Woman at War : un combat écologique véritablement sidérant (en DVD et VOD)

DVD Woman at War 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)

Synopsis

De nos jours, dans les Hautes Terres d'Islande. Halla, la cinquantaine, mène un combat solitaire contre une industrie locale d'aluminium qui défigure son pays. Alors qu'elle prépare de nouveaux sabotages de lignes électriques, une nouvelle vient bouleverser sa vie.

LA SUITE APRÈS LA PUB

• Titre original : Kona fer í stríð
• Support testé : DVD
• Genre : comédie dramatique, thriller
• Année : 2018
• Réalisation : Benedikt Erlingsson
• Casting : Halldóra Geirharðsdóttir, Jóhann Sigurðarson, Juan Camillo Roman Estrada, Jörundur Ragnarsson, Vala Kristin Eiriksdottir
• Durée : 1 h 36 mn 15
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 2,35/1
• Sous-titrage : français
• Piste sonore : Dolby Digital 5.1 islandais
• Bonus : interview de Benedikt Erlingsson et Halldóra Geirharosdóttir (29 mn 16) - film annonce (1 mn 43)
• Éditeur : Potemkine

Commentaire artistique

Benedikt Erlingsson définit son film Women at War comme un « conte héroïque » mettant en scène une jeune femme luttant par le sabotage contre les menaces écologiques qui pèsent sur les paysages sauvages de sa terre islandaise. Mais loin d’être un film militant qui adopterait un ton pédant ou dramatiquement scientifique, Women at War cultive la veine empathique d’une comédie décalée qui nous emporte dans l’intimité sympathique de son héroïne fascinante et décontractée. En nous faisant partager le quotidien d’Hanna, qui s’est érigée en super-héroïne, défenderesse impitoyable de la Nature, et en décrivant sur un mode quasi surréaliste ses actions sidérantes, le cinéaste ne se prive pas d’égratigner les dérives égoïstes d’une société qui ne semble ne pas se soucier de son futur. Mais plutôt que d’aligner des témoignages ostensibles sur la menace que fait peser l’humanité sur son environnement, Women at War privilégie les descriptions déroutantes, amplifiées par l'humour subtil des rencontres de l’héroïne (son cousin présumé, son indic au ministère, ses choristes, sa sœur jumelle) et de ses actes toujours soulignés, c’est très original, par la musique (qu’elle a dans la tête) joué - en direct ! - par un vrai orchestre présent à l’écran. Car Benedikt Erlingsson possède l’art de la mise en scène qui surprend et dont les multiples trouvailles rendent le film inénarrable. Outre les magnifiques paysages islandais filmés avec grandeur par Bergsteinn Björgúlfsson, Women at War bénéficie de la participation emblématique d’Halldóra Geirharðsdóttir qui se paye le luxe, trucages numériques aidant, de jouer les rôles de sœurs jumelles aux personnalités différenciées (mais aux actions convergentes) donnant vie à diverses scènes époustouflantes de dialogues entre elles. L’aisance et la subtilité avec lesquels elle interprète son double-rôle sont confondantes de crédibilité malgré un ton toujours légèrement décalé par rapport à la réalité. Entre scènes d’action, genre blockbuster avec poursuite en hélicoptère, pure comédie avec le pseudo cousin ou la sœur jumelle à tendance gourou et tendresse poétique, Women at War aborde des sujets graves (l’étonnant migrant aux prises avec la police, l’adoption en Ukraine) avec une distanciation insolite qui suscite une bonhomie et un optimisme inattendus. On ne peut que souscrire aux actions illégales et vengeresses de cette jeune femme foncièrement aimable et accepter la « morale écologique » qui se dissimule derrière cette fable satyrique à l’efficacité redoutable. Étonnant et jubilatoire, efficacité garantie.

 

DVD Woman at War

Commentaire technique

Image : copie SD, définition moyenne du standard DVD, manque de piqué ce qui réduit considérablement la beauté des images de Bergsteinn Björgúlfsson (DCI 2K), bon contraste, étalonnage naturaliste dramatisé (ciels), colorimétrie réaliste aux teintes nuancées

Son : mixage islandais 5.1, clair et dynamique, dialogues centrés bien intelligibles, spatialisation très efficace avec une belle répartition des ambiances (orage, drone, électricité…) mais c’est surtout la musique omniprésente qui profite de l’ampleur du mixage (chœurs, orchestre présent dans de nombreux plans), LFE énergique

LA SUITE APRÈS LA PUB

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)
Mixage sonore : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile griseetoile grise(2,5/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt7279188/

 

DVD disponible sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework