PUBLICITÉ

Test ampli Hifi Prima Luna Evo 100-1 : la splendeur et la puissance des tubes, dans une approche haut de gamme raisonnable

Prima Luna Evo 100 1 ONtopaudioAward

Prima Luna n'est pas une vieille de la vieille, une historique de l'amplification Hifi à lampes dont les débuts remontent à presque un siècle. Mais la marque a déjà de la bouteille et depuis sa création en 2003, elle s'est imposée comme une valeur sûre. Son intégré stéréo Evo 100-1 est le plus petit de sa gamme. Il profite déjà d'une approche premium, mais sans que son prix soit déraisonnable. Il permet de découvrir les qualités sonores des tubes, sans tomber dans leurs excès et avec une puissance relativement confortable.

Prima Luna Evo 100-1

Type : ampli stéréo intégré à tubes
L’avis d’ON-mag : etoile verteetoile verteetoile verteetoile verteetoile verte (5/5)
Prix : 2750 €

LA SUITE APRÈS LA PUB

>>> RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE

La dernière fois que nous avons parlé de Prima Luna sur ON-mag, c'était en octobre dernier au sujet de son nouveau gros ampli intégré hybride, EVO 300 Hybrid, associant un étage de préamplification à lampes à des circuits de puissance à transistors conçus par Floyd Design. Ici, avec le Prima Luna Evo-100-1, nous avons affaire à un modèle plus traditionnel tout à tubes. L'appareil fournit 2 x 40 watts à partir de quatre lampes EL34 (de grandes classiques) en configuration push-pull et classe A/B. Sa section préampli fait appel à une paire de 12AX7 tandis que deux 12AU7 assurent le pilotage des étages d'amplification.

La puissance de sortie est à peu près la même que ce soit sur charge de 8 ou 4 ohms (l'appareil possède deux sorties haut-parleurs distinctes pour ces impédances) grâce aux transformateurs de sorties, ce qui est habituel sur un ampli à tubes.
Pour le raccordement des sources, le Prima Luna est équipé de quatre entrées et d'une sortie Ligne sur prises RCA asymétriques. Il est en outre possible de l'équiper en option (pour 200 €) d'un module préampli Phono pour platine vinyle dotée d'une cellule MM.

Prima Luna Evo 100 1 rear

Un appareil compact, d'une présentation très soignée, assemblé avec des composants de choix et un peu de câblage en l'air

Le Prima Luna Evo 100-1 n'est pas lilliputien, mais il est le plus petit ampli de la marque et cela se voit. Sa largeur est réduite (28 cm). Il adopte le format d'une grosse boîte à chaussures plus profonde que large et il est livré avec une belle télécommande au boîtier tout en aluminium.

Prima Luna est une marque néerlandaise. Comme une petite étiquette l'indique sous le ventre de l'Evo 100-1, la conception est européenne et la fabrication est chinoise. Cela explique certainement la qualité de finition assez remarquable en regard du prix, assez modeste pour ce type d'appareil. Le châssis, bien rigide, est réalisé à partir d'un panneau de façade en aluminium brossé et de tôles de forte épaisseur, revêtues d'une luxueuse peinture métallisée brillante en cinq couches.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Sur le dessus, à l'avant, les tubes sont protégés par une très solide grille amovible arrondie, formée d'épais montants et barreaux en aluminium avec deux fenêtres en verre synthétique sur les côtés. Chacun est accompagné d'un témoin lumineux de fonctionnement qui passe au rouge si le tube a besoin d'être changé (au bout de quelques milliers d'heures normalement). Ces tubes sont spécialement sélectionnés et portent le logo Prima Luna. Il est possible de changer les EL34 de puissance par des KT88. Un bouton à bascule sur le côté droit de l'appareil permet d'adapter automatiquement le réglage de bias de l'ampli.

Prima Luna Evo 100 1 grille

Le capot proéminent à l'arrière dissimule le transformateur d'alimentation toroïdal et les capacités d'alimentation ainsi que les deux transformateurs de sortie. Ces derniers intègrent une protection thermique afin d'éviter les surchauffes.

En dessous, dans un second compartiment isolé, prend place le reste de l'électronique. Quelques composants sont réunis sur des circuits imprimés, mais une grande place est laissée au câblage en l'air selon la tradition des amplis à tubes haut de gamme. Ces composants ont fait l'objet d'un choix méticuleux comme se plaît à le souligner Prima Luna dans sa communication : potentiomètre Alps, capacités au polypropylène ou à film de chez Nichicon ou DuRoch, diodes Philips, embases de tubes WBT…
Au-delà du discours marketing, il faut bien reconnaître que le Prima Luna Evo 100-1 est d'une réalisation technique relativement propre compte tenu de son prix.

Comme une urgence vitale à faire de la musique

Avant de passer aux impressions d'écoute, il est important de souligner que le Prima Luna Evo 100-1 semble assez sensible aux parasites. Pendant nos tests, la présence d'une Freebox Delta, branchée sur la même ligne électrique et utilisant le CPL (Courant Porteur en Ligne), a eu pour effet de provoquer une sorte de friture et des grésillements sur les étages de préamplification de l'appareil, clairement audibles à bas volume, un peu plus discrets à volume moyen.
Si vous rencontrez ce souci, il est conseillé d'aller brancher le perturbateur ailleurs, à distance, ou dans une autre pièce et éventuellement d’utiliser un boîtier de filtrage du courant secteur.

Pour ce qui concerne le caractère sonore, le Prima Luna Evo 100-1 en a. Mais rassurez-vous, il n'est pas du tout dans cette caricature de l'amplificateur à tubes qui demande des enceintes à ultra haut rendement, délivre un grave anémique et des aigus tout brillants. Au contraire. Nous l'avons, entre autres, confronté à quelques morceaux de rap un peu mordants : "Make Some Money" de Fabolous, Dave East et Snoop Dogg ou encore "Legend" de Rohff et Jul (Wesh Alors !). La sensation de puissance est supérieure aux 2 x 40 watts annoncés. Cet ampli à tubes ne touche pas les tréfonds du grave, il n'est pas le plus transparent, il arrondit un peu les angles, il a beaucoup de couleur. Mais il n'a eu aucun souci pour remuer nos Kelinac Kel 714MG. Il a du punch, un super groove et même une sacrée patate. La restitution sonore est explosive, musclée, très rythmée, hyper vivante, expressive et paradoxalement décontractée. L'image stéréo a de la profondeur, elle est solidement campée. Elle est également d'une homogénéité rare au centre. Les voix s'expriment avec une excellente sensation de présence, d'intelligibilité, d'articulation, de matière et d'aération.
Sur tous les styles, le Prima Luna Evo 100-1 fait preuve d'un naturel et d'une spontanéité rares. Capable de très belles nuances, de timbres riches, suaves et élégants, il semble en permanence animé d'une sorte d'urgence vitale à faire de la musique.

LA SUITE APRÈS LA PUB

En résumé

Vous l'aurez compris, c'est un produit coup de cœur. Le Prima Luna Evo 100-1 est loin d'être parfait, il joue le délicat face à son environnement et il a une personnalité sonore forte. Mais il est aussi très sérieusement conçu. Lorsque l'on adhère à ses arguments, difficile de résister à la force de conviction musicale de cet ampli à tubes de 2 x 40 watts qui paraît sur le terrain bien plus puissant et énergique que ne le laissent penser les données sur le papier.

Le Prima Luna Evo 100-1 décortiqué par ON-mag

>>> À LIRE ÉGALEMENT : TOUS NOS TESTS D'AMPLIS HIFI

Spécifications

  • Type : ampli stéréo intégré à tubes
  • Puissance : 2 x 40 watts
  • Tubes : 4x EL34, 2x 12AX7, 2x 12AU7
  • Entrées : 4x Ligne sur RCA
  • Sorties : haut-parleurs 4 et 8 ohms, Ligne sur RCA, casque sur jack 6,35 mm
  • Réponse en fréquence : 10 Hz - 32 kHz à ±1 dB, 10 Hz - 75 kHz à ±3 dB
  • Distorsion harmonique totale (DHT) : <0.2 % à 1 watt, <2 % à la puissance nominale
  • Rapport signal/bruit : 90 dB
  • Consommation électrique max. : 270 watts
  • Poids : 18 kg
  • Dimensions : 405 x 280 x 190 mm
  • Prix : 2750 €
  • Site web du constructeur : www.primaluna.nl

Notre avis

  • Construction : etoile verteetoile verteetoile verteetoile verteetoile demi verte (4,5/5)
  • Fonctions : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orangeetoile grise (3,5/5)
  • Performances : etoile verteetoile verteetoile verteetoile demi verteetoile grise (3,5/5)
  • Musicalité : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange (5/5)
  • Intérêt : etoile verteetoile verteetoile verteetoile verteetoile verte (5/5)


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



OnTopAudioAward, PrimaLuna

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus