PUBLICITÉ

Test écouteurs Earsonics Aero : un passage au True Wireless en mode épuré et audiophile

Earsonics Aero ONmag 1

Être un spécialiste des écouteurs haut de gamme ne garantit absolument pas de réussir son passage aux écouteurs True Wireless, dont la technologie embarquée est proche de celle d'un petit smartphone. C'est pourtant dans cette difficile aventure que se lance Earsonics avec ses Aero.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Earsonics Aero

Type : écouteurs True Wireless
L’avis d’ON-mag : etoile verteetoile verteetoile verteetoile verteetoile demi verte (4,5/5)
Prix : 200 euros

 

>>> RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE

Solides, isolants, mais avares en fonctions

Que ce soit en termes de design ou de fabrication, Earsonics fait preuve ici d'une certaine sagesse. La forme des Aero est relativement classique (avec une excroissance en tige façon AirPods), mais la marque française se distingue par une fabrication vraiment exemplaire ainsi que par quelques astuces visuelles (stries et revêtement mat). Le tout est certifié IPX4 (résistant aux projections d'eau), ce qui suffit pour la majorité des usages.

Earsonics Aero ONmag 6

À l'inverse, la boîte de charge et de rangement s’avère un peu plus décevante. Compacte, mais taillée dans un plastique bien léger, elle présente un peu de jeu dans la charnière et dans le système de rangement des écouteurs.

Notons un très bon point pour le confort des écouteurs Earsonics Aero : chacun est porté par une canule large mais suffisamment courte, et une face interne très bien étudiée, assurant une excellente tenue et une bonne isolation phonique passive.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Earsonics Aero ONmag 3

Bien au point sur la qualité de la connexion Bluetooth et sur les commandes tactiles (suffisamment réactives, contrôlant navigation et volume), les Earsonics Aero sont en revanche totalement dépouillés de fonctions annexes. Ce choix est assumé par la marque : pas de recharge par induction, pas de capteurs optiques dans les oreillettes (pour un démarrage et une mise en pause automatiques), pas d'ANC, ni même d’application de paramétrage dédiée sur smartphone. Ces écouteurs se veulent simples et fonctionnels, sans avoir besoin de passer par une mise à jour.

L'autonomie des Aero est annoncée entre 5 h et 7 h. Nous avons atteint environ 5 h 40 en AptX et jusqu'à 7 h en AAC.

Un son à l'identité Earsonics

Les amoureux de la sonorité Earsonics seront aux anges, car les Aero respectent parfaitement l'identité sonore légèrement typée de la marque.

Earsonics Aero ONmag 7

Légèrement descendante, mais surtout très riche (avec beaucoup de corps), sans vraie lacune ou grande exagération dans les fréquences, la personnalité sonore des Aero est fidèle à ce que l’on peut attendre d'écouteurs True Wireless "audiophiles". Procurant une excellente précision dans les basses et une bonne douceur dans les aigus, les Earsonics Aero sont surtout agréables dès le plus bas volume d'écoute. Toutefois, leur sonorité assez sombre, marquée par des aigus un peu en retrait, ne plaira pas à tout le monde et ne leur permet pas d'être aussi tranchants que des écouteurs comme les Sony WF-1000Xm3.

La présentation de la scène sonore est à la fois simple, mais très profonde et cohérente, avec un fabuleux niveau de détails – c’est sans doute ce sur quoi ces écouteurs se détachent le plus - et une bonne séparation des instruments.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Earsonics Aero ONmag 2

Avec les Aero, Earsonics s'est vraiment concentré sur le son, quitte à délaisser le reste, comme une sorte d'antithèse des modèles de Sony ou Jabra. Ayant eu la bonne idée de ne pas dépasser le prix de 200 euros, Earsonics ne se déconnecte pas du marché en misant sur son seul nom, mais reste au contraire l'une des rares propositions audiophiles aux prétentions tarifaires réalistes.

Les Earsonics Aero sur le banc de mesures

earsonics AERO frequence
Réponse en fréquence non compensée des Earsonics Aero. Le caractère descendant est assez évident, même si le creux autour de 6 - 10 kHz est surtout impressionnant ici car non compensé.

>>> À LIRE ÉGALEMENT : TOUS NOS TESTS D'ECOUTEURS SANS FIL

Notre avis

  • Fabrication : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rouge (4,5/5)
  • Confort :etoile verteetoile verteetoile verteetoile verteetoile demi verte (4,5/5)
  • Ergonomie :etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise (4/5)
  • Fonctions :etoile verteetoile verteetoile griseetoile griseetoile grise (2/5)
  • Autonomie : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise (4/5)
  • Qualité sonore :etoile verteetoile verteetoile verteetoile verteetoile verte (5/5)
  • Musicalité :etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise (4/5)
  • Intérêt :etoile verteetoile verteetoile verteetoile verteetoile demi verte (4,5/5)

 

LA SUITE APRÈS LA PUB

Spécifications

  • Type : écouteurs Bluetooth zéro fil
  • Certification IPX4
  • Puce Bluetooth 5 Qualcomm
  • Codecs audio supportés : SBC, AAC, AptX
  • Transducteur dynamique de 6 mm
  • Autonomie : 5-7 h, jusqu'à 21 h avec la boîte de charge
  • Poids : 5 g par écouteur
  • Prix : 200 euros


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Earsonics

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus