PUBLICITÉ

Test Diptyque Audio DP77 : des panneaux Hifi made in France qui donnent une claque audiophile

Diptyque dp77 anniversary test ON magFR

Diptyque Audio est une marque de dimension artisanale, relativement discrète, mais qui fait partie des perles de la Hifi made in France. Elle se concentre sur la fabrication d'enceintes ou plutôt de panneaux acoustiques utilisant une technologie très rare et presque unique de haut-parleurs à ruban et isodynamiques.
Ses réalisations sont naturellement haut de gamme et coûteuses, mais conservent des prix très réalistes, bien loin des délires tarifaires de certains produits audio High End. Nous les découvrons avec les DP77, proposés à partir de moins de 3000 € la paire.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Diptyque Audio DP77

- Type : panneau acoustique isodynamique
- L'avis d'ON-mag : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
- Prix au moment du test : à partir de 2860 € la paire

 

>>> RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE

Diptyque Audio a un peu plus d'une dizaine d'années d'existence. Basée à Montauban, l’entreprise est le bébé de deux audiophiles patentés, Gilles Douziech et Éric Poix. Les deux hommes, l'un spécialiste des haut-parleurs, l'autre de mécanique, ont créé leur premier prototype en 2001. Ils ont ensuite patiemment optimisé ce prototype et créé eux-mêmes les machines-outils pour lancer une production en série, avec un niveau de qualité parfaitement abouti. La marque a grossi, mais elle conserve sa philosophie artisanale, proposant de nombreuses options sur-mesure, tandis que Gilles Douziech et Éric Poix continuent à faire presque tout par eux-mêmes. Aujourd'hui, la gamme Diptyque Audio compte trois modèles principaux déclinés en plusieurs versions ; le DP77 est le plus petit des trois.

Des panneaux acoustiques, sortes de paravents, dont on peut personnaliser l'habillage

Le DP77 se présente sous la forme d'un panneau d'à peine 2 cm d'épaisseur, pour une largeur de 47 cm et une hauteur de 77 cm. Il ressemble à une sorte de petit paravent. Sa structure est formée d'un cadre en métal très rigide. Les transducteurs qui rayonnent à l'air libre, sans aucune charge acoustique, sont protégés par des grilles à l'avant et à l'arrière. Nous avons pu constater que l'ensemble est d'une parfaite tenue mécanique, sans risque de déformation ou de torsion.

Sans support, la paire de panneaux Diptyque Audio DP77 coûte 2860 €. Vous pouvez choisir pour la compléter des pieds en bouleau de Finlande (300 €), en épais polyméthacrylate de méthyle transparent (540 €) ou encore des piétements 10ème anniversaire en bois et métal (680 €), comme ceux que nous avons reçus pour nos essais.

La finition standard est une peinture noire satinée. Mais il est également possible de choisir la couleur au sein de la palette de teintes RAL.
Enfin, ultime touche de personnalisation, Diptyque Audio propose en option (80 €) des housses en tissus imprimés avec n'importe quel motif, image ou photo fourni par le client.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Diptyque dp77 habit test ON magFR

Des "enceintes" Hifi planes utilisant la technologie des transducteurs à ruban et isodynamiques

Derrière ces habillages sur-mesure, les Diptyque DP77 cachent une technologie rare, celle des transducteurs à ruban. Également appelée isodynamique, cette technologie n'est pas nouvelle. On la rencontre parfois pour les tweeters (transducteurs d'aigus) d'enceintes acoustiques haut de gamme. Les casques orthoplanar (planaires magnétiques) y font également appel sous une version dérivée. Mais du fait de sa complexité et de son coût de mise en œuvre, elle n'est presque jamais employée dans une configuration de panneau large-bande, c'est-à-dire couvrant tout le spectre audio de l'extrême grave jusqu'à l'extrême aigu, pour la sonorisation d'une pièce.
En dehors de Diptyque Audio, seule une marque historique s'y est spécialisée, il s'agit de la marque américaine Magnepan, qui fabrique ses modèles depuis 1969.

Contrairement à un haut-parleur électrodynamique utilisant une membrane en dôme ou conique, mise en mouvement par une bobine jouant dans l'entrefer d'un aimant annulaire, un transducteur isodynamique possède une membrane plane. Celle-ci est très fine. Elle est constituée chez Diptyque Audio d'un film en mylar d'à peine 12 µm d'épaisseur, parcouru par des rubans conducteurs en aluminium. Une série de barreaux aimantés, placés derrière la membrane, l'attirent ou la repoussent en fonction du signal de modulation audio qui parcourt les rubans.
La parfaite mise sous tension du film, élément essentiel pour assurer la fiabilité des performances, est assurée par une structure sandwich, formée d'un châssis en MDF amorti par du feutre et enserré dans le cadre en métal extérieur du panneau.
Les Diptyque Audio DP77 utilisent par ailleurs deux cellules indépendantes pour le grave-médium et le médium-aigu. Le bas du spectre est assuré par une cellule isodynamique d'une surface de 0,132 m2 à sextuple ruban. Le haut du spectre est confié à une cellule de 30 cm de haut, équipée d'aimants au néodyme, de type mono-ruban cette fois-ci.

Diptyque dp77 rouge test ON magFR.jpeg

Adieu bourdonnement dans les basses, avec un médium et un aigu d'une aération, d'une finesse sans pareilles

La restitution sonore proposée par de panneaux isodynamiques est surprenante et lorsque la mise en œuvre est mal réalisée, elle peut être fort décevante. Le rendement est théoriquement limité, de même que la tenue en puissance. En l'absence de charge acoustique, le panneau rayonnant en doublet vers l'avant et l'arrière, il se produit facilement un court-circuit acoustique dans les basses fréquences qui fait que le grave peut paraître totalement absent.

Mais sur le terrain, il apparaît immédiatement que Diptyque Audio maîtrise parfaitement toutes ces contraintes. Les DP77 se révèlent d'emblée, et toutes proportions gardées, étonnamment faciles à alimenter. Pas besoin de sortir l'artillerie lourde. Un bon ampli Hifi d'une cinquantaine de watts par canal suffit à les faire chanter avec enthousiasme. Le placement dans la pièce d'écoute se révèle aussi beaucoup moins difficile qu'on ne pouvait le redouter. Un espace d'une quarantaine de centimètres entre le mur arrière et les panneaux Diptyque a suffi dans nos conditions pour trouver le bon équilibre tonal.

Certes, par son niveau et son impact physique, le grave est très éloigné de ce que l'on obtient avec une paire d'enceintes acoustiques à transducteurs électrodynamiques classiques. En comparaison, il semble éthéré au premier abord. Mais, au fil des écoutes, il révèle aussi de grandes qualités. Avec les Diptyque DP77, le son est totalement débarrassé de coloration de coffret, de résonance parasite de caisse, de bourdonnement. Toute lourdeur et tout effet boomy qui peuvent être fatigants à la longue se sont évaporés. À la place, on bénéficie d'une lisibilité inédite sur les attaques, les changements de ton, le tempo dans les basses.

LA SUITE APRÈS LA PUB

L'image sonore, lorsque les panneaux sont bien placés, est en outre grandiose. Sur certains morceaux, on peut avoir l'impression ultra immersive d'écouter un casque audio géant. La précision de la scène stéréophonique est également au rendez-vous. L'image développe de la profondeur et du relief.

Les Diptyque Audio DP77 ne conviendront pas à toutes les oreilles. Ils ne sont pas les plus indiqués pour les amateurs de Rap ou Rock furieux qui sollicitent beaucoup les basses. En revanche pour les voix et les instruments acoustiques, notamment en musique Classique ou Jazz, ils font découvrir une douceur, un naturel et une finesse des timbres dont la grande majorité des enceintes électrodynamiques dans cette classe de prix sont totalement incapables.

Les Diptyque Audio DP77 sont donc des reproducteurs sonores engagés. Ils ne font pas tout et peuvent déplaire, mais ils sont aussi capables d'offrir une émotion magique. Leur réalisation est parfaitement maîtrisée et ils constituent une incontestable belle et grande réussite.

>>> À VOIR ÉGALEMENT : NOS AUTRES TESTS D'ENCEINTES HIFI

La Diptyque Audio DP77 en images

LA SUITE APRÈS LA PUB

Spécifications

  • Type : panneau acoustique isodynamique
  • Transducteurs : cellule d'aigu de 30 cm de haut, cellule de grave de 0,132 m2
  • Rendement : 84 dB/1 W/1 m
  • Impédance : 6 Ohms
  • Bande passante : 50 Hz à 19 kHz
  • Puissance admissible : 150 W
  • Amplificateur recommandé : >60 W
  • Dimensions du panneau : 770 x 470 x 20 mm
  • Poids panneau seul/avec pied : 11/18 kg
  • Prix : à partir de 2860 €

Site web du constructeur : diptyqueaudio.com

Notre avis

  • Construction : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orange(4,5/5)
  • Design : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
  • Polyvalence : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile griseetoile grise(3/5)
  • Performance pure : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
  • Musicalité : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange(5/5)
  • Intérêt : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Diptyque Audio

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus