Test German Maestro GMP8.35 Mobile : un grand classique indestructible et indémodable

GM GMP835M test

Le GMP 8.35 est un casque atypique et d'une indestructibilité légendaire. Bien qu'il semble tout droit sorti d'un passé révolu, il a su résister au passage du temps. Conséquence directe, il est encore à ce jour majoritairement utilisé par des professionnels, pour des applications très diverses. Ainsi, suivant les retours de ses utilisateurs, German Maestro lui apporte une petite amélioration que Slavi du blog KKSK a décidé de décortiquer pour nous, entre autres...

LA SUITE APRÈS LA PUB

 ---------
RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE.
---------

Un équipement audio chargé d'histoire...

Pour répondre à un besoin professionnel, la série 8.000 a été créé initialement sous la bannière de MB-Quart, entre la fin des années 80 et début des années 90. Avec le passage sous German Maestro en 2008, le 8.35 a été amélioré sur la partie acoustique et confort (nouveaux transducteurs et coussinets, avec diverses optimisations), puis proposé aux particuliers. Plébiscité pour sa polyvalence et fiabilité, ce modèle est unanimement qualifié d'indestructible. Alors pour justifier l'apparition d'une nouvelle version, le fabricant s'est basé sur les retours de ses utilisateurs. S'ils appréciaient sa solidité, il s'est avéré que la fiche jack était son talon d'Achille.

De fait, German Maestro nous propose non pas une mais deux versions, Mobil et Advanced ! Acoustiquement identiques, elles ne diffèrent que par les accessoires fournis. La version Mobile contient le strict minimum, à savoir une paire de coussinets simili-cuir et un seul câble, amovible bien sûr. La version Advanced bénéficie d'un câble de remplacement en plus, ainsi qu'une paire de coussinets en velours supplémentaire, une façon d’alterner le plaisir d’écoute et de confort au grès des envies. Précision que les câbles, de compatibilité universelle et dotés de fiches au format mini-jack 3.5 mm, sont en tout points identiques et composés de brins de cuivre OFC.

Simplicité, performance et résistance

Niveau look, des sommets sont atteints! totalement old-school par son aspect pro et industriel, son design des plus dark ne laissera personne indifférent. Mais il peut néanmoins le desservir en lui donnant aussi un coté légèrement cheap qu'il faut savoir dépasser. De fait, inutile de chercher un quelconque matériau noble (hormis le plaquage or des connectiques), le plastique est roi. Mais c'est un choix de raison, comme bien des choix de German Maestro. De qualité supérieure et massif, il est parfait pour assurer de la légèreté tout en préservant la robustesse si chère au modèle 8.35. Sa surface micro-granulée très agréable en main lui permet d'éviter au moins les rayures d'usage quotidiennes. 

Le bandeau présente aussi une belle courbure et l'on peut aussi le tordre à souhait, sans rien endommager. Malgré sa dureté et un simili-cuir très épais, son rembourrage est efficace et n'apporte aucune gêne. Ainsi manipulé à l'extrême et sans ménagement, il n'émet aucun craquement ou bruit suspect, son utilisation décomplexée rassurera même les plus sceptiques. Notons aussi que la simplicité reste la priorité et les fiches jack, par exemple, sont identiques, quel que soit le coté à brancher. Le sens d'écoute n'est aussi imprimé que d'un seul coté. Mais cette simplicité a des limites car si régler la profondeur de l'arceau se fait sans problème et se conserve bien, un doute subsiste quant à l'ajustement des deux cotés en l'absence de graduation...

Une reproduction sonore très reposante

Pour cette session d'écoute, MOJO et le tout dernier FiiO X5 III ont été utilisés.

Immédiatement, on note un bel équilibre avec une clarté satisfaisante, ce qui est parfait pour un usage prolongé. Malgré son coté fermé et des coussinets en simili-cuir isolants, les basses ne sont pas envahissantes et restent suffisamment propres. Suivant les morceaux, on remarque qu'elles sont curieusement moins marquées mais aussi un peu moins profondes. Les voix sont très naturelles et assez proches, vraiment agréables. Les hautes fréquences sont bel et bien là, sans aucune agressivité et quel que soit la source.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Forcément moins précis que les versions GMP4xx par exemple, le 8.35 Mobile est aussi moins exigeant coté source, plus agréable et plus polyvalent aussi. Même s'il ne dispose pas d'un diaphragme de type sandwich et de bobines CCAW, il reste suffisamment rapide dans son rendu pour que l'on puisse distinguer la plupart des sonorités en présence, malgré leur vitesse, leur nombre ou leur placement. À ce propos, l'espace est effectivement plus réduit, mais absolument pas gênant à l'écoute. Après une centaine d'heures de fonctionnement, il est à noter que sa précision semble s'être légèrement affinée.

Sur la durée, le 8.35 Mobile s'avère moins confortable qu'un casque des séries GMP2xx et 4xx. Tout d'abord, la mobilité limitée (un comble!) de ses pavillons ne peut rivaliser avec le système Cardamatic. Ensuite, il serre presque deux fois plus que ces modèles, ce qui, malgré des coussinets amovibles d'excellente qualité, n'évite malheureusement pas une chauffe plus importante sur de longues sessions d'écoute. A l'inverse, l'isolation phonique est bien meilleure pour l'utilisateur et son entourage (près de 22 dbA,source German Maestro), avec un port stable et sûr car le casque ne bouge pas, même en cas de mouvement brusque de la tête.

---------
À LIRE AUSSI : NOS AUTRES TESTS DE CASQUES HIFI ET PRO 
---------

Pro, Polyvalent et Pratique

Le 8.35 Mobile porte désormais très bien son nom. Polyvalent et résistant, il est conçu pour une utilisation extrême et sans ménagement. C'est "le" casque simplissime et compatible avec tout, parfait pour ceux qui n'accordent pas franchement d'importance dans le soin apporté à leurs équipements. Opter pour ce modèle, c'est aussi privilégier avant tout son efficacité plutôt que le style, des plus original. Mais que l'on se rassure, il ne fait pas l'impasse sur la qualité sonore et reste, malgré son aspect pro et austère, très musical. De plus, il isole bien des bruits extérieurs et votre entourage ne sera pas trop dérangé même à bon volume. Un casque finalement atypique et attachant, à qui ne manque finalement qu'une capacité de repli pour compléter son appellation nomade et qui se donnera corps et âme pour vous servir...

Le site du constructeur : http://www.german-maestro.de/

Spécifications officielles

  • Référence : GMP 8.35 Mobile
  • Type : circum-auriculaire fermé
  • Haut-parleur : dynamique, diaphragme 57 mm, aimant NdFeB, bobine cuivre OFC
  • Réponse: 20 Hz - 27.400 kHz
  • Impédance : 32 Ω
  • Distorsion : 0,12% (1 mW/1 kHz)
  • Pression de l'arceau : ~5.5 N
  • Sensibilité : 101 dB (1 mW/1 kHz)
  • Entrée maxi : 100 mW
  • Câble: amovible, 1.5 m, OFC, jack 3.5 mm plaqué or
  • Poids sans câble : 220 g
  • Couleur : blanc
  • Garantie : 3 ans
  • Prix : 180€

L'avis de ON-mag

  • Construction : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue(4,5/5)
  • Polyvalence : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orange(4,5/5)
  • Ergonomie et Confort : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise(3,5/5)
  • Performances techniques : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise(4/5)
  • Musicalité : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
  • Intérêt : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orange(4,5/5)


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: German Maestro

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework