Accueil  |  ZeGreen  |  TopAudio  |  HD Smart Home  |  Showroom
icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

Test enceinte connectée Klipsch The Capitol Three Wireless : une enceinte sans-fil qui a du coffre

Test enceinte connectée Klipsch The Capitol Three Wireless : une enceinte sans fil qui a du coffre

Dans la gamme Heritage, Klipsch décline de nombreux formats d’enceintes reprenant le style des années 50, bien adapté aux tendances déco actuelles. Klipsch a appliqué ce principe à ses enceintes sans-fil. Cela change forcément des sempiternels petits cubes en plastique et/ou en métal. Kilpsch nous propose ici du bois et des tissus aux couleurs et aux dessins tout ce qu’il y a de plus rétro. La Klipsch The Three Wireless en ajoute une couche dans sa livrée Capitol, une série spéciale limitée. Et le son, est-ce qu’il est rétro aussi ? C’est ce que nous allons voir lors ce test.

>>> RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE

Capitol Records et Klispch, deux emblèmes du son à l’américaine

Klipsch s’est associé à Capitol Records pour créer cette série limitée. Capitol Records est la maison de disque emblématique de la côte ouest des Etats-Unis, dont l’immeuble cylindrique est un monument que l’on se doit d’aller voir à Los Angeles. Capitol Records est né en 1942, Klipsch en 1946. La combinaison des deux semblait donc logique et elle prend la forme d’un badge spécial apposé sur la façade de l’enceinte.

L’enceinte Kilpsch The Three arbore déjà le design rétro de la gamme Heritage. Elle est disponible avec un placage bois noyer ou noir ébène. Dans les deux cas, le tissu cachant les haut-parleurs est de couleur noire classique.

Dans la série limitée Capitol, on trouve un placage bois noir accompagné d’un tissu type pied de poule, noir rehaussé de touches de blanc. Mais il y a aussi la version que nous avons reçue, un placage noyer complété d’un tissu beige au dessin quadrillé vraiment rétro.

Dans tous les cas, les enceintes Klipsch The Three intègrent une platine de commande sur le dessus avec potentiomètres et Led d’état, le tout en finition bronze sur les références The Three normales, en finition aluminium mat sur les modèles The Capitol Three.

La finition est impeccable, les ajustements sont top niveau et le placage est d’excellente qualité. Il est juste dommage que l'on devine les emplacements des haut-parleurs à travers le tissu beige, mais peut-être est-ce volontaire, toujours dans l’esprit vintage ?

Klipsch Capitol Records

Une entrée phono et un DAC USB sur une enceinte sans-fil

La Capitol Three n’est assurément pas une enceinte transportable. Son poids de 4,7 kg et ses larges dimensions l’obligent à être placée définitivement sur un meuble ou une étagère. Elle embarque deux haut-parleurs large bande encadrant un woofer de 13 cm. À l’intérieur de la caisse, un double radiateur passif placé derrière le woofer vient renforcer le niveau de grave. Poussée par 60 Watts de puissance RMS, la Capitol Three annonce une bande passante démarrant à 45 Hz et 106 dB de niveau. Des chiffres plutôt impressionnants pour une enceinte sans-fil.

À l’arrière de l’enceinte, on trouve trois entrées auxiliaires : une entrée DAC audio USB-B, une entrée analogique RCA et une autre mini-jack. L’entrée sur prises RCA est compatible phono directement, avec un pré-ampli RIAA intégré et le connecteur de terre nécessaire. Le convertisseur lié à l’entrée USB accepte la lecture de fichiers jusqu’à 192 kHz/24 bits.

Sur le dessus de la Capitol Three, il y a un bouton permettant de passer d’une source à une autre, un potentiomètre de volume et un bouton de mise en veille. Les sources sans-fil, ce sont les connexions Wi-Fi et Bluetooth. Pour le multiroom, Klipsch a retenu le protocole DTS Play-Fi. Via Play-Fi, on peut accéder aux services de musiques principaux : Spotify, Deezer, Qobuz, Tidal et Amazon Music. Il y a aussi les webradios et la possibilité de lire la musique stockée sur son réseau personnel, sur un NAS par exemple.

Une petite télécommande infrarouge livrée avec l’enceinte permet de contrôler le volume et de changer de source, dans le cas où l’on ne voudrait pas forcément sortir son smartphone.

Il est dommage que Klipsch n’ait pas doté la Capitol Three de la bascule automatique sur détection de signal audio. Par exemple, si j'envoie de la musique en USB, l'enceinte reste sur la source précédente en attendant que je vienne changer de source moi-même, manuellement.

 

Avec le multiroom DTS Play-Fi, c’est toujours un peu compliqué

Nous devons dire une nouvelle fois que l’application Play-Fi, utilisée par différentes marques du monde de l’audio/vidéo, n’est pas véritablement au point. Surtout si on la compare à la concurrence.

Lors de l’installation initiale, il faut bien faire attention à ce que la Led indicatrice du Wi-Fi soit en clignotement lent, et pas dans un autre type de clignotement. Ce clignotement lent ne s'obtient pas tout de suite, il faut attendre quelques dizaines de secondes après l’allumage de l’enceinte que celle-ci passe dans le vrai mode d’association Wi-Fi. Sinon, on perd son temps et on s’arrache les cheveux à ne pas comprendre pourquoi l’enceinte n’est pas visible par le smartphone. Car rien n’indique nulle part pourquoi ça ne fonctionne pas...

Autre détail énervant, le bouton d’extinction sur l’enceinte Capitol Three. Si l’on appuie sur ce bouton, l’enceinte n’est alors plus visible sur le réseau et il devient impossible de l’allumer à nouveau depuis le smartphone, logique.

Klipsch Capitol Three occupee

Il faut aussi noter la présence d’un bouton veille sur la télécommande, indépendant du bouton d’extinction de l'enceinte. Cela devrait permettre de réveiller l'enceinte depuis l'app. Perdu ! Lorsque l'on met l'appareil en veille depuis la télécommande, l’application Play-Fi indique que l'enceinte est pilotée par quelqu'un d'autre... bizarre. Seule solution, la rallumer avec la télécommande.

Play-Fi a toutefois pour avantage d’être universel et multi marques, comme AirPlay et Chromecast. On peut donc faire du multiroom avec des amplificateurs et des enceintes d'autres fabricants compatibles Play-Fi (Pioneer, Onkyo, Paradigm, Anthem, McIntosh, etc.). Il est aussi possible de créer des paires stéréo ou des installations surround, mais ce sera uniquement avec des enceintes identiques.

Klipsch The Three Capitol Wireless airplay

Alternativement, la Klipsch Capitol Three est aussi AirPlay ! Il sera toujours possible de lui envoyer de la musique depuis un iPhone, un iPad ou un Mac. Si l'enceinte est préalablement allumée, bien entendu.

Une enceinte HiFi rétro parfaitement adaptée aux musiques d’aujourd’hui

La Klipsch The Capitol Three nous gratifie d’excellentes qualités sonores. La signature est remontante sans être trop creusée ou trop physiologique. Les aigus restent fins et précis, ce qui crée une belle bulle sonore autour de l'enceinte. Le grave est tendu et très détaillé, sans bourdonnement désagréable, comme celles qui veulent trop en faire.

Le rendu va dépendre de la distance à laquelle vous vous trouvez de l'enceinte, comme avec des enceintes traditionnelles. Le placement de la Capitol Three par rapport à votre position d’écoute habituelle doit donc être réfléchi : elle ne marchera pas aussi bien partout dans la pièce. Cela la distingue des toutes petites enceintes sans-fil, qui ont souvent cette facilité, en échange d’un son beaucoup plus plat et monocorde. On ne peut pas tout avoir.

Malgré tout, il faut noter que le son explose en dehors de l’enceinte. Il n’y a pas du tout cet effet de boîte comme si le son jouait dans l’enceinte, problème que l’on retrouve sur certaines autres enceintes sans-fil en bois concurrentes. Une paire de Klipsch The Capitol Three en stéréo devrait être capable de rivaliser sans problème avec des chaînes HiFi et des enceintes traditionnelles.

Klipsch Capitol Three telecommande 

En conclusion

L’enceinte Klipsch The Capitol Three édition limitée est une véritable enceinte HiFi où les plans sont bien détachés entre les voix, les instruments et l'ambiance, en créant une belle bulle sonore. Elle descend très bas naturellement, sans forcer. Avec elle, on peut monter le volume sans crispation ni écroulement et sonoriser des pièces de grand volume.

Elle aurait pu recevoir notre meilleure note, mais le tableau est un peu entaché par ses quelques soucis d’ergonomie. Si la mise en route initiale peut être fastidieuse, on regrette l’impossibilité de sortir l’enceinte de veille depuis l’app ou encore l’absence de bascule automatique entre les sources sur détection d’un signal audio. Pourtant, la Capitol Three est l’une des rares enceintes sans-fil à faire la parfaite jonction entre les petites enceintes classiques et la chaîne haute-fidélité. Petit conseil à Klipsch : intégrez le très performant multiroom BluOS pour votre prochaine génération d’enceintes sans-fil, maintenant que BluOS est ouvert à d’autres fabricants !

Prix public indicatif : 550 €

Site du fabricant : Klipsch 

Notre avis

  • Usages & fonctionnalités : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5)
  • App & ergonomie : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise (3/5)
  • Design/Finition : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue (4,5/5)
  • Connectivité : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise (4/5)
  • Qualités sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue (4,5/5)
  • Rapport qualité/prix : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise (4/5)
  • Intérêt : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5)
  • Caractéristiques techniques

    • Niveau acoustique maximum : 106 dB (0.5m champ proche)
    • Haut-parleurs d’aigu : 2x 57,15 mm
    • Subwoofer : 133,4 mm longue excursion + 2x 133,4 mm radiateurs passifs
    • Type d’enceinte : close
    • Puissance : 60 Watts continus @ <1% THD
    • Réponse en fréquence : 45Hz - 20kHz @ -3dB
    • Entrées : Bluetooth®, 3.5mm miniplug (analog), Phono pre-amp / RCA analog, USB Type B
    • Wi-Fi : pour DTS Play-Fi
    • Dimensions (LxHxP) : 34,82 cm x 17,78 cm x 20,3 cm
    • Poids : 4,7 kg
    • Finitions : noyer ou noir ébène

    Offre Amazon


    Autres articles qui peuvent vous intéresser sur le web et On-mag.fr


    Mots-clés: Klipsch

    Ajouter un Commentaire

    Code de sécurité
    Rafraîchir

    ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
    Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
    Powered by Warp Theme Framework