icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Test platine vinyle Acoustic Signature Primus : Das teutonique musicalité

Acoustic Signature Primus test ON mag

Dernière création du fabricant allemand Acoustic Signature, la Primus coiffe par le bas (en prix) une gamme bien fournie comptant les platines vinyles parmi les plus hauts de gamme d’aujourd’hui. Néanmoins, cette Primus reste une fabrication artisanale, comme un produit de luxe, très audiophile en fait et c’est une excellente chose. Vendue avec un bras Rega et une cellule Ortophon 2M Red dans un pack tout compris, voilà un choix qui semble judicieux pour jouir de ses disques noirs sans trop se ruiner.

---------
RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES EN LIGNE.
---------

Les platines et bras de lecture Acoustic Signature sont nés en 1996, sous l'impulsion d’un certain Gunther Frohnhöfer (dont nous n’avons pas réussi à retracer le parcours professionnel malgré nos recherches), un homme qui a su s’entourer de toute une équipe de 21 personnes qualifiées dont des orfèvres, des ingénieurs, des experts électriciens, des tourneurs de précision et des experts de divers domaines. Acoustic Signature fabrique la quasi-totalité des pièces mécaniques de ses platines vinyles dans son usine de Goppingen (Stuttgart) et ce grâce à un important investissement dans des machines à commandes numériques associées à des logiciels de CAO très performants.
Tout ce qui n’est pas fabriqué chez elles est acheté dans des entreprises régionales, et ce n’est pas le fournisseur le moins cher qui est généralement choisi mais celui le plus performant dans sa spécialité aux yeux de l'équipe d'Acosutic Signature. En outre, toutes les platines sont assemblées et réglées à la main, une garantie d’obtenir des résultats dignes de la renommée très haute qualité de la marque. Gunther Frohnhöfer ne compte faire aucun compromis ni sur la qualité des matériaux utilisés que sur celle d’une fabrication parfaite sur tous les points. Comme on le comprend, c’est l’excellence qui est visée et ce n’est pas le modèle phare de la marque, la titanesque Invictus au prix de presque 100 000 € qui pourra démentir nos propos. Elle est équipée de pas moins de 6 moteurs à entrainement par courroie, pèse 143 kg, utilise des techniques trés sophistiquées de roulement ultra silencieux avec un palier en Tidorfolon (un brevet Acoustic Signature) et possède un plateau tournant composé d’un sandwich de 3 couches d’aluminium et de bronze...

Acoustic Signature Primus1

Acoustic Signature Primus2

La "petite" platine vinyle de la gamme : compacte, ingénieuse et déjà fort qualitative

Mais revenons à notre platine d’aujourd’hui. La Primus occupe la toute première place, en début de catalogue de ce constructeur comptant pas moins de 15 modèles différents. Cette Primus peut être choisie en deux versions distinctes : la première est équipée d’un bras Rega RB202 avec cellule Ortophon 2M Red pour des raisons de prix évidentes alors que le même modèle peut se voir ajouter un bras de lecteur TA-500 de Fabrication maison. Le prix avec la même cellule passe de 1 400 € à 1 800 €, mais ce n'est pas la seule occasion de tirer plus de résultats sonores, nous y reviendrons plus bas.
Petite et compacte, l'Acoustic Signature Primus ne fait que 41 cm de large pour une profondeur de 31 cm. Il faudra juste ajouter quelques centimètres à l’arrière pour la prise d’alimentation comme celle de son câble de modulation détachable.
Son socle ou plinthe est très rigide (Acoustic Signature a toujours été un adepte des platines lourdes et amorties par des matériaux minutieusement choisis) est composé de MDF haute densité et de multiplis. Ce sandwich est recouvert d’une peinture en PVC laquée noire d'un bel effet, une technique qui rigidifie encore plus l’ensemble en lui apportant plus de neutralité. Au centre de ce socle est vissé le système de roulement du plateau. Il s’agit d’un axe en acier inoxydable s’insérant dans un palier qui reçoit deux bagues en bronze saturées en huile. Au fond de ce pivot, l’axe du plateau repose sur une partie spécifique formée d’un mélange de ferrite, Teflon, titane et de vanadium, le tout étant ajusté aux microns. Pour Acoustic Signature, cette partie est le cœur de la platine, d’où cette  technique propriétaire baptisée « méthode Tidorfolon », qui est reprise, avec quelques différences, sur toutes les platines de ce fabricant. Ce roulement est, d'ailleurs garantit 10 ans, par le constructeur.

Acoustique Signature Primus3

Une platine vinyle évolutive et optimisable

Comme dit plus haut, le modèle Acoustic Signature Primus que nous testons aujourd’hui, et pour des raisons de prix, dispose d’un bras Rega RB202. Ce bras est une version plus actuelle du fameux RB251 avec un tube constitué d’une seule pièce faite à partir d’un alliage léger mais surtout ultra-rigide. Il est moulé sous pression et offre donc une bonne résistance mécanique tant externe (enceintes et platine) qu’interne (cellules). Sa fixation en trois points comme son porte-cellule intégré confère à ce bras une excellente rigidité. En revanche, son défaut est qu’il ne dispose pas d’un réglage de VTA (hauteur du bras), ce qui oblige son utilisateur à se tourner vers de petites cales pour régler finement l’angle d’attaque du diamant par rapport au sillon suivant la cellule utilisé. L’anti-staking est directement intégré dans le mécanisme du bras, il suffit juste de jouer sur le petit curseur pour atteindre la valeur voulue.
D’origine, cette Acoustic Signature Primus est dotée d’une cellule Ortophon 2M Red à aimant mobile et les principaux réglages sont faits en usine, nous conseillons juste de procéder à celui de la force d’appui, une petite balance type Shure est nécessaire. Le câble du bras n'est pas prisonnier comme avec le modèle d’origine. En tout cas, la marque a laissé le choix au propriétaire de cette platine de mettre une liaison RCA-RCA de son choix en sortie de bras grâce à un déport des sorties via deux prises RCA dorées situées à l’arrière de la platine. Une terminaison de bonne qualité est livrée d’origine, une optimisation par un modèle plus performant reste une option. Idem pour le palet presseur. Cette platine n’en dispose pas d’origine, mais un modèle de la marque (Clamp Load) à 90 € sera une petite dépense supplémentaire tout à fait compréhensible, face à la qualité de la platine en elle-même.

Acoustic Signature Primus4

---------
À LIRE AUSSI : NOS AUTRES TESTS DE PLATINES VINYLES
---------

Écoute : la qualité allemande

Il est assez amusant et surprenant à la fois de rencontrer des produits dont la construction et la sonorité collent parfaitement avec l’adage populaire : l’habit fait le moine. A la regarder, à l’inspecter sous tous les angles, cette Acoustic Signature Primus avec son bras Rega RB 202 donnent en effet une réelle impression de solidité comme de résistance face à toutes les vibrations contre lesquelles elle doit se prémunir. Et bien inutile de le cacher plus longtemps, la sonorité qui s’en dégage dès les premières notes de musique de nos disques noirs nous inspire exactement le même sentiment. La restitution sonore est d’une stabilité et d’une assise opérant un bouquet de qualité assez exceptionnel. Le son, d’une assise à couper le souffle, ne l’empêche pas d’avouer une grande délicatesse dans l’établissement des timbres, timbres qu’elle sait reproduire avec une légère matité dans le haut du spectre, mais avec un médium empreint de beaucoup de densité. Tendue, ferme et décisive, cette Primus manie fort bien la diversité des timbres nappant d’une belle douceur toute l’étendue duspectre sonore. Du coup, si l’on souhaite une platine hyper analytique, de celles qui vont chercher les moindres détails au fond du sillon quitte à en devenir un peu froide, il faudra passer son chemin et plutôt se tourner vers une Pro-Ject The Classic par exemple. La Primus va plutôt exceller dans l’art de mettre en scène la musique avec une scène sonore très dense et d’une excellente profondeur des divers champs musicaux, le tout arrosé d’un équilibre tonal charnel et bien agréable.

Le Directeur de thêatre

Ces qualités trouvent toute leur raison d’être sur l’opéra "Der Schauspieldirektor" de Mozart que dirige Karl Böhm (Deutsche Grammophon) dans un enregistrement de 1974. L’ouverture, assez légère et relevée, développe assez bien le caractère véloce de cette platine qui sait rester douce et charnelle grâce à un médium plein et bien construit. Tout l’orchestre est en ordre avec une bonne distribution spatiale des différents rangs d’instrument. L’image stéréophonique est large tout en restant concentrée entre les deux enceintes avec une belle perspective. De plus, la Primus reproduit  le chant de la cantatrice Afro-Américaine Reri Grist avec un excellent registre expressif. Sa voix de Soprano est rejointe sans jamais perdre de sa particularité par celle d’Areel Augér, une Soprano Colorature qui se permet donc d’avoir une étendue de jeu plus large. Les montées vers les aigus comme la gravité des notes les plus basses de cette dernière cantatrice passent avec succès. A une très bonne structure des timbres s’ajoute aussi un bon pouvoir de séparation. C’est transparent mais pas décharné, c’est dynamique mais pas crispant et ce même sur cet enregistrement un peu limité en bande passante.

leonard cohen live in london

Nous sommes beaucoup plus impressionnés par l’écoute d’un enregistrement plus actuel, très certainement l’un des derniers concerts de Léonard Cohen, le fameux "Live in London" capté en public en juillet 2008. Sa voix, parfaitement reproduite, est accompagnée d’un nombre impressionnant de musiciens qui se partagent une scène sonore d’une excellente stabilité. Sur certains morceaux, nous sommes conquis par le jeu de Javier Mas qui joue de la Bandurria, ou du Laud, des instruments à cordes pincées qui se jouent à l’aide d’une sorte de médiatorr appelé plectre. On perçoit très bien toutes les subtilités du jeu de cet instrument. Même chose pour les instruments à vent dont on ressent le boisé sans aucune difficulté. Décidément, cette Primus cultive l’art de détourer chaque sonorité en lui rendant son âme. Le chœur des trois chanteuses reste légèrement situé en arrière, alors que Léonard Cohen trône en plein milieu des enceintes, entouré d’un public bien réactif. Mais cette platine va-t-elle convenir à de la musique encore plus moderne ? Nous l’avons vérifié avec le LP de Rebotini "Music Component", un disque de musique électro uniquement réalisé à l’aide de nombreux synthétiseurs. L’ampleur comme la fermeté du grave se confirme sans problème. Même avec des sonorités uniquement électroniques, la Primus sait donner de la chair à cet enregistrement. Ça tape dans le bas, mais reste posé sur tout le reste du spectre, ce qui rend cet enregistrement tout à fait étonnant. Même avec un caractère plutôt pacifique, cette platine donne à ce style de musique pas mal d’éclat et de tonus sans pour autant devenir dure et agressive. Un bel exploit en tout cas.

Conclusion

L’Acoustic Signature avec son bras Rega et sa cellule Ortophon 2M Red fera un compagnon idéal pour tous ceux qui veulent retrouver la chaleur et l’onctuosité des disques vinyles. Elle a ce côté neutre tout en étant vivant et dynamique, une platine bien pensée et bien réalisée qui vaconquérir bien des mélomanes et autres amoureux des disques noirs.

L'Acoustic Signature Primus The Classis décortiquée par On-Mag

Système d’écoute

Préampli phono Jolida JD9 à tubes
Enceintes Grand Cru Horizon + Amphion Argon 3S
Câbles de modulation : Esprit Eterna
Câbles secteur Nordost et barrette Supra
Câbles enceintes : Esprit Eterna

Spécifications The Classic

Notre avis

  • Platine entrainement à courroie
  • Moteur DC
  • Alimentation externe DC
  • Vitesse : 33 1/3/45 rpm
  • Axe/palier : principe propriétaire Tidorfolon haute précision
  • Châssis : corps en sandwich 30 mm en MDF/melaminé et PVC
  • Plateau : aluminium 24 mm d’épaisseur de 4.5 kg
  • Couvre-plateau : cuir
  • Bras : Rega RB202 avec cellule Ortophon 2M Red
  • Niveau de sortie : 5.5 mV
  • Câble livré d’origine cuivre OFC
  • Dimensions : 41 x 11 x 31 cm (MxHxP)
  • Poids : 8.5 kg
  • Prix : 1400 € (finition noire)

Notre avis

  • Qualité de fabrication : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue(5/5)
  • Design/finition : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise(4/5)
  • Fonctions/équipement : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
  • Ergonomie : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orange(4,5/5)
  • Performances sonores pures : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
  • Musicalité : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise(4/5)
  • Intérêt : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Acoustic Signature

Comments est propulsé par CComment

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework