Lucie Boujenah incarnant la séduisante Jeanne d’Alcy (future épouse de Georges Méliès). Dans les très nombreux rôles secondaires, on retrouve des artistes reconnus tels que Clémentine Célarié (Sarah Bernhard), Alice de Lencquesaing (épouse d’Edmond), Simon Arbakian (Ange Floury) Dominique Pinon (le régisseur) et même le réalisateur jouant Feydeau. Pour reconstituer le Paris du 19e siècle à moindre frais et plus onirique que naturaliste, c’est Prague qui servira de toile de fond ainsi qu’un de ses théâtres : au tournant des nouveautés techniques, électricité et cinéma, la capitale évoquée dans Edmond est souvent montrée dans la pénombre des becs de gaz et des lampes à pétrole. L’intrigue joue habilement du suspense (Edmond réussira-t-il à écrire sa pièce avant la générale ?) et d’une évocation des milieux artistiques de la Belle-Époque faisant défiler le Tout-Paris du théâtre (Sarah Bernhard, Feydeau, Courteline…) : une comédie enlevée, très agréable à suivre et fertile en bons mots et scènes cocasses. Pour dynamiser au maximum sa mise en scène, le réalisateur, qui avoue détester les temps morts, a veillé à éviter toute baisse de rythme et à privilégier les plans-séquences à la steadycam qui confère une fluidité inégalable à l’action. A l’instar de la pièce, la version ciné dispense le même sentiment de spectacle protéiforme, savant amalgame d’humour, d’action et de romanesque et nous rappelle aussi le génie de la langue française porté au pinacle par l’écriture d’Edmond Rostand avec son style inimitable nourri d’un optimisme bienveillant. Edmond est un hommage sympathique à la création littéraire et théâtrale et un divertissement réussi qui se savoure sans restriction.

 

Blu ray Edmond

Commentaire technique

Image : copie HD, image bien définie et bon contraste mais les nombreuses séquences nocturnes ou en intérieurs peu éclairés expliquent une certaine densité des ambiances, étalonnage chaud, colorimétrie chaleureuse aux tons nuancés

Son : mixage français 5.1, dialogues très clairs et équilibrés, spatialisation naturaliste avec une ample répartition des ambiances urbaines ou de spectacles, belle dynamique, musique bien mise en valeur, surrounds et LFE très efficaces

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise(3/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)

LA SUITE APRÈS LA PUB

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt7201846/

Blu-ray et DVD disponibles sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework