Skip to main content
PUBLICITÉ

Test Arcam A25 : refonte et montée en gamme d'un petit ampli Hifi audiophile de référence

Arcam, qui fait partie d'Harman Luxury Group, propriété de Samsung, est un spécialiste britannique historique des électroniques audiophiles abordables. Il a récemment lancé sa nouvelle série Hifi Radia, composée de trois amplis stéréo intégrés, d'un lecteur CD et d'un streamer au look particulièrement racé. Au sein de cette série, l'A25 est l'ampli le plus haut gamme. Travaillant en classe G, il semble être une reprise de l'excellent Arcam SA20. Voyons s’il apporte vraiment quelque chose de plus.

Arcam A25

Type : ampli intégré stéréo
L’avis d’ON-mag : etoile verteetoile verteetoile verteetoile verteetoile verte (5/5)
Prix au moment du test : 1800 €

>>> COMPARER PRIX ET OFFRES EN LIGNE pour l'Arcam Radia A25

LA SUITE APRÈS LA PUB

>>> RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE

L'Arcam A25 est un ampli stéréo intégré de 2 x 100 watts sous 8 ohms et de 2 x 165 watts sous 4 ohms, donc déjà relativement puissant et doté d'une bonne réserve en courant. Il possède quatre entrées analogiques dont une phono MM et cinq entrées numériques dont une USB-C acceptant les flux audio Hi-res et une liaison sans fil Bluetooth supportant le codec haute définition AptX Adaptive.

Arcam A25 test ON mag 1

Un gros ravalement de façade avec une touche d'esprit gaming

L'appareil adopte un nouveau design, celui de la gamme Radia, qui lui donne un look beaucoup plus moderne et racé. Sa façade est un panneau de métal moulé bordé de deux grosses molettes de fonctions, également en métal, de section évasée. La partie centrale est habillée d'un plastique mat uniforme qui laisse transparaître les inscriptions de l'afficheur lorsqu'il est allumé. Une petite prise casque sur mini jack est disponible dans le coin en bas à gauche. Le capot est fait d'une épaisse tôle rainurée. À l'arrière, une pièce en matériau synthétique en forme d'aileron, en plastique, masque et protège la connectique.

Arcam A25 test ON mag 2

LA SUITE APRÈS LA PUB

La livrée de l'appareil est entièrement noire avec de petites touches de jaune vif, en liseré sur les flancs ou sur le pourtour des fines ouvertures d'aération du capot. Surtout, chacune des deux molettes en façade s'illumine d'un anneau jaune vif lorsque l'appareil est en fonction. Certes, ce n'est pas aussi flashy qu'un ordinateur de gaming, mais il y a un peu de l'idée. Pour notre part, nous trouvons ce design très réussi. Il nous change de ce que l'on voit habituellement et apporte beaucoup de cachet.

La petite télécommande fournie avec l'appareil est dans le même esprit, en noir et jaune. Elle donne accès à quelques fonctions de paramétrage : intensité de l'éclairage, mise à jour du logiciel, appairage Bluetooth, code de télécommande...

Mêmes étages d'amplification en classe G, mais une refonte et un nettoyage en profondeur des circuits en amont

L'Arcam A25 est un peu plus puissant que le SA20 (2 x 100 watts contre 2 x 90 watts). Il n'en reprend pas moins les mêmes étages d'amplification proprement dits. Ces étages travaillent en classe G. Ils comportent deux "rails" de puissance, un de faible puissance en classe A et l'autre de forte puissance en classe B avec pour chaque canal un push-pull de transistors ON Semiconductor de type Thermal Trak (NJL3281DG et NJL1302DG).

En amont, l'alimentation a été retravaillée. Le transformateur toroïdal, d'environ 11 cm de diamètre pour 5 cm de haut, dispose maintenant d'un pot de blindage. Les condensateurs sont de marque DTDZ et de capacité plus importante : 2 x 6800 µF/50 V pour le premier rail de puissance et 2 x 10 000 µF/80 V pour le second.

On note bien une petite régression. La puce de conversion de l'Arcam A25 est une ESS Sabre ES9280AQ au lieu d'une ES9038K2M sur le SA20. À l'écoute, elle nous a paru donner un son moins filé, plus sec dans les aigus.

LA SUITE APRÈS LA PUB

En revanche, le circuit principal a profité d'une belle cure détox. En verre époxy de qualité, ses pistes ont été redessinées afin d'éliminer le maximum de câblage en l'air. L'intérieur de l'appareil est ainsi beaucoup plus propre et mieux ordonné. Le radiateur en aluminium de l'étage de puissance paraît aussi un peu plus qualitatif et a été recentré.

Arcam A25 test ON mag 3

Un son plein d'énergie, d'aisance et de matière, signature d'une classe G parfaitement maîtrisée

Nous avons testé l'Arcam A25 avec nos enceintes colonnes "point de repère" Kelinac KEL 714 MG. Nous avons utilisé comme source, alternativement, un ordinateur raccordé en USB sur l'entrée numérique et le streamer Arcam ST5 en liaison analogique. Ce dernier est équipé d'une puce de conversion ES9018K2M et propose une restitution mieux définie que celle du DAC intégré à l’A25. Les différents éléments étaient reliés par des cordons de la marque française Real Cable que nous avons choisie comme sponsor officiel pour nous fournir ces accessoires de test.

À l'écoute de l'Arcam A25, nous avons retrouvé ce tempérament sonore qui nous avait tant plu avec l'Arcam SA20. L'amplification en classe G, lorsqu'elle est bien mise en œuvre comme ici, nous donne la sensation de bénéficier des qualités de la classe A sans ses inconvénients (très faible rendement, importante consommation électrique, fort dégagement de chaleur). Sans paraître nullement colorés, les timbres ont beaucoup de densité, de richesse et de matière. Les voix donnent une excellente impression de présence et d'incarnation. Elles ont du corps et de l'ampleur et ne sont pas artificiellement projetées vers l'avant.
L'ensemble du spectre est d'une très bonne lisibilité. L'Arcam A25 délivre beaucoup de détails et de nuances, de façon naturelle et évidente, sans sembler forcer le trait ou souligner excessivement les hautes fréquences. Le grave, tout particulièrement, est d'une excellente articulation. Le jeu d'une basse électrique, d'un pied de grosse caisse, d'un violoncelle ou d'une contrebasse est d'un superbe suivi tant dans ses variations de tonalité que d'intensité.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Le son de l'Arcam A25 présente une énergie peu commune et assez caractéristique de la classe G (ou de la classe A). Les différences de dynamique, qu'elles soient intenses ou fines, sont extrêmement bien mises en évidence tout en ayant l'air de couler de source.
Cet ampli est simultanément très technique et musical. Il maîtrise parfaitement son sujet et les enceintes qui lui sont associées. Il est informatif, transparent, mais aussi tout en aisance, force, ampleur et naturel.

En résumé

L'Arcam A25 est une refonte réussie de l'Arcam SA20. D'une puissance supérieure, doté d’un design plus accrocheur, d'un châssis plus haut de gamme et de circuits redessinés, cet ampli intégré stéréo pousse encore un peu plus loin le niveau de performances. Cela justifie (en tenant compte de l'inflation) l'augmentation de tarif. La section DAC intégrée pourrait être un peu plus qualitative. En conséquence, nous ne décernons pas cette fois-ci notre Award "coup de cœur" ON-topaudio. Pour le reste, la restitution sonore est toujours aussi énergique, naturelle, tout en aisance et brio.

L'Arcam A25 décortiqué par ON-mag

Le streamer Arcam ST5 décortiqué par ON-mag

>>> À LIRE ÉGALEMENT : TOUS NOS TESTS D'AMPLIFICATEURS HIFI

Spécifications

  • Type : ampli intégré stéréo
  • Puissance : 2 x 100 W sous 8 Ω, 2 x 165 W sous 4 Ω
  • DAC intégré : ESS Sabre ES9280AQ, compatible PCM 32 bits/384 Hz et DSD1024
  • Entrées analogiques : 3x Ligne et phono MM sur RCA
  • Entrées numériques : USB-C, optique Toslink, 2x coaxiales sur RCA, Bluetooth AptX Adaptive
  • Sorties analogiques : casque et haut-parleurs
  • Ports de pilotage : Ethernet (RJ45), entrée IR, entrée et sortie Trigger
  • Consommation veille/max. : <0,5/500 W
  • Poids : 9 kg
  • Dimensions : 43,1 x 8,3 x 34,4 cm
  • Prix : 1800 €

Site web de la marque : www.arcam.co.uk

Notre avis

  • Construction : etoile verteetoile verteetoile verteetoile verteetoile demi verte (4,5/5)
  • Fonctions : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orange (4,5/5)
  • Performances : etoile verteetoile verteetoile verteetoile verteetoile verte (5/5)
  • Musicalité : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange (5/5)
  • Intérêt : etoile verteetoile verteetoile verteetoile verteetoile verte (5/5)



Autres articles sur ON-mag ou le Web pouvant vous intéresser


Arcam

PUBLICITÉ