icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

Test enceinte compacte Triangle Titus EZ : l'esprit est toujours là, le plaisir aussi

Triangle Titus EZ by OnTopAudioAward

La "petite" enceinte Hi-fi Titus est en quelque sorte un standard de la marque française Triangle. Elle a était couronnée d'une flopée de récompenses. Nous l'avons retrouvée avec envie, dans sa dernière version Titus EZ, et notre envie n'a pas été déçue.

>>> RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE

La série Esprit porte bien son nom. Elle regroupe, entre autres, quelques-unes des références les plus emblématiques de Triangle. Les Titus, Comète et Antal sont en effet des modèles historiques pour cette société française presque quadragénaire. Elles ont reçu de nombreuses récompenses dans leur carrière. À leur naissance, elles incarnaient à merveille la philosophie du fondateur de la marque, Renaud De Vergnette. Celui-ci, esthète dans l'âme, portait l'exigence au plus haut point lors de la conception de ses enceintes, refusant toute facilité, mais cherchant toujours à proposer des produits populaires et démocratiques.
La Triangle Titus a été plusieurs fois modifiée au fil du temps. On l'a connue avec les suffixes "XS", "202", "ES" ou "EX". En la retrouvant dans sa dernière version, "EZ", nous étions donc curieux de savoir si elle avait gardé son âme originelle et nous pouvons d'ores et déjà vous dire que le bureau d'étude de Triangle, avec maintenant à sa tête Sébastien Miquel, a fait du très bon boulot.

Une enceinte discrète, élégante, aux lignes et aux composants soignés

La Triangle Titus est une enceinte de bibliothèque (ou à poser sur pieds) relativement discrète pour sa catégorie, mais ne vous y trompez pas car nous verrons à l'écoute que ce n'est pas une timide. Elle est disponible en plusieurs finitions, habillée d'un vinyle façon frêne cendré ou noyer à 600 € la paire, ou en version laquée à 800 €.
Son boomer ne mesurant que 13 cm de diamètre et ayant des bords assez étroits, sa façade est tout en finesse, d'autant que l'évent bass-reflex, autrefois à l'avant, est maintenant dorsal. L'ébénisterie est ainsi un peu plus profonde que large. Elle est construite en panneaux de médium de 15 mm pour les côtés, 20 mm pour le fond et 25 mm pour le baffle.
Le dessin est particulièrement élégant. Chaque haut-parleur est bordé d'un joint de caoutchouc aux courbes faisant parfaitement le lien avec la façade ; le boomer est lui orné d'un gros liseré en aluminium.
Le tweeter intrigue dès le premier regard. Il est l'un des points distinctifs de Triangle. Il s'agit d'un modèle à pavillon et dôme en titane, placé derrière une ogive de mise en phase très pointue.
Le boomer se singularise de son côté par sa membrane toute blanche, en pulpe de cellulose naturelle (papier) avec un cache noyau noir et rigide en forme de cône. C'est un transducteur de belle qualité avec un saladier en fonte moulé (ce qui est rare dans cette catégorie de prix), monté d'un bon aimant ferrite et de plaques de champs soigneusement dessinées.
Enfin, les composants du filtre de la Triangle Titus EZ respirent eux aussi l'amour du travail bien fait, comportant des capacités au polypropylène et des résistances céramiques fabriquées sur cahier des charges.

Sur les versions blanches laquées des Triangle Titus EZ que nous avons eu pour test, les caches en tissu légèrement grisâtre faisaient un peu tâche, mais ils sont amovibles et en dehors de ce détail, la finition est très réussie et soignée.
Triangle Titus EZ cache

À l'écoute : l'énergie d'un pavillon, alliée à la douceur et la légèreté d'une deux voies harmonieuse

À l'écoute, les Titus EZ n'ont pas autant de profondeur et de puissance dans le grave que des Elipson Facet 8B par exemple, équipées de boomers plus gros et dotées de volumes de charge plus importants, mais elles se défendent déjà pas mal dans ce registre. Elles affichent même un peu de rondeur dans les basses, ce qui donne un agréable moelleux à la restitution sonore. L'utilisation de pavillon pour le tweeters ne se traduit pas par un équilibre trop clair et incisif. Au contraire, les Titus EZ font preuve de beaucoup de douceur. L'aigu est soyeux et bien maîtrisé. Le son ne semble pas non plus projeté en avant, comme c'est parfois le cas avec les enceintes à pavillons. Au contraire, l'image stéréophonique a beaucoup de relief. Sur certains enregistrement, et lorsque les Titus EZ sont bien positionnées (car elles sont peu directives), elles sont capables d'un rendu quasiment holographique, s'affranchissant totalement du cadre physique formé par les enceintes. Sur l'introduction de "MoonRiver" de Frank Ocean, la guitare basse électrique se détache totalement sur le côté gauche de la scène. On pourrait presque croire que l'on dispose d'enceintes surround supplémentaires, tandis que les multiples voix et chœurs sont bien focalisés au centre, ne se chevauchant pas, se montrant fort convaincants dans leur présence.
Les tweeters à pavillon qui se marient ici de façon très cohérente et harmonieuse avec les boomers apportent par ailleurs au registre médium une qualité assez unique dans cette gamme de prix. Ce registre donne une sensation de superbe énergie. C'est particulièrement appréciable sur les voix qui sont à la fois hyper franches, puissantes, tout en ayant de la matière et du grain. Les inflexions et articulations sont extrêmement bien marquées et cette énergie, cette vitalité, ne dérive jamais vers de l'acidité. Bravo !

>>> CELA PEUT AUSSI VOUS INTERESSER : NOS AUTRES TESTS D'ENCEINTES HIFI

En Conclusion

Les Triangle Titus EZ sont de petites enceintes de bonne famille, polies, mais absolument pas dénuées de caractère et très libérées. Elles constituent un excellent mariage entre distinction et énergie. Ajoutez à cela une finition et une construction fort soignées, ainsi que parfois des prix "promos" très alléchants et vous avez là l'une des meilleures de sa catégorie.

La Triangle Titus EZ décortiquée par ON-mag

Spécifications

  • Type : enceinte compacte, "de bibliothèque", deux voies, accordée en bass-reflex par évent dorsal
  • Tweeter : dôme en titane de 25 mm, avec pavillon
  • Boomer : 13 cm à membrane en papier naturel
  • Puissance admissible : 80 watts
  • Sensibilité : 90 dB
  • Réponse en fréquence : 55 Hz à 22 kHz (± 3 dB)
  • Impédance mini : 3,8 Ω
  • Dimensions : 16,8 x 30,5 x 26,7 cm l'unité
  • Poids : environ 5,9 kg l'unité
  • Prix : à partir de 600 € la paire

Notre avis

  • Design et finition : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orange(4,5/5)
  • Qualité de construction : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue(4,5/5)
  • Performances pures : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise(4/5)
  • Musicalité : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue(5/5)
  • Intérêt : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange(5/5)

Offres Amazon


Autres articles qui peuvent vous intéresser sur le web et On-mag.fr


Mots-clés: Triangle, #On-topaudio Award

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework