PUBLICITÉ

Trois visions cinématographiques des Extra-Terrestres

Blu ray DVD Trois films de SF

Note artistique globale : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Note technique globale : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise(3,5/5)

Synopsis

Deux classiques hollywoodiens réalisés dans les années 50, Le Météore de la nuit et Les Survivants de l’infini et un téléfilm passionnant et méconnu, La Nuit des extra-terrestres, sur le premier cas d’enlèvement d’humain par des aliens, illustrent la description des E.T. au cinéma avant l’ère numérique.

Le Météore de la nuit : une soucoupe volante en panne atterrit dans le désert d'Arizona. Les extra-terrestres, globes oculaires géants, prennent l'apparence des êtres humains qu'ils hypnotisent…

LA SUITE APRÈS LA PUB

Les Survivants de l’infini : des extraterrestres arrivent sur la Terre pour demander l'aide des scientifiques terriens afin de sauver leur planète. En réalité, ils veulent envahir la Terre car leur propre planète se meurt…

La Nuit des extra-terrestres : au début des années 60, Betty et Barney Hill, un couple d'américains mixte, souffrent d'étranges symptômes et de cauchemars, suite à étrange incident survenu au retour d'un voyage au Canada. Ils finissent par consulter le professeur Benjamin Simon, hypno-thérapeute. Les séances vont leur faire revivre leur enlèvement par des extra-terrestres…

• Titre français : Le Météore de la nuit - Les Survivants de l’infini - La Nuit des extra-terrestres
• Titre original : It Came from Outer space - The Island Earth - The UFO Incident
• Support : blu-ray (1, 2) - DVD (tous)
• Genre : science-fiction
• Année : 1953, 1955, 1975
• Réalisation : Jack Arnold, Joseph Newman, Richard A. Colla
• Casting : (1) Richard Carlson, Barbara Rush, Charles Drake, Joe Sawyer, Russell Johnson, Kathleen Hughes (2) Jeff Morrow, Faith Domergue, Rex Reason, Lance Fuller, Russell Johnson, Douglas Spencer (3) James Earl Jones, Estelle Parsons, Barnard Hughes, Dick O'Neill, Beeson Carroll, Terrence O'Connor, Jeanne Joe, Lou Wagner
• Durée : 1 h 20 mn 06 - 1 h 25 mn 58 - 1 h 21 mn 46
• Format vidéo : 16/9 (1, 2) - 4/3 (3)
• Format ciné : 1,37/1 noir et blanc - 2,00/1 couleur - 1,33/1 couleur
• Sous-titrage : français
• Pistes sonores : DTS-HD MA 2.0 monophonique anglais, français (1, 2) - Dolby Digital 2.0 monophonique anglais, français (3)
• Bonus : le film par Christophe Lemaire (13 mn 52, 22 mn 54, 28 mn 19) - bande annonce (1 mn 31, 2 mn 30) - galerie de photographies (1 mn 16, 0 mn 46, 1 mn 30)
• Éditeur : Elephant Films

LA SUITE APRÈS LA PUB

Commentaire artistique

Le Météore de la nuit Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)

En proposant une excellente copie plate de ce film classique, son principal atout technique disparaît puisque le film a été tourné en noir et blanc 3D polarisé : on imagine aisément que certaines scènes ont été filmées pour mettre en valeur le procédé (arrivé du navire spatial, cratère, vue subjective des aliens, mine), dommage… Le scénario qui raconte une inquiétante invasion extra-terrestre est dû au talent de Ray Bradbury et a été réalisé par Jack Arnold qui allait, l’année suivante, diriger un autre film culte en 3D L’Étrange créature du lac noir. Contrairement aux films de cette époque, le récit ne traite pas les aliens comme de dangereux envahisseurs mais des naufragés accidentels souhaitant repartir chez eux : ils sont présentés comme des êtres pacifiques désireux de ne pas effrayer qui iront jusqu’à emprunter maladroitement l’aspect des habitants. Hormis l’écrivain et sa fiancée, la séduisante Barbara Rush, qui tenteront d’entrer en contact, c’est au contraire les humains qui vont menacer ces étrangers considérés comme un péril ! Le cinéaste, avec intelligence, nous laisse imaginer leur apparence presque durant tout le film mais la séquence où l’on voit enfin un de ces E.T. atteste de la faiblesse de ces effets spéciaux révolus qui prêtent plutôt à sourire. Malgré son aspect désuet, le film de Jack Arnold dégage un réel parfum de nostalgie agrémenté par une mise en scène efficace et un message humaniste réconfortant.

Les Survivants de l’infini Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)

Considéré comme un film culte avec ses mutants aux cerveaux hypertrophiés, dont s’inspira Tim Burton, et ses décors futuristes en matte-painting, le film demeure le fleuron du réalisateur éclectique Joseph M. Newman. La séduisante Faith Domergue ajoute à l’attrait de cette réalisation sans faute qui a certes vieillie avec ses décors et ses effets spéciaux d’un autre temps mais qui, avec le recul, possède cette nostalgie particulière du genre propre aux années 50. L’intrigue, quoique captivante, est sans doute un peu poussive mais qu’importe : la palette flamboyante, quasi féerique, de la planète Métaluna constitue un écrin visuel aussi kitsch que fascinant, sublimé par l’art des décorateurs Russell A. Gausmann et Julia Heron. Et l’on ne peut qu’admirer le maquillage « référence » imaginé par Joan St. Oegger et Bud Westmore pour les créatures. On saura gré au scénariste et au réalisateur de n’avoir pas versé dans un film moralisateur à message : seule l’action compte dans ce tableau futuriste devenu (comme le film La Planète interdite qui était projeté en double-programme en 1955) un classique du genre. Loin des prouesses visuelles du numérique, ce film suranné réjouira surtout les cinéphiles amateurs de SF à l'ancienne.

La Nuit des extra-terrestres Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)

Ce téléfilm est une heureuse surprise par la qualité de sa réalisation, l’excellence de son interprétation et son approche inédite du phénomène UFO. Le scénario d’Hesper Anderson, basé sur le livre de John G. Fuller, s’inspire des comptes rendus du psychiatre Benjamin Simon. Ce docteur a eu comme patients le couple de Betty et Barney Hill qui ont relaté, sous hypnose, leur enlèvement par des extraterrestres en 1961, cause de leurs troubles psychiques ; il s’agit du premier cas sérieux du genre. Véritable expérience ou fantasme partagé, le film ne tranchera pas, se contentant avec intelligence d’exposer un condensé des analyses qui se déroulèrent sur sept mois. Quelle que soit l’opinion provoquée par ces faits, l’habileté du téléfilm est d’éviter toute reconstitution prolongée de l’enlèvement et de se concentrer sur les séances chez le psychiatre. Les deux acteurs livrent une interprétation très intense et fort crédible suscitant une réaction émotionnelle manifeste qui orientera forcément la certitude ou l’incrédulité du spectateur. Ce film en huis clos, rarement montré en France (une seule diffusion télévisée en 1967), se révèle une pièce de choix à verser dans le dossier des E.T. N’oublions pas que le cas de Betty et Barney Hill constitue l’archétype de tous les témoignages ultérieurs d’enlèvement ! Mais ce n’est pas le seul intérêt du film puisque ce couple hors norme évoque aussi, à plusieurs reprises, la question du tabou racial des années 60. Un récit d’UFO avec la sincérité d’un drame humain : excellent.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Commentaire bonus

Comme souvent les bonus se limitent à l’interview d’un intervenant, ici Christophe Lemaire, alors qu’on attendrait des Making of et des documentaires plus conséquents sur l’histoire de la SF au cinéma ou sur le célèbre cas de Betty et Barney Hill…

Commentaire technique

Le Météore de la nuit : copie HD très bien définie mais hélas en 2D, contraste variable avec des fluctuations, gamme de gris homogène, noirs profonds, granulation, défauts nettoyés ; mixage anglais monophonique clair, dynamique, sans distorsion, léger bruit de fond, VF ancienne moins crédible
Les Survivants de l’infini : copie HD bien définie, précision variable selon les plans, moins nette sur les stock-shots extérieurs et les effets spéciaux, léger grain, bon contraste, colorimétrie chatoyante, tons chauds, défauts nettoyés ; mixage anglais monophonique homogène et sans défaut, VF ancienne
La Nuit des extra-terrestres : copie SD très bien définie, excellent contraste, sans défaut majeur, colorimétrie chaude, teintes saturées ; mixage anglais monophonique clair et sans distorsion

• Colorimétrie : belle palette nuancée et saturée pour les films en couleurs
• Étalonnage : excellent
• Contraste : excellent
• Compression : sans défaut notoire
• Définition : bonne
• Mixages : mixages anglais monophonique clairs et dynamiques, VF datées

Liens Web

IMDb:
Le Météore de la nuit : http://www.imdb.com/title/tt0045920/
Les Survivants de l’infini : http://www.imdb.com/title/tt0047577/
La Nuit des extra-terrestres : http://www.imdb.com/title/tt0073834/

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile griseetoile griseetoile grise(2/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)

 

LA SUITE APRÈS LA PUB

Combo Blu-ray/DVD et DVD disponibles sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus