PUBLICITÉ

Test platine vinyle Edwards Audio TT4 : le plastique, ça peut être fantastique

Edwards Audio TT4 test ONmagFR

Edwards Audio est une marque britannique de platines vinyles audiophiles qui commence à avoir une belle renommée, qui dépasse largement le cadre de son marché intérieur. De dimension artisanale, elle cultive l'originalité. Son nouveau modèle TT4 sort incontestablement des sentiers battus.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Edwards Audio TT4

Type : platine vinyle à entraînement par courroie
L’avis d’ON-mag : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue (5/5)
Prix : 570 €

>>> RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE

Plus abordable, la nouvelle Edwards Audio TT4 est aussi plus originale que la TT5 que nous avons testée l'année dernière. Talk Electronics (maison mère d'Edwards Audio), dont on disait que les premières platines n'étaient que des modèles Rega remaniés, commence vraiment à s'émanciper.

Avec la TT4, on retrouve une base très large présentant à l'avant une découpe en arc de cercle comme sur la TT5. Mais les ressemblances s'arrêtent là. Exit le bois, Edwards Audio a choisi ici de concevoir une base tout en plastique. Celle-ci est relativement souple et de type sandwich. Elle est composée de trois couches semblant être en plexiglas. Les couches supérieure et inférieure sont opaques et teintées (plusieurs couleurs sont proposées au choix). Mesurant 3 mm d'épaisseur, elles enserrent un panneau légèrement plus étroit, translucide cette fois-ci, de 5 mm d'épaisseur, sur lequel elles sont collées par le biais de joints en mousse. L'ensemble est monté sur trois gros pieds, beaucoup plus rigides, en matériau synthétique (du Delrin vraisemblablement).

Edwards Audio TT4 3

Le plateau transparent comme du verre est en acrylique de plus de 1 cm d'épaisseur. Il repose sur un contre-plateau d'entraînement par courroie, en matériau de synthèse amortissant. Ce contre-plateau est identique à celui que l'on rencontre sur la Rega Planar 1. Il en va de même du moteur qui est fixé à la base de façon relativement ferme. Son alimentation est un petit boîtier externe Rega PS2-100 (24 V/100 mA). Le changement de vitesse (33, 45 tr/min) se fait en soulevant le plateau et en déplaçant la courroie d'une gorge à l'autre de la poulie du moteur.
Par rapport aux modèles Rega, le système d'entraînement de l'Edwards Audio TT4 présente quelques différences. Le moteur est placé plus loin du contre-plateau et la courroie est plus longue, ce qui favorise le découplage. Le palier en bronze, avec bille de roulement en acier, dans lequel plonge l'axe d'entraînement, est également beaucoup plus massif et boulonné très fermement à la base. Son usinage est particulièrement précis. On le constate par l'effet ventouse très marqué lorsqu'on essaie de retirer le contre-plateau.

Edwards Audio TT4 1

LA SUITE APRÈS LA PUB

Le bras de lecture est propre à Edwards Audio. Il est de type unipivot. Formé d'un tube en aluminium droit, il est monté sur un portique et un axe tous deux en métal et réglable en hauteur. Son porte-cellule en matériau synthétique est équipé d'une cellule qu'Edwards Audio nomme Zephyr C100 MM, mais qui est surtout une Audio-technica AT95E. Le contrepoids d'équilibrage du bras est désaxé afin d'abaisser le centre de gravité.

Un peu d'amateurisme encore, mais une restitution sonore d'une rondeur et d'un délié exceptionnels

L'Edwards Audio TT4 est fabriquée en Angleterre de manière artisanale - cela se voit. Quelques éléments comme le logo de la marque collé légèrement de travers frôlent l'amateurisme. Certaines découpes et certains centrages de la base ainsi que du plateau présentent des tolérances un peu larges. Le réglage de la force d'appui de la cellule qui demande une balance adaptée (à partir d'environ 9 € sur la boutique Son-Video par exemple) ainsi que le contrepoids sans graduation qui se bloque par le biais d'une petite vis et d'une clé Allen (fournie) ne sont pas des plus pratiques. Le couvercle de protection en "Z" paraît également assez économique.

Edwards Audio TT4 2

N'empêche que cette platine vinyle fait un gros effet à l'écoute et a un caractère sonore énorme. Si vous cherchez un son moelleux, généreux, voluptueux, chaleureux… Eh bien, avec l'Edwards Audio TT4, vous allez être servi. Certains trouveront qu'elle n'est pas neutre et qu'elle en fait des tonnes. Ils n'auront pas vraiment tort, mais nous ne trouvons pas qu'elle en fasse trop. Quand on aime, on ne compte pas. Nous avons rarement entendu la cellule Audio-technica AT95E aussi en forme. Les basses sont profondes et très présentes. Elles ont en même temps un superbe délié et expriment beaucoup de nuances. Le jeu d'une basse électrique, d'un pied de grosse caisse ou d'une contrebasse est d'une très bonne lisibilité, à la fois souple et naturel, avec des inflexions bien marquées.

Le grave est très présent, mais il n'enterre pas pour autant les autres registres. Les aigus présentent une grande douceur et le médium conserve une belle aération. L'équilibre tonal est subjectivement descendant, mais n'en ressort pas étouffé ou trop sombre. L'image sonore profite également de cette caractéristique. La scène stéréophonique est ample et profonde, toujours avec une belle aération.

En résumé

L'Edwards Audio TT4 est une platine vinyle à entraînement par courroie qui fleure bon l'artisanat. Elle pourrait être un peu plus pratique et quelques éléments pourraient être plus soignés, mais sa structure sandwich en matériau synthétique et son bras de lecture maison procurent un son très séduisant, plein d'ampleur avec des basses généreuses qui ondulent à merveille. On sent qu'elle a été patiemment mise au point par des audiophiles afin d'offrir une qualité de son pas comme les autres.

La platine vinyle Edwards Audio TT4 décortiquée par ON-mag

LA SUITE APRÈS LA PUB

>>> À LIRE ÉGALEMENT : TOUS NOS TESTS DE PLATINES VINYLES

Spécifications

  • Type : platine vinyle à entraînement par courroie
  • Vitesse : 33 et 45 tr/min (par déplacement de la courroie)
  • Base : sandwich en matériau synthétique
  • Plateau : en acrylique transparent de 11 mm d'épaisseur
  • Bras : en aluminium avec hauteur et contrepoids ajustables
  • Cellule : Zephyr C100 MM (une Audio-technica AT95E)
  • Câble : détachable avec cordon de masse (fourni)
  • Dimensions : 463 x 125 x 361 mm
  • Poids : 5,85 kg
  • Prix : 570 €
  • Site web du constructeur : talkelectronics.com

Notre avis

  • Construction : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise (3,5/5)
  • Ergonomie : etoile verteetoile verteetoile verteetoile demi verteetoile grise (3,5/5)
  • Performances : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue (4,5/5)
  • Musicalité : etoile verteetoile verteetoile verteetoile verteetoile verte (5/5)
  • Intérêt : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue (5/5)


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Edwards Audio, Edwards

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus