icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

Test Marantz SA-10 en avant-première : l'ultime lecteur CD/SACD de référence ?

Marantz SA10 Test OnTopAudioAward

Annoncé et présenté depuis plus d’un an à travers tous les salons internationaux, le lecteur CD/SACD, qui fait également office de convertisseur externe, Marantz SA-10 hisse de nouveaux standards en matière de lecture et traitement numérique. Toute nouvelle mécanique conçue pour l’occasion et principe de conversion inédit, les ingénieurs de chez cette marque japonaise et Ken Ishiwata, l’oreille d’or de Marantz depuis plusieurs décennies, ont repensé tous les aspects de leur nouveau lecteur, prenant leur source d’inspiration dans une expertise acquise depuis plus de 30 ans.

---------
RETROUVEZ TOUS NOS TEST DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE
---------

Nous nous devons de saluer, en guise de préambule, les efforts comme la ténacité de Marantz pour le lancement de ce nouveau lecteur/convertisseur SA-10 très haut de gamme dans une période où les modes de consommation de la musique ont tant changé. Un institut comme la Recording Industry of America annonçait en 2015 une chute de vente des CD (-30%) face à une augmentation plus que significative de la vente de disques noirs vinyles et surtout un accroissement des services de musique en ligne ; l’écoute en streaming. À tel point qu’aujourd’hui, que les instituts de marché n’hésitent plus à intégrer dans leurs calculs d’albums vendus ce qu’ils appellent les "équivalents ventes", c’est-à-dire la vente de fichiers en téléchargement ou l’écoute en streaming.
Pour le Syndicat National de l’Edition Phonographique, ces écoutes ou achats en ligne représentent à eux seuls plus d’un quart du volume des 17 millions d’albums vendus cette année, ce qui donne 28 milliards d’heures d’écoute, soit une hausse de 55% par rapport à 2015 et un doublement par rapport à 2014. D’autre part, le standard SACD offre-t’il une alternative à cette nouvelle situation, rien n’est moins sûr car malgré une qualité de reproduction bien supérieure au simple CD en 16 bits/44 kHz, avouons que le catalogue n’est toujours pas au niveau qu’il devrait être ; beaucoup de réédition et peu de nouveautés. Donc lancer une tel appareil de lecture ultime des CD/SACD comme le SA-10 relève d’un courage qu’il convient de saluer. Mais ce Marantz SA-10  a toute de même une arme pour lui et pas n’importe laquelle, car qui dit musique numérique sous toutes ses formes de diffusion, dit aussi convertisseur et ce nouveau modèle de la série Premium en offre un totalement autonome et repensé (par rapport à son prédécesseur SA-7).

Marantz SA10 2

Nouvelle référence, nouvelle mécanique.

Au premier coup d’œil, le SA-10 ne peut renier ses origines. Sa qualité de présentation et de fabrication est irréprochable. Le châssis de l’appareil est construit selon les normes les plus élevées possible avec un premier châssis cuivré blindé que recouvre en partie un second en aluminium non magnétique avec un capot comme de panneaux latéraux de 5 mm d’épaisseur. Ce double châssis repose sur 4 pieds en aluminium moulé recouvert d’une légère feutrine, une protection pour le support sur lequel va être posé l’appareil. Dès ce capot retiré, la toute nouvelle mécanique conçue spécialement pour le SA-10 trône en plein milieu de l’appareil. Pour Marantz, il a été crucial que le lecteur récupère toutes les informations avec le plus de précisions possible et cette extraction des données devait se faire en temps réel sans les balayages répétés des mécaniques habituelles.

Mais voilà les fabricants de mécanique haut de gamme exclusivement conçus pour les CD et SACD étant devenus rares, Marantz a décidé de fabriquer la sienne. Sous le nom de SACD-M3, cette mécanique tout en métal est placée dans un compartiment également en métal et isolée mécaniquement du châssis principal. Alors non seulement ce nouveau mécanisme assure la meilleure qualité de son à partir des CD-Audio et SACD mais ses capacités de lecture ne s’arrêtent pas là. Elle peut lire tous plusieurs types de disques notamment les CD-Rom, DVD-Rom  pouvant contenir des fichiers musicaux en Hi-Res, comme le Flac jusqu'à 192 kHz avec une résolution de 24 bits, les fichiers DSD64 et 128 ainsi que des fichiers WAV, ALAC, AIFF et MP3. L’utilisateur pourra créer ainsi ses propres listes de lecture à partir de son ordinateur au gré de ses envies.

---------
À LIRE AUSSI : NOTRE REPORTAGE SUR LE LANCEMENT DE L'AMPLI INTÉGRÉ HIGH END MARANTZ PM-10 ET DU LECTEUR SA-10
---------

 Marantz SA10 3

Une conversion nouvelle génération avec transfert au DSD

Mais l’innovation la plus marquante, par rapport au SA-7, réside dans la conception unique du convertisseur du Marantz SA-10 qui peut être utilisé de façon autonome grâce à quatre entrées pour des sources numériques externes (USB B, coaxiale, optique et USB A) placées à l’arrière de l’appareil. Le port USB asynchrone gère des flux PCM ou DXD jusqu’en 32 bits/384 kHz et DSD 64, 128 et 256 (11.2 MHz), alors que les deux SPD/IF, une coaxiale et une optique, n’acceptent qu’un taux d’échantillonnage de 24 bits/192 kHz. Enfin l’USB A permet le branchement d’un iPod, iPhone ou iPad.  Ce circuit d’entrée est entièrement isolé dans un compartiment en cuivre afin d’éviter que tout bruit électronique des éléments connectés, notamment les ordinateurs.

Pour concevoir la section de conversion, les ingénieurs de chez Marantz sont repartis aux sources jusqu’au début des années 1990 et aux travaux sur le Bistream, le premier procédé de conversion "One Bit" signé Philips alors détenteur de la marque Marantz. Ils se sont également appuyés sur les recherches effectuées lors de la création du format DSD et du support SACD, il y a presque 20 ans. Selon l'équipe d'ingénieurs de Marantz, comme toujours, les nombreuses séances d'écoute ont justifié leur décision de concevoir un convertisseur totalement inédit et de leur propre cru. Rainer Finck, manager designer du groupe D&M (Denon + Marantz) explique « Nous avons constaté d'importants écarts de qualité de son lorsque les signaux PCM étaient convertis en DSD, puis transférés à un DAC traditionnel. Nous en avons conclu que pour une qualité sonore optimale, nous devions effectuer nous-mêmes la conversion vers le DSD pour obtenir les meilleurs résultats possibles ».

Marantz SA10 4

Face à ces constatations, ils ont donc conçu la section de conversion pouvant répondre à leurs attentes. Dans le Marantz SA-10, tous les flux PCM et DXD qu’ils viennent d’un disque ou d’une entrée numérique sont tous convertis vers le DSD à 11,2 MHz avec un procédé exclusif Marantz MMM-Stream, un module bâti autour de deux horloges maîtresse pour garantir la conversion la plus précise possible du signal. Le 44,1 kHz d'un CD, et ses multiples (88,2 kHz, 176,4 kHz, etc.) sont sur-échantillonnés à la fréquence 11,2896 kHz, tandis que le 48 kHz et ses multiples sont sur-échantillonnés à 12,288 kHz. Ces opérations sont réalisées pour obtenir une précision maximale et pour éviter tout besoin de changer la fréquence d'échantillonnage originale comme cela devrait être fait normalement avec des signaux audio de 192 kHz vers le DSD 11.2 MHz.
Ces flux sont traités par un nouveau module de conversion exclusif, MMM HD (Marantz Mastering Musical HD) conçu à partir de deux puce DSP SHARC 32 bits de chez Analog Devices. Ces modules effectuent leurs calculs en virgule flottante à 256 fs, de manière à lisser les erreurs de sur-échantillonnage sur les signaux multibits (PCM). Nous sommes loin des deux "simples" puces SM5866AS du fabricant NPC (Nippon Precision Circuits Inc) qui équipaient le SA7- S1, son prédécesseur. Nous avons donc affaire à un convertisseur qui en réalité n'en est pas un dans le sens habituel du terme.

Marantz SA10 7

Des modules HDMA SA2 pour les étages de sorties analogiques même pour le casque

Ainsi, ce principe de conversion va transférer le signal le plus pur aux étages de sorties qui reprennent des modules d’amplification HDAM + HDAM SA2 propres à la marque japonaise. Marantz a depuis longtemps mis au point ses propres cartes d’amplification avec un traitement totalement symétrique des circuits. Ces modules d’amplification hyper-dynamique (HDAM) ne comprennent que des composants discrets, montés en surface et disposés en miroir. Ils jouent exactement le même rôle que des amplificateurs opérationnels, mais dépassent ces derniers en matière de vitesse de balayage de la tension de sortie et en réduction du niveau bruit. Marantz a développé différents types de modules d’amplification hyper-dynamique, chacun d’entre eux étant optimisé pour une application particulière. Précisons que la section casque de ce lecteur SA-10 possède son propre circuit HDAM SA2 +HDMA indépendant, implanté sur une carte fille au plus près de la prise jack femelle, elle-même située sur la face avant avec potentiomètre de volume associé.
L’alimentation de l'appareil n’est pas en reste. Elle part d’un généreux transformateur placé dans une capsule cuivrée pour une meilleure isolation, chaque tension est ensuite filtrée par des ferrites insérées sur les câbles de liaison. 

Une qualité de fabrication selon les normes les plus élevées, des solutions techniques aussi originales que musicales et un plaisir d’utilisation digne des plus haut de gamme des productions Hifi, ce SA-10 se positionne comme le lecteur et le convertisseur absolu de Marantz. A l’utiliser comme à l’écouter, nous ne pouvons que saluer tous les efforts des ingénieurs de chez Marantz envers cette nouvelle référence mondiale.

Marantz SA10 6

---------
À LIRE AUSSI : NOS AUTRES TESTS D'APPAREILS HI-FI AUDIOPHILES
---------

Marantz SA-10 à l'écoute : un des plus performants lecteur et convertisseur qui soit passé entre nos oreilles

Ce nouveau lecteur/convertisseur SA-10, que D+M France nous a gentiment prêté en avant-première, est arrivé quasiment neuf avec un son un peu pataud et lourd. Devant une telle débauche de moyens et la réputation de cette marque dans le domaine de la lecture numérique, nous en avons déduit qu’il manquait tout simplement un temps de rodage. Nous l’avons donc fait tourner sans discontinuité pendant plusieurs jours attendant avec patience qu’il s’ouvre à nous. Ces efforts ont été largement, mais très largement récompensé car entre la première écoute rapide et celles qui ont suivi, les résultats ont changé du tout au toup. Bien entendu, nous l’avons testé en mode SACD/CD mais aussi comme un convertisseur à part entière en lui connectant la sortie de notre Lumin Network Music Player au moyen d’un câble Goldmund Lineal.  

Bon nous n’allons pas y aller par quatre chemins, le SA-10 est très certainement l’un des plus performants lecteurs et convertisseurs que nous avons pu avoir entre nos mains depuis longtemps. Cet appareil a tout pour lui ; une présentation ultra luxueuse, un confort d’utilisation digne des productions ultra High End et une sonorité qui va avec le reste. C’est le genre de « machine » avec laquelle on se précipite pour écouter des disques ou fichiers mille fois entendus pour savoir si un son, un détail de l’enregistrement, une intonation sur une voix ne nous auraient pas échappé. La scène sonore est réellement grandiose. Elle s’étend en largeur, en hauteur comme en profondeur comme nous l’entendons que trop rarement.
Mais ce n’est pas sa seule qualité ; elle s’exécute en trois dimensions avec une mise en chair des interprètes qui concoure à un réalisme sonore superbe. Le rendu sonore jouit d'une aération, d’un espace d’expression consistant et en même temps d’une légèreté sublime. De plus, la bande passante semble atteindre des limites extrêmes. Avec la force d’un grave parfaitement contrôlé en passant par les plus infimes nuances d’un aigu lumineux qui se prolonge dans le temps avec une exquise délicatesse, ce SA-10 semble se réjouir de tous les types de musique qu’on lui offre. Bien entendu, la dynamique, la rapidité sur les plus petits signaux s’ajoutent au tableau. Que ce soit sur les résonances d’un coup sur une cymbale d’une batterie ou encore la plus haute note d’un violon, le SA-10 sait leur procurer à la fois toute leur vitalité mais aussi un réalisme sonore palpable.

Diana Krall

Sur le disque SACD The Look Of Love de Dianal Krall, la voix de cette chanteuse de jazz est magnifiquement restituée avec du grain et une tessiture parfaitement respectée mais surtout une émotion incroyable. Chaque mouvement de sa tête, chacune de ses articulations sont perceptibles et participent à un sentiment de présence scénique dès plus poussé. Nous avons cette chanteuse, là devant nous, comme si nous étions à un mètre elle. Le Marantz SA-10 dévoile des qualités de clarté, de transparence mais tout en restant parfaitement incarné. Le contraire d’un son trop éthéré malgré une finesse dans le haut qui n’oublie en rien chaque infime information et détail de la prise de son. Le grave de la contrebasse se montre profond, ferme et dense donnant à chaque morceau un confort d’écoute très agréable. Il ne montre aucun signe de trainage ou de lourdeur, il est au contraire hyper défini. Concernant la batterie, nous percevons chaque tension de sa peau sous les coups du batteur. Le son reste fin et précis mais surtout bourré de détails qui rendent crédible l’écoute de ce disque. Les frottés des coups de balai sur la caisse claire sont d’une crédibilité et le moindre détail du frappé du musicien nous est rendu. Et le tout s’effectue avec une forme très aboutie d’élégance et de naturel comme ce serait le cas lors d’un concert.

Micel Jonasz

Passant au bien connu disque La Fabuleuse Histoire de Mister Swing de Michel Jonasz, nous constatons le même pouvoir du SA-10 pour extraire la plus infime note de musique de l’orchestre mais pas façon hyper-analytique et projetée en avant, non au contraire chacune d’entre elles forme un ensemble terriblement vivant et réaliste. Un riff de guitare, le son d’une percussion ou encore le chœur dont on peut différencier chaque voix participe à ce sentiment de crédibilité. Là aussi, les impulsions de la basse électrique apportent un surcroit de netteté et de limpidité à l’ensemble. Le bas du spectre ne supporte aucune lourdeur ou trainage, il est d’une remarquable fermeté et d’une définition touchant au génie. Lors d’un solo d’un synthé, nous percevons le public qui le soutient avec des claquements de mains : l’ambiance de la salle monte en symbiose avec le groupe durant ce moment et cela s’entend très bien. De plus, chaque percussion apparaît avec toute l’étendue de leurs sonorités. Le son des peaux des congas, comme les tintements des diverses cloches ne sont nullement tronqués, mais au contraire remplissent l’espace avec un positionnement et un relief extraordinaires. C’est rapide et limpide avec cette matière qui est l’apanage des électroniques haut de gamme. Les timbres sont très beaux, mais cela ne suffit pas au Marantz SA-10, car il sait aussi ajouter de la vie à la reproduction tant il se montre riche en émotion.

khmer 1

Nos appréciations sont confortées par l’écoute du disque Khmer de Nils Petter Molvaer. Les coups donnés sur la grosse caisse qui sont suivis par bien d’autres instruments à percussion comme des tambours ou congas prennent toute leur aisance dans notre pièce d’écoute. La prolongation des notes dans le temps, les résonances de ces instruments suivant la façon dont les musiciens jouent de leur instrument sont reproduites avec toute l’ampleur requise. La trompette de Nils Petter Molvaer est puissante, tout en étant d’une justesse de timbre hallucinante. Nous sentons l’air pulsé par la bouche de ce musicien comme s’il était là, présent devant nous. Tout l’orchestre s’installe dans notre pièce d’écoute, chaque instrument bénéficiant d’un contraste lui rendant sa véritable sonorité. Le bas du spectre descend à des profondeurs insensées et sans montrer l’ombre d’une quelconque lourdeur. Ce Marantz SA-10 a de la matière, du souffle, de la puissance sans pour autant omettre la moindre faiblesse ou approximation dans le jeu du batteur avec sa caisse claire. Nous sommes vraiment sous le choc d’une telle restitution qui arrive à marier à ce point de la rapidité, du pouvoir d’information et un tel respect de l’équilibre tonal.

Conclusion.

Pour tout dire, il nous a été difficile de décrire ce que fait ce lecteur de Marantz SA-10 malgré tous les termes utilisés. Quand la musique est reproduite dans toute sa vérité, sa grandeur, sa justesse et sans qu’aucun son ne soit laissé de côté, ce qui la rend encore plus vivante, trouver les mots justes qui reflètent nos émotions est une épreuve de force. En tout cas, un grand bravo à l’équipe de chez Marantz car elle nous prouve qu’il peut encore exister des appareils qui prennent le contre-pieds de la « Fast Food Music » pour transmettre au mieux ce que la musique a de plus riche.

Le site du constructeur : www.marantz.fr

Le Marantz SA-10 décortiqué par On-Mag

Système d’écoute

Ampli intégré Goldmund Metis 5
Lecteur de CD Metis Player
Lecteur réseau Lumin S1 (deuxième génération)
Enceintes Grand Cru Horizon
Câbles de modulation : Esprit Eterna
Câble numérique : Goldmund Lineal
Câbles secteur Esprit et barrette Supra
Câbles enceintes : Esprit Eterna

Spécifications

  • Compatibilité : SACD, CD, CD-R/RW, DVD-ROM
  • Formats supportés : DSD, FLAC, WAV, ALAC, WMA, AAC, AIFF, AAC, MP3
  • Entrées numériques : USB B (DXD, PCM et DSD), 2x SPD/IF (coaxiale et optique 24/192 kHz), USB A (iPod, iPhone, iPad)
  • Sorties analogiques : 1 asymétrique RCA + 1 x symétrique XLR + casque sur jac 6,35 mm
  • Mécanique : SACD-M3 métal
  • Conversion : MMM-Stream et MMM-HD Marantz
  • Réponse en fréquence : 2 Hz à 60 kHz
  • Séparation des canaux : 105 dB
  • Rapport signal/bruit : 112 dB
  • Plage dynamique : 109 dB
  • Niveau de sortie : 2.4 V
  • Sortie casque : 50 mW/32 Ω
  • Distorsion harmonique totale : 0.0008%
  • Dimensions : 440 x 419 x 127 mm (LxPxH)
  • Poids : 18.4 kg
  • Prix : 7000 € (en version or ou noire)

Notre avis

  • Qualité de fabrication : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue(5/5)
  • Design/finition : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange(5/5)
  • Performances sonores pures : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue(5/5)
  • Musicalité : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange(5/5)
  • Intérêt : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue(5/5)


Autres articles qui peuvent vous intéresser sur le web et On-mag.fr


Mots-clés: Marantz

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework