Skip to main content
PUBLICITÉ

Test streamer/serveur Hifi Eversolo DMP-A8 : la concurrence a de gros soucis à se faire

Sans délaisser ses références abordables comme le streamer DMP-A6 ou le DAC/ampli casque DMP-Z6, Eversolo se laisse de plus en plus tenter par une montée en gamme. Symbole de cette ambition, le lecteur réseau/DAC/préamplificateur Hifi DMP-A8 a en théorie tout pour ridiculiser la concurrence : fonctions et ergonomie complètes, composants très haut de gamme et tarif contenu (2000 euros). Tout pour nous convaincre ?

Eversolo DMP-A8

- Type : streamer / DAC / préamplificateur stéréo
- L'avis d'ON-mag : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue (5/5), produit ON-topaudio Award
- Prix au moment du test : 2000 euros

VOIR LES OFFRES ET PRIX EN LIGNE

LA SUITE APRÈS LA PUB

>>> RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE

Le haut de gamme c'est sérieux

Sobre mais plutôt premium, le streamer Eversolo DMP-A8 se présente comme une sorte d'évolution dans la continuité du DMP-A6, avec des dimensions sensiblement plus importantes mais une architecture générale similaire.

Eversolo DMP A8 4

Ainsi son châssis est-il tout en aluminium anodisé noir mat. Assez élégant malgré des lignes simples, il arbore des flancs striés à la manière de dissipateurs thermiques et une belle face avant alternant aluminium brossé et verre. Très épurée, cette façade accueille une molette cliquable cerclée de Leds et un écran tactile de 6 pouces. L'ensemble repose sur des pieds de découplage composés de métal et de silicone.

Eversolo DMP A8 3

LA SUITE APRÈS LA PUB

Difficile de trouver un réel défaut extérieur, d'autant que le DMP-A8 présente une petite dimension évolutive, grâce à un emplacement M.2 prévu pour accueillir un disque SSD. De quoi augmenter le stockage interne jusqu'à 4 To (contre 64 Go par défaut).

Il fait tout et il le fait bien

À l'image de son petit frère DMP-A6, l'Eversolo DMP-A8 assure avant tout la fonction de lecteur réseau, compatible avec la plupart des protocoles du marché : AirPlay, UPnP/DLNA, Roon Ready, Spotify Connect et Tidal Connect. En complément, ce lecteur dispose d'un large panel de services de streaming, parfois intégrés directement dans le système, parfois à télécharger depuis l'OS.

Eversolo DMP A8 2

Justement, la force de l’appareil réside certes dans sa dimension connectée, mais surtout dans l’expérience utilisateur qu’il propose, à la fois très riche en fonctionnalités et d'une ergonomie intuitive. Celle-ci se traduit par un affichage quasi gémellaire entre l'interface tactile (de l'écran) et l'application de contrôle dédiée, compatible Android et iOS. L'accent est placé sur un menu racine s'ouvrant sur quelques fonctions principales (reprise de la lecture, streaming, réglages, etc...), ce qui limite au maximum l'arborescence. La navigation sur smartphone est évidemment un peu plus poussée, mais l'écran tactile en façade est suffisant dans l'immense majorité des cas. Ses défauts ? Une réactivité très correcte, mais qui n'égale pas celle d'un bon smartphone, du fait de la puissance assez relative du CPU intégré (Cortex-A55). En complément fort utile, Eversolo offre une petite télécommande Bluetooth (en option sur le DMP-A6), accessoire qui se charge efficacement des fonctions élémentaires : navigation dans un album, volume, sélection de l'entrée.

Eversolo DMP A8 5

LA SUITE APRÈS LA PUB

Bien plus qu'un simple lecteur/serveur musical, le DMP-A8 assure également les rôles de convertisseur numérique-analogique et de préamplificateur. Cette dernière fonction lui permet de nettement se démarquer de son petit frère DMP-A6 et de la plupart de ses concurrents, grâce à l'intégration d'entrées analogiques (RCA et XLR), mais surtout d'un véritable circuit dédié avec gain (+10 dB) et non d'une simple atténuation en sortie de DAC.

Eversolo DMP A8 10

L'interface numérique profite elle aussi d'une amélioration sensible. Outre les habituelles entrées USB-B, optiques (deux prises) et RCA S/PDIF (deux prises), l'Eversolo DMP-A8 dispose d'une interface HDMI eARC, ainsi que de sorties haut de gamme : interface I2S en HDMI et une sortie USB-A, qui viennent s'ajouter aux classiques S/PDIF RCA et optique Toslink. Hormis l'absence d'étage phono et de sortie casque, il est difficile de prendre cet appareil en défaut.

Le streamer/DAC/préampli stéréo le plus performant du marché ?

Malgré un prix infiniment plus bas que celui de certains concurrents d’autres marques, l'Eversolo DMP-A8 apparaît comme l'un des meilleurs appareils du marché, tous tarifs confondus. Les raisons ?

LA SUITE APRÈS LA PUB

Premièrement, son étage de conversion est doté du meilleur DAC du moment, à savoir l'ensemble modulateur AK4191EQ et convertisseur AK4499EX du fondeur AKM, épaulés par des oscillateurs haut de gamme. Deuxièmement, la présence d'une section analogique vraiment travaillée, avec en point d'orgue un contrôle de volume de type R2R, qui mêle résistances discrètes de haute précision et relais électromécaniques Omron (d'où des bruits de cliquetis lors du réglage de volume).

Eversolo DMP A8 7

Troisièmement, nous avons droit à une alimentation hybride ambitieuse. Elle se compose d'une alimentation linéaire pour les étages analogiques et d'une section à découpage pour le reste. L'ensemble des circuits, entièrement symétriques, est servi par des composants haut de gamme, avec des condensateurs de chez Wima et Nichicon, des puces du fabricant japonais Murata et bien évidemment les relais Omron.
Sur le papier, Eversolo n'a donc pas simplement intégré des puces modernes, il montre une vraie patte de constructeur créatif.
À l'écoute, il est bien difficile de dire si nous tenons là la perfection parmi les streamers/DAC/préamplis. Mais force est de constater que l'Eversolo DMP-A8 affiche un tel degré de maîtrise et de transparence sonore qu'il nous est difficile de trouver un point à améliorer.

Eversolo DMP A8 8

Aucun bruit de fond, aucun signe de distorsion, aucun manquement technique ; ce streamer exploite pleinement les qualités de sa puce de conversion numérique-analogique et l'épaule par un étage analogique digne de créations très haut de gamme. S'il était encore besoin de l'illustrer, le DMP-A8 prouve que l'on peut faire rimer rigueur extrême et très grande musicalité.
Jamais l'appareil ne donne la sensation d'interpréter ou de modifier le signal. La scène sonore est aussi ample et détaillée qu'elle peut l'être, le son est aussi équilibré et riche que nous pouvons l’attendre d’un convertisseur. Que ce soit via une écoute au casque très haut de gamme ou sur une paire d'enceintes Hifi, le DMP-A8 tourne à la démonstration musicale, il ne risque d'être limité que par l’appareil qui est relié en aval ou la qualité des fichiers et flux qu'on lui demande de lire.

Eversolo DMP A8 9

Jusqu'au-boutiste, l’Eversolo DMP-A8 laisse même la main à l'utilisateur concernant l'interprétation sonore. Un DSP, activable depuis l'interface, offre un accès à des réglages avancés : filtres FIR, filtres passe-haut et passe-bas, égaliseur paramétrique, mode loudness, réglage du gain et ajustement de la latence entre les deux canaux. Un son à la carte reste donc possible, ce qui rend l'appareil d'autant plus attractif.

En résumé

Si l'Eversolo DMP-A8 ne transforme pas la formule qui a fait le succès de son prédécesseur DMP-A6, il la fait passer dans une dimension nouvelle, que ce soit en termes de fonctionnalités ou de performances sonores. Rivalisant (voire dépassant) la plupart des autres streamers/DAC du marché, même très haut de gamme, qualité sonore en tête, cet appareil au tarif encore raisonnable coche absolument toutes les bonnes cases et n'a que quelques rares défauts mineurs. Une réussite impressionnante.

L'Eversolo DMP-A8 décortiqué par ON-mag

Spécifications

  • Type : streamer / DAC / préamplificateur stéréo
  • CPU : ARM Cortex-A55
  • Écran tactile 6 pouces (définition non précisée)
  • Application smartphone
  • Mémoire : 4 Go de RAM, 64 Go de mémoire interne
  • DAC : modulateur AK4191EQ et convertisseur AK4499EX
  • Puce USB : XMOS XU316
  • Ampli op : OPA1612
  • Alimentation : 1 alimentation à découpage (interface et étages numériques), 1 alimentation linéaire (étages analogiques)
  • Compatibilité audio : PCM jusqu'en 32 bits/768 kHz, DSD512
  • Compatibilité réseau : AirPlay, Roon Ready, UPnP/DLNA, Spotify Connect, Tidal Connect
  • Entrées réseau : 1 RJ45 (Ethernet), WiFi, Bluetooth avec support du LDAC, 1 USB-A (lecture locale), port M.2 pour SSD, 1 trigger 12 V en jack 3,5 mm
  • Entrées numériques : 1 HDMI eARC, 1 USB-B, 2 optiques Toslink, 2 RCA S/PDIF
  • Sorties numériques : 1 USB-A, 1 I2S en HDMI, 1 optique Toslink, 1 RCA S/PDIF
  • Entrées analogiques : 1 RCA stéréo, 1 XLR stéréo
  • Sorties analogiques (préamplifiées) : 1 RCA stéréo, 1 XLR stéréo
  • Rapport signal/bruit (sortie XLR, pas de précision de mesure) : 128 dB
  • THD+N (sortie XLR, pas de précision de mesure) : < -120 dB
  • Diaphonie (sortie XLR) : 121 dB
  • Réponse en fréquences : 20 Hz – 20 kHz (+-0,25 dB)
  • Dimensions : 388 x 248 x 90 mm
  • Poids : 5 kg
  • Télécommande incluse
  • Prix : 2000 euros

Notre avis

  • Construction : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange (5/5)
  • Connectiques/fonctions : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue (5/5)
  • Ergonomie : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orange (4,5/5)
  • Qualité sonore : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue (5/5)
  • Musicalité : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange (5/5)
  • Intérêt : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue (5/5)



Autres articles sur ON-mag ou le Web pouvant vous intéresser


OnTopAudioAward, Eversolo

PUBLICITÉ