icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

Test logiciel audiophile Audirvana+ : comment transformer un ordinateur en source audiophile haut de gamme

Test logiciel audiophile Audirvana+ : comment transformer un ordinateur en source audio numérique haut de gamme

La société française Audirvana existe depuis 2010. Elle développe le logiciel Audirvana+, qui permet la lecture de fichiers audio depuis un PC ou un Mac. Bien plus pointu que Windows Media Player ou qu’iTunes, Audirvana a pour but de tirer le meilleur des fichiers dématérialisés grâce à un traitement sonore avancé. L’ergonomie et les fonctionnalités ont su faire le succès d’Audirvana+. Nous l’avons testé durant plusieurs mois, en parallèle de tous les appareils audio passés entre nos mains sur cette période.

>>> RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS MAGAZINES ET GUIDES EN LIGNE

Damien Plisson est à l’origine d’Aurdirvana+. Il cherchait une solution qualitative de lecture de sa bibliothèque numérisée depuis son Mac, sans jamais la trouver. Il décida donc de s’atteler à la tâche en développant lui-même ce logiciel inexistant. Plutôt que de la garder pour lui, il crée une entreprise pour le commercialiser. Audirvana+ a su séduire assez d’utilisateurs pour permettre à Damien de poursuivre les évolutions du logiciel tout en le dotant de nouvelles fonctions et en améliorant sa stabilité : filtres audio pour le suréchantillonage, compatibilité DSD puis MQA, intégration de Qobuz et de Tidal, création d’une app mobile, etc. Pour la petite histoire, le nom Audirvana est la contraction des mots Audio et Nirvana.

Compatible PC/Mac, avec Tidal & Qobuz intégrés

Audirvana+ est proposé sous la forme d’un logiciel pour PC et Mac à télécharger. Une version d’essai de 15 jours permet de tester avant l’achat. La version actuelle pour PC sous Windows 10 est plus avancée que celle pour Mac. Elle sera bientôt mise à jour pour rattraper la version PC. L’ergonomie de la version PC est dans la mouvance actuelle, proche dans l’idée des applications des services de streaming tels que Deezer ou Tidal. La version Mac actuelle apparaît un peu dépassée à côté, ressemblant plutôt à iTunes, qui n’a pas évolué depuis des années.

audirvana bibliotheque

Dans tous les cas, le menu vertical à gauche liste les différents accès possibles à sa musique : bibliothèque, favoris, Qobuz, Tidal, listes de lecture. La bibliothèque correspond à vos morceaux personnels stockés sur votre réseau, voire dans l’ordinateur accueillant Audirvana+. Le logiciel connaît votre bibliothèque et le chemin des fichiers qu’il conserve en mémoire. D'ailleurs, il analyse régulièrement votre bibliothèque pour se mettre à jour. La présentation de la musique se fait sous la forme d’une classique grille de jaquettes. Le moteur de recherche s’applique à votre bibliothèque ou aux services musicaux selon l’écran sur lequel vous vous trouvez.

audirvana tidal

Lorsque vous naviguez dans votre bibliothèque, il est possible d’afficher à droite de l’écran toutes les metadatas d’un album ou d’un morceau donné. Vous pouvez les modifier directement, ou encore ajouter les jaquettes manquantes. Les morceaux en cours de lecture sont affichés dans une liste temporaire. À vous de créer vos propres listes, sous deux formes : en ajoutant les morceaux un à un, ou en créant une liste automatique à partir de critères prédéfinis. L’affichage de la biblitohèque et des résultats de recherche est instantané, une attention bienvenue qui participe grandement à l’adoption de l’outil.

audirvana playlist

Autre détail bien pensé, lorsque l’on ouvre le logiciel, il affiche la bibliothèque à l’endroit où on l’avait fermée la fois précédente. Il ne revient pas au début, typiquement la lettre A. C’est appréciable, surtout si l'on dispose d'une bibliothèque composée de milliers d’albums.

Une application évoluée pour paramétrer très finement le rendu audio

Le menu Préférences permet d’accéder à de multiples réglages afin d’adapter Audirvana+ à vos usages. Après les fonctions générales, le deuxième onglet Système audio permet de sélectionner la sortie audio. Plusieurs sorties peuvent être disponibles sur l’ordinateur, mais Audirvana+ sait également utiliser les lecteurs audio compatibles UPnP présents sur votre réseau. Pour un fonctionnement avancé, Audirvana a noué des partenariats avec Onkyo, Pioneer, Bricasti et Sonore. Certains produits de ces fabricants sont directement compatibles Audirvana+. En restant sur l’ordinateur, nous avons relié différents DAC USB qui ont tous été reconnus. Audirvana+ indique immédiatement les capacités de conversion du DAC rattaché. Audirvana+ sait également lire les fichiers MQA. Mais il faut que le DAC sache faire de même. Lorsque la compatibilité est assurée, l’application l’indique.

Nous arrivons ensuite à l’onglet des filtres audio. Cela concerne les convertisseurs de fréquence d’échantillonnage. Il est donc possible de suréchantillonner tous les morceaux à l’écoute, selon différents critères paramétrables. Il y a de quoi y passer des heures. Des passionnés partagent sur les forums des configurations qui leur paraissent être les plus performantes. Quoi qu’il en soit, il faut savoir ce que l’on fait avant de commencer à toucher à cette partie.

L’onglet volume vous laisse choisir si la commande est effectuée au niveau du DAC/préampli ou bien à partir de l’application elle-même. C’est ici que l’on trouve le réglage du « ReplyGain » pour linéariser le niveau d’un morceau à un autre.

L’onglet Audio Units est un autre gros morceau. Audirvana+ vous permet d’utiliser jusqu’à quatre plug-ins simultanés de traitement sonore. Égalisation, filtrage, correction acoustique, tout est possible. Si vous utilisez déjà des plug-ins AU pour de la création musicale, vous les retrouverez ici.

Le SysOptimizer est une fonction très importante. Elle donne la priorité à Audirvana+ afin que d’autres applications ne viennent pas perturber la lecture audio en utilisant trop de mémoire vive.

Dans l’onglet bibliothèque, vous indiquerez le ou les chemins vers les dossiers partagés contenant toute votre musique. Le dernier onglet sert à vous identifier sur les services de streaming intégrés à Audirvana+, Tidal et Qobuz en version CD ou Hi-Res de préférence bien sûr.

Une application mobile pour iPad et iPhone permet de prendre la main sur le logiciel. C’est bien plus pratique que de devoir naviguer dans sa musique avec l’ordinateur, au clavier et à la souris. L’application est simplifiée, mais elle donne accès à l’essentiel. Les commandes sont transmises à l’ordinateur immédiatement. C’est parfait au quotidien. Si bien que l’on peut dédier un ordinateur à Audirvana+ qui n’aura pas besoin d’écran, en mode streamer audio pur.

À l’écoute : une source audio numérique haut de gamme de référence

Il est évidemment compliqué de tester un logiciel de lecture audio en tant que tel. Le résultat ne peut être indépendant des autres éléments de la chaîne, et en premier lieu l’ordinateur puis le convertisseur numérique/analogique qui va suivre. Il est possible d’utiliser la sortie audio directe de l’ordinateur, la sortie USB avec un DAC USB, ou encore une liaison réseau vers un DAC Ethernet (Dante ou Ravenna). Toutes ces configurations sont susceptibles d’intervenir sur la restitution musicale finale.

Nous avons pu tester ces derniers mois différentes sources numériques comme des lecteurs CD et de multiples streamers. Il faut voir le couple ordinateur plus Audirvana comme une source en tant que telle. C’est en ce sens que nous avons pu écouter et comparer Audirvana+ sur le long terme.

Mettons de côté les réglages offerts par Audirvana pour le traitement sonore (filtres audio et plug-ins AU). Il y a autant de réglages possibles que d’affinités personnelles. Si l’on s’en tient uniquement à une écoute "sortie du carton", Audirvana+ est l’un des meilleurs logiciels de lecture audio. L’écoute est fluide, détendue, naturelle. On ressent de l’air entre les instruments, la scène sonore s’étend sans peine dans les trois dimensions. Les micro informations d’ambiance ne sont jamais estompées. Par ailleurs, la reproduction du registre grave est un bon indicateur des qualités d’Audirvana+. Par rapport à d’autres sources, Audirvana+ dégraisse les basses fréquences pour un résultat toujours très fouillé, net et dynamique à la fois. Il sait extraire tous les détails des percussions pour nous les présenter bien à leur place. Quant aux voix, Audirvana+ a cette capacité à les détacher du reste de la musique. Elles sont bien en avant, avec là encore de multiples informations qui les rendent presque palpables. La scène sonore est reproduite de façon large, haute et profonde, tout ce que l’on attend d’une source audio au top.

Toutes ces qualités se trouvent rarement présentées par les streamers les plus courants. D’après notre expérience, il faut aller chercher dans les streamers déjà haut de gamme pour arriver à concurrencer un simple ordinateur équipé d’Audirvana+. Le streamer est un client léger qui a pour lui son côté pratique, prêt à démarrer d’un simple appui sur sa télécommande ou son application. Il n’a pas accès aux multiples personnalisations proposées par Audirvana+, dont le suréchantillonnage. Finalement, le logiciel Roon est le concurrent plus ou moins direct d’Audirvana+, avec une qualité sonore légèrement en retrait à notre goût, mais également équipé de possibilités avancées de traitement du son. Au final, Audirvana+ est devenu l’une de nos sources de référence.

audirvana ecosystem

En conclusion

Oui, un logiciel de lecture audio pour Mac et PC peut proposer un rendu sonore de très grande qualité, différent de celui d’une autre source numérique. Tout comme deux lecteurs CD ou deux streamers audio n’ont pas le même son. À ce titre, Audirvana+ fait d’un PC ou d’un Mac une source audio remarquable, sans rapport en termes de coût avec des sources dédiées équivalentes en qualité. La licence à vie Audirvana+ est très accessible, et un ordinateur d’occasion autour de 200 € est amplement suffisant pour en tirer le meilleur. L’étape suivante, c’est de trouver le bon DAC/préampli qui sera digne du flux audio transmis par Audirvana+.

Prix public indicatif : 77 € (PC ou Mac)

Site du fabricant : Audirvana

>>> CELA PEUT VOUS INTÉRESSER : NOS AUTRES TESTS HIFI

Notre avis

● Fonctionnalités : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5)
● Interface et ergonomie : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orangeetoile grise (3,5/5)
● Performances : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue (5/5)
● Musicalité : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange (5/5)
● Intérêt : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue (5/5)



Mots-clés: Audirvana

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Commentaires   

#1 Yannick Mahe 01-01-2019 10:02
J'aimerais bien une version de Qobuz pour Linux, et même un linux pour Raspberry, comme Raspbian.
Car pour l'instant, un ensemble Rapsberry + Moode + Allo Boss sonne bien mieux qu'une solution Mac + Audirvana + Dac de qualité à priori supérieure à celle de l'Allo Boss (au moins sur le papier)
J'ai essayé.
ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework