Test ampli-tuner stéréo Cambridge Topaz SR20 : un appareil puissant et parfait pour débuter dans la vraie HiFi

Test ampli intégré Cambridge Audio Topaz SR20

L’amplificateur intégré stéréo  SR20 fait partie de la série Topaz de Cambridge Audio. C’est l’entrée de gamme de la marque britannique, mais non dénuée d’intérêt et assez complète en termes d’offre avec quatre amplis et deux lecteurs CD. C’est le plus puissant et le mieux équipé des quatre, intégrant un tuner radio FM/AM, que nous testons ici. Le SR20 n’est pas du genre compact, mais la place nécessaire à l’électronique de puissance a tout son intérêt comme nous allons le découvrir.

LA SUITE APRÈS LA PUB

RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES EN LIGNE. 

 

Le classicisme du style Cambridge Audio

Le Topaz SR20 reprend la façade en aluminium brossé gris foncé classique chez Cambridge. Il arbore un afficheur central à une ligne qui informe en permanence de la source enclenchée. Il sert également à tout ce qui concerne le tuner FM/AM bien évidemment. À ce sujet, on trouve quelques touches dédiées comme l’accès aux présélections radio via des boutons à double entrée. On peut également naviguer sur la bande de fréquences et mémoriser une station grâce aux touches supplémentaires. Une autre touche libellée menu permet de régler les niveaux de grave, d’aigu et la balance. Passer d’une source à une autre s’effectue via, une nouvelle fois, des touches à double entrée : les entrées analogiques 1 à 3 utilisent le même bouton que les entrées numériques 1 à 3. L’entrée phono, ainsi que l’entrée auxiliaire en façade, sur mini jack pour un baladeur, ont leur bouton dédié. Un gros potentiomètre de volume vient finaliser le tableau.
Du côté de la télécommande, Cambridge livre un modèle multifonctions, pour le tuner mais aussi pour un lecteur CD de la gamme Topaz. On se retrouve avec une télécommande complète dont on peut regretter que les touches de volume ne soient pas plus grosses et mieux mises en avant. Par contre, les entrées analogiques et numériques ont chacune leur touche dédiée cette fois. Ce Cambridge Audio SR20 ne présente donc rien d’extravagant, mais un design consensuel qui lui permettra de s’installer partout. À condition de lui trouver sa place car il mesure 11 cm de haut quand même. Ce n’est pas non plus monstrueux, mais cela va à l’encontre de la tendance minimaliste actuelle. Cependant, cette hauteur a une justification technique.

Cambridge SR20 front

 

Des composants de qualité pour développer une belle puissance

Sous le capot de l'appareil, on découvre l’explication principale : le Cambridge Topaz SR20 s’appuie sur un transformateur toroïdal de 11 cm de diamètre par près de 8 cm de hauteur. C’est un beau bébé qui justifie souvent à lui seul le tarif d’un amplificateur. Il nécessite donc forcément de l’espace pour pouvoir être installé. Il est associé à deux capacités de 10.000 μF sous 63V. Les étages de puissance en simple push-pull (transistors bipolaires de chez ON Semiconductor - NJW0281G et NJW0302G, capacités de dissipation max. de 150 watts et 15 A chacun), reposent sur un très gros radiateur qui mesure quasiment toute la hauteur du boîtier et qui est associé à un ventilateur d’extraction. Ventilateur que nous n’avons jamais entendu durant tous nos tests heureusement et qui devrait garantir un fonctionnement le plus stable possible des composants.
Tout cela permet une puissance de sortie de 2x100 Watts efficaces sous 8 ohms, soit une belle performance face à la concurrence dans ces mêmes tarifs. Toutes les cartes électroniques sont bien séparées : entrées sorties analogiques, tuner FM, DAC, entrée auxiliaire. Cela nous donne donc cinq entrées analogiques, dont une phono (MM), deux entrées numériques optiques et une entrée numérique coaxiale. Il y a aussi les deux entrées antenne du tuner FM/AM. Côté sorties, en plus du double bornier haut-parleur A/B, on trouve une sortie analogique pour un enregistreur, ainsi qu’une sortie “subwoofer”. Nous ne nous attarderons pas sur cette sortie qui, même si c’est une attention sympathique, n’est pas filtrée et ne filtre pas non plus automatiquement les sorties haut-parleurs. Son utilité est alors discutable, mais elle pourra éventuellement rendre service dans certaines situations.

Cambridge SR20 connexions

LA SUITE APRÈS LA PUB

 

Définition et précision pour une très grande scène sonore

Le premier mot qui vient à l’écoute du Cambridge Topaz SR20, c’est “ouverture”. La scène sonore s’étale dans toutes les directions, en largeur, en profondeur et même en hauteur. Ce dernier critère n’est pas toujours respecté chez la concurrence. Ici, le grave est très propre, détaillé et bien présent. Les percussions, basse et contrebasse peuvent pleinement s’exprimer, il n’y a aucun doute sur la puissance embarquée. On note cependant une légère brillance dans le haut médium/aigu. Elle peut venir titiller l’oreille sur certains morceaux et pas sur d’autres. Ce petit excès participe à la reproduction hyper détaillée de l’ensemble. Malgré cela, on profite au final d’une écoute plutôt neutre, qui laisse la musique vivre et s’exprimer. On peut écouter des heures sans ressentir de manque ni de fatigue, on ne pense plus à l’ampli, il s’efface derrière ce que l’on écoute. Il n’y a rien à ajouter. Dans cette gamme de tarifs, c’est simple : le Cambridge Topaz SR20 est un appareil extrêmement qualitatif et difficile à battre.

 

La solution idéale pour mettre un premier pied dans la Haute Fidélité

Le Cambridge Topaz SR20 dispose du nombre d’entrées minimum pour relier des sources analogiques et numériques, dont une platine vinyle. Il n’a pas le Bluetooth ou de DAC USB, mais il compense par une entrée mini-jack en façade et un tuner FM intégré. À moins de 500 euros, ses qualités audio très HiFi le place assurément dans ce qui se fait de mieux. Pour démarrer dans le domaine, ou si votre budget n’est pas extensible, il pourra être associé potentiellement à tous types d’enceintes. Mis à part peut-être celles qui seraient déjà trop expressives dans le medium-aigu. Mais avec toutes les autres, bibliothèques comme petites colonnes, ses 2x100 Watts de puissance seront amplement suffisants. Si le nombre et les types d’entrées vous conviennent, ce Cambridge Topaz SR20 devrait être tout en haut de votre liste de choix.

Prix public indicatif : 490 €

Site du fabricant : https://www.cambridgeaudio.com/fr/

LA SUITE APRÈS LA PUB

 

Notre avis

  • Design et finition : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise (3,5/5)
  • Qualité de fabrication : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise(4/5)
  • Fonctionnalités/équipement : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5)
  • Ergonomie : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orangeetoile grise (3,5/5)
  • Performances pures : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue(5/5)
  • Musicalité : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orange (4,5/5)
  • Intérêt : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue (5/5)

 

À LIRE AUSSI : NOS AUTRES TESTS D'AMPLIFICATEURS HIFI. 

 

Caractéristiques techniques

  • Amplification classe AB
  • 2 x 100 watts (8 ohms)
  • Rapport signal/bruit : > 82 dB (non pondéré)
  • Facteur d'amortissement : > 50
  • Tuner FM/AM
  • 2 entrées audio numériques optiques
  • 1 entrée audio numérique coaxiale
  • 3 entrées audio analogiques RCA
  • 1 entrée Phono MM
  • 1 sortie analogique RCA
  • 1 sortie caisson de basses mono
  • Consommation électrique veille : <0,5 W
  • Dimensions (H x L x P) : 110 x 430 x 340 mm
  • Poids : 8,1 kg

Offre Amazon

LA SUITE APRÈS LA PUB

Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Cambridge Audio

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework