icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Test MoFi Studiodeck+ : une platine vinyle grand format, de caractère très audiophile, pour un prix mesuré

mofi studio deck 01

Débutant sur le marché de la platine vinyle, MoFi - contraction de Mobile Fidelity Electronics - n’en possède pas moins une longue expérience dans le domaine de la galette noire. La marque a en effet été créée par la maison de production américaine Mobile Fidelity Sound Lab qui, elle, existe depuis 1977. Pour l'instant, elle propose une gamme simple et courte composée de deux platines ainsi que de trois cellules et deux préamplis Phono. La platine Studiodeck+ est son entrée de gamme. Elle est positionnée à 1200 €, ce qui est moyennement onéreux, mais elle profite déjà d'une conception totalement audiophile et pas du tout amateur.

MoFi Studiodeck+

Type : platine vinyle à entrainement par courroie avec cellule
L'avis de ON-mag : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange(5/5) produit ON-topaudio Award
Prix au moment du test : 1200 €

>>> RETROUVEZ TOUS NOS TEST DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE

 

Mobile Fidelity Sound Lab est un label américain dont le nom parle sûrement aux connaisseurs. Au cours de son histoire, il a toujours cherché à innover et améliorer la qualité des enregistrements sur disque vinyle, dans une démarche typiquement audiophile. Né dans les années 1970, il est notamment à l'origine du procédé de gravure half-speed, réalisé à vitesse très réduite, 12,5 tr/min, afin d'augmenter la précision, accroître la réponse en fréquence et la dynamique.
MoFi a connu la banqueroute à la fin des années 1990, mais est revenu dès le début des années 2000 à la faveur du renouveau de l'engouement pour le vinyle. Il propose aujourd'hui un important catalogue de rééditions d’enregistrements mythiques, comme ceux de Miles Davis, Bob Dylan, Aretha Franklin ou Frank Sinatra. Sa marque de fabrique consiste à partir du master d'origine, sans y retoucher. Ses "Original Master recording" sont disponibles sur vinyles spéciaux baptisés Gain 2 Ultra Analog LP ou Ultradisc One-Step, sur CD Ultradisc II Gold ou encore sur SACD Ultradisc UHR. Sa division électronique dédiée à la production de platines vinyles, cellules Phono et préamplis RIAA est toute récente, puisqu'elle a vu le jour en 2016.

mofi studio deck 02 

Une platine vinyle audiophile, encore abordable, qui étonne par sa maturité

Il est rare de rencontrer aujourd’hui une nouvelle platine vinyle réellement originale de par sa conception. La platine MoFi Studiodeck+ n’a rien d’un bricolage, d’un travail d’amateur, d’un produit rebadgé, acheté chez Pro-Ject, Teac ou VPI, par une marque opportuniste qui voudrait ajouter une platine vinyle à son catalogue parce que c’est la mode. MoFi a effectué un vrai travail de fond. Le label américain s'est adjoint les services d'Allen Perkins, designer de Spiral Groove, une marque de platines vinyles High End, et de l’équipe de HRS (Harmonic Resolution Systems) pour optimiser l’amortissement des vibrations. Cela est d'autant plus étonnant que la Studiodeck+ ne crève pas des plafonds tarifaires et reste sous la barre des 1500 €.

La MoFi Studiodeck+ est réalisée sur une base en bois MDF massif de 2 cm, doublée en dessous d'un fin panneau en plexiglas et incrustée sur sa droite d'une plaque d'aluminium destinée à casser les vibrations. Peinte en noir granité, cette base est inhabituellement large. Cela lui confère une signature esthétique différenciante, mais aussi une masse plus élevée et lui donne la possibilité d'accueillir un bras de lecture plus long, ce qui limite l'erreur d'angle de lecture de piste.
Le bras est ainsi un vrai modèle de 10 pouces (25,4 cm du pivot à la pointe de la cellule). Il est fait d'un tube d'aluminium avec un robuste porte-cellule rapporté en métal moulé, comportant une vis de réglage d'azimut. Il est monté sur un solide pivot à roulement à billes, ajustable en hauteur, tandis que son antiskating est assuré par un petit poids accroché au bout d'un filin, une méthode courante, mais qu'on peut trouver un peu artisanale et pas très pratique.
Le contrepoids en métal massif est de son côté vissé par le biais d'un anneau en caoutchouc amortissant. Il assure un réglage stable et précis, mais n'a pas de bague graduée. Il faut donc utiliser une balance pour ajuster la force d'appui.

Le plateau tournant est taillé dans une plaque épaisse de 19 mm en Delrin, un matériau conciliant grande dureté et pouvoir amortissant. Il ne pèse pas moins de 1,75 kg. Son pourtour est taillé d'une gouttière guidant la courroie d'entraînement, en néoprène jaune, et évitant qu'on ne la fasse dérailler par inadvertance en manipulant un vinyle.
En dessous du plateau, on ne trouve pas un axe plongeant dans une gorge fixé à la base de la platine. C'est le contraire. La gorge en bronze avec palier en Teflon est montée sous le plateau et s'insère sur un axe en acier trempé, relativement large, qui est, lui, fixé à la base. L'usinage de ces pièces est très précis. On le remarque à l'effet ventouse ou d'amortisseur hydraulique assez marqué se produisant lorsque l'on retire ou met le plateau en place.

mofi studio deck 03

La courroie jaune, apportant une touche esthétique fort sympathique, est tractée par un moteur dont le couple paraît assez important. Ce moteur est placé au fond à gauche et découplé. Les deux gorges de sa poulie sont facilement accessibles pour opérer le changement de vitesse (33 ou 45 tr/min) qui se fait manuellement en déplaçant la courroie d'une gorge à l'autre.

Enfin, mention spéciale aux quatre pieds de la MoFi Studiodeck+. Ce sont de superbes pièces conçues par HRS. Leurs corps en métal enferment ce qui semble être des ressorts, très fermes pour ceux placés à l'arrière, offrant un débattement d'environ 1 mm, et plus souples à l'avant, avec un débattement d'environ 5 mm.

Tous les éléments de cette platine vinyle (made in USA et non made in China) paraissent donc très sérieux, du lève-bras qui descend tout en douceur, au bras lui-même, en passant par le contrepoids massif, les pieds très techniques, le costaud porte-cellule, la grosse poulie du moteur, l'épais plateau en Delrin... Encore une fois, on le répète, on est assez surpris du niveau de qualité élevé en regard du prix qui reste fort raisonnable.

mofi studiodeck close up

Une platine vinyle très silencieuse qui donne beaucoup de tension à la musique

La MoFi Studiodeck+ est livrée prête à l'emploi avec sa cellule Studiotracker (vendue également séparément à 190 €). Cette cellule MM, à diamant elliptique et haut niveau de sortie (3,5 mV), est fabriquée sur cahier des charges au Japon, semble-t-il par Audio-technica. Elle a un rendu sonore un peu raide à notre goût. Cela peut ne pas plaire et dans ce cas, il sera judicieux d'en adopter une autre. Néanmoins, cela ne remet pas en cause notre avis sur la Studiodeck+ que nous trouvons particulièrement réussie sur tous les autres points.

Le fonctionnement de la MoFi Studiodeck+ est particulièrement silencieux et la platine est très bien immunisée contre les vibrations extérieures. Contrairement à ce que l'on pouvait attendre compte tenu de son look façon Third Man Records et son origine américaine, elle n'a pas un son qui donne dans la chaleur, l'ampleur ou l'ultra moelleux.
Ses timbres ont une certaine matité, avec une touche de brillance dans le haut médium aigu. L’image stéréophonique se construit en profondeur légèrement en retrait par rapport au plan formé par les enceintes. Elle ne cherche pas à déborder du cadre. Cette platine n’est pas une adepte des colorations ou effets sensationnels.
Si le disque est un peu usé ou d’une qualité d’enregistrement un peu brouillonne, elle le fait entendre. Inversement, sur certains albums, elle est capable d'une intensité émotionnelle rare. Elle devient alors beaucoup plus intéressante et harmonieuse, allant chercher ce qui fait le cœur de la musique. Elle sonne très juste, très vrai. Elle est capable de délivrer beaucoup de nuances et de détails. Son silence et sa stabilité de fonctionnement permettent à la cellule de donner son plein potentiel. Elle est transparente et précise dans le sens où elle donne l'impression d'être en prise directe avec ce qui est gravé au cœur du microsillon et donc avec la musique. C'est une expérience que l'on peut qualifier de totalement analogique (par opposition au numérique). Elle n'a pas son pareil, dans sa catégorie de prix, pour faire ressortir cette tension, cette urgence, ce besoin d'instantanéité qu'exprime parfois la musique. Elle transmet une sorte d’énergie vitale qui s’installe en creux au fil des enregistrements, sans s’imposer en force, et emporte peu à peu le sentiment global.

La MoFi Studiodeck+ peut sembler réservée au premier abord, et parfois même un peu crue, mais elle excelle à gratter et aller chercher la petite bête qui crée l’émotion musicale. Même si nous ne sommes pas fans de sa cellule d'origine, c’est une platine d’une conception à la fois très sérieuse, solide et fonctionnelle, qui n’enjolive pas le son, mais révèle avec beaucoup d’acuité la richesse des enregistrements. C'est un produit coup de cœur.

>>> CELA PEUT VOUS INTÉRESSER : NOS AUTRES BANC D'ESSAI DE PLATINES VINYLES

La MoFi Studiodeck+ décortiquée par ON-mag

Spécifications

  • Type : platine vinyle à entraînement par courroie
  • Moteur : à couple élevé, 300 tr/min
  • Vitesse de rotation des disques : 331/3 et 45 tr/min (changement de vitesse par déplacement manuel de la courroie d'une poulie à l'autre)
  • Plateau : en Delrin de 1,75 kg
  • Base : en MDF de 20 mm
  • Roulement en acier trempé avec palier en Teflon
  • Pieds amortissants conçus par HRS
  • Pleurage et scintillement : 0,017 à 0,025 %
  • Rapport signal/bruit : 72 dB
  • Consommation : <5 watts
  • Dimensions : 50,2 x 13,4 x 37 cm (couvercle fourni inclus)
  • Poids : 8,66 kg
  • Bras en aluminium de 10 pouces (25,4 cm) avec angle vertical (VTA) et azimut ajustable, pour cellules de 5 à 10 g
  • Cellule Studiotracker : MM, double aimant de type V-Twin, diamant elliptique, corps en polymère, 3,5 mV de niveau de sortie, poids de 6,4 g, force d'appui recommandée de 1,8 à 2,2 g, 47 kΩ, 100 pF, compliance statique de 35 x 10e-6/dyne, compliance dynamique de 8 x 10e-6/dyne
  • Prix : 1200 € (tout compris)

Site web de la marque : www.mofielectronics.com

Notre avis

  • Construction : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orange(4,5/5)
  • Ergonomie : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
  • Performance : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange(5/5)
  • Musicalité : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue(4,5/5)
  • Intérêt : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange(5/5)


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: OnTopAudioAward, MoFi

Comments est propulsé par CComment

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework