icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

Test PMC Twenty5-23 : des petites enceintes colonnes haut de gamme qui ont de la voix.

PMC Twenty5 23 test On mag

Si la série Twenty fêtait les vingt ans, la toute nouvelle Twenty 5 incarne magnifiquement le quart de siècle de la marque britannique PMC, une marque bien connue du monde professionnel et audiophile. En cinq années, bien des paramètres des Twenty ont été améliorés, les concepteurs ayant tout de même conservé le principe de charge ATL (pour Advanced Transmission Line) avec notamment un tout nouveau évent laminaire baptisé naturellement Laminair.  Ce principe acoustique peu usité leur permet sous un format somme toute réduit d’offrir une ampleur sonore assez étonnante à tous les différents modèles de la marque

---------
RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES EN LIGNE.
---------

Tous ces succès de PMC sont à l’initiative d’un ingénieur du son, Peter Thomas qui, après avoir quitté le studio d’enregistrement Maida Vale de la BBC, décida de lancer, en 1990, sa propre marque d'enceintes acoustiques et de monitoring. Il fut rejoint par Adrian Loader pour cette aventure, un autre ingénieur du son issu de la société anglaise d’enregistrement FWO Bauch. Sans nul doute que le monitor BB5, le seul monitor conçu pour la BBC par Peter Thomas donna ensuite naissance aux différentes enceintes sorties sous le nom de PMC tel que la toute première LB, suivi un peu plus tard des modèles AB1/2, TB1/2… Récemment, cette équipe a été rejointe par un autre ingénieur, Olivier Thomas, dont le parcours professionnel dans le milieu de la F1 et plus précisément dans l’optimisation de l’aérodynamisme des voitures est une aubaine. En effet, si le lien n’est pas évident entre le milieu de voitures de course et celui l’acoustique, il trouve néanmoins tout son sens avec le principe de charge acoustique propriétaire, à ligne de transmission, ou ATL que PMC perfectionne depuis le début de ses créations.

PMC twenty523 1

ATL : un principe de charge acoustique à ligne de transmission, original et performant.

L’un des principes de base de toutes les enceintes PMC est l’adoption d’un principe de charge acoustique dit à ligne de transmission ou encore ATL pour Advanced Transmission Ligne. Ce principe qui remonte à plusieurs décennies (des marques comme Klipsch, 3A, TDL et bien d’autres ayant choisi ce mode de fonctionnement), repose sur l’utilisation d’une sorte de labyrinthe acoustique parfaitement accordé (générallement en quart d'onde) qui sert de charge arrière au haut-parleur de grave. Il procure à l’enceinte une réponse en fréquence beaucoup plus importante dans le bas du spectre. Et si cela semble simple sur le papier, la technique de ligne de transmission est exigeante sur plusieurs points. Le woofer doit avoir un très bon comportement mécanique comme le réglage de la longueur du labyrinthe bien calculée et l’amortissement parfaitement optimisé. En effet, cet amortissement permet de diminuer les distorsions harmoniques à la fréquence de résonance du haut-parleur plus celle de la ligne de transmission créant de fait des résonances parasites. Un amortissement bien étudié réduit l’amplitude de ces perturbations tout en optimisant la réponse globale en fréquence de l'enceinte. Son importance est donc de tout premier ordre.
Toutes ces raisons font que beaucoup de fabricants préfèrent adopter des charges bass-reflex, plus aisées et économiques à concevoir, avec un simple évent tubulaire pour permettre au hau-parleur de fournir plus de niveau en abaissant sa fréquence de résonance et en récupérant l'énergie de son onde arrière.

PMC, n'a donc pas choisi la voie de la facilité mais persévère et perfectionne sa technologie depuis maintenant 25 ans. Dans le cas de la colonne PMC Twenty 5-23, le constructeur a tapissé toutes les parois internes des ébénisteries d’une sorte de mousse synthétique de type alvéolaire, de celle que l’on retrouve parfois pour insonoriser les pièces d’écoute. La structure des caisses est en outre fortement renforcée et rigidifiée par la présence des parois internes formant le labyrinthe de la ligne de transmission ATL.

PMC twenty523 6

Deux embouchures d'évents laminaires/tubulaires ultra optimisés pour un écoulement sans remous des flux d'air

Comme indiqué plus haut, cette nouvelle série Twenty5 succède à la Twenty, de nombreuses améliorations ayant été apportées à cette nouvelle génération d'enceintes Hi-Fi. Tout d’abord, et cela explique le chiffre "2" de la référence 5-23, les modèles colonnes (5-23, 5-24 et 5-26) arborent maintenant deux évents laminaires tout à fait spéciaux qui sont le fruit des recherches d’Olivier Thomas sur la réduction des turbulences en sortie d’évent, permettant ainsi à l’air de circuler beaucoup plus librement. A y regarder de plus près, nous voyons bien que ces évents se sont enrichis de pièces verticales placées suivant un dessin très étudié. Ces séparateurs vont en réalité réguler la vitesse d’écoulement de l’air en sortie opérant une plus grande rapidité et une dynamique bien supérieure des fréquences basses par rapport aux modèles précédents.
D’autre part, le haut-parleur de médium/grave de la PMC Twenty 5-23 a été, lui aussi, largement refondu. Même s’il reste de dimensions similaires (14 cm de diamètre) aux anciens HP de la gamme Twenty avec un saladier en alliage léger moulé sous pression très rigide, sa membrane est très différente.
PMC qui était un farouche adepte de la pulpe de cellulose a conçu, en collaboration avec SEAS, son partenaire Danois de toujours, un tout nouveau diaphragme appelé G’Weave. Il s’agit là, et c’est une véritable rupture pour cette marque, d’un cône à base de fibre de verre et de papier. Plus rigide et résistant que le papier utilisé seul, ce nouveau transducteur peut fournir des niveaux de pression plus élevés grâce à des excursions bien plus grandes. Nous comprenons mieux l’origine de la technique laminaire développée par Olivier Thomas face à ce changement de diaphragme. Le débit d’air va être plus élevé et donc risque de créer également des turbulences supplémentaires donc des colorations indésirables. Cette technique a été, dans un premier temps, développée pour le modèle monitoring très haut de gamme QB1, elle se décline maintenant sur les modèles d'enceintes Hi-fi pour le grand public.

---------
À LIRE AUSSI : NOS AUTRES TESTS D'ENCEINTES HI-FI
---------

Une refonte de la grille du tweeter et un nouveau piédestal

Le tweeter est toujours un dôme souple de 27 mm de diamètre conçu en étroite collaboration avec SEAS (Sonolex). Il est très similaire aux modèles d’avant si ce n’est une modification de la grille de protection, celle-ci améliorant la dispersion du son. Il est doté également d’une chambre arrière de décompression toute nouvelle et d’un refroidissement à base de ferrofluide ; un liquide chargé de particules ferreuses permettant de transmettre de l’électricité à la bobine tout en évitant échauffement et compression dynamique.
On notera également que l’embase de l’enceinte est, de son côté, toute nouvelle. PMC a en effet amélioré l’empiétement de cette colonne Twenty5-23 grâce à l’ajout d’un système d’absorption des vibrations. Il est formé de deux barres en métal de 1 cm d’épaisseur qui se fixent sous l’enceinte non sans leur avoir intercalé 4 rondelles de liège. Ces barres se terminent par des pointes de découplage réglables par le dessus. Ainsi, suivant la distance et la hauteur du point d’écoute, il est possible de régler l’inclinaison vers l'arrière des Twenty5-23.

Enfin, le bornier fait partie, lui aussi, des améliorations apportées à cette nouvelle série Twenty5. Toujours adossées à une large plaque en métal chromé, les bornes + et – sont désormais faites à partir d’un alliage de cuivre et de rhodium. En dévissant cette large plaque, le filtre de 4ème ordre apparaît. Il ne comprend que des éléments de haute qualité comme des condensateurs au polypropylène MKP, des résistances Vishay et de selfs sur noyau de forte puissance. Tous ces composants sont montés sur une unique carte en fibre de verre et reliés entre eux par des pistes de fortes épaisseurs. Seul l'habillage des ébénisteries ne change pas avec 4 finitions disponibles : laquée noire ou placage bois (chêne, noyer, Amarone). Les parois internes sont également plaquées. Grâce à leur technologie de charge, les colonnes Twenty5-23 restent de dimensions extrêmement compactes : 90 x 132 x 160 cm malgré un niveau dans le bas du spectre digne d’une enceinte de bien plus large format.

PMC twenty523 7

Ecoute PMC Twenty5-23 : précision dans l'aigu et percussion dans le grave

Avant de rentrer dans le vif du sujet, il nous apparaît judicieux de donner quelques conseils ou recommandations quant à l’installation de ces petites colonnes afin de découvrir tout leur potentiel. Tout d’abord et après quelques essais, il nous est apparu pertinent de ne pas coller les Twenty 5-23 contre les murs arrière même si les évents laminaires débouchent vers l’avant. Une distance de 30 cm a été idéale pour qu’elles fournissent un équilibre tonal totalement satisfaisant. D’autre part l’angle doit être relativement fermé vers l’auditeur, c’est ainsi que l’image stéréophonique se concrétise au mieux et ce sans perdre en largeur. Troisième et dernier point directement en rapport avec le rendement somme toute modeste de 86.5 dB des PMC Twenty 5-23, on serait tenté de penser qu’il leur faut un amplificateur d’une puissance élevée. Assez curieusement, nous n’avons pas eu besoin de pousser de beaucoup notre amplificateur même face à nos colonnes habituelles, des enceintes d’un gabarit beaucoup plus imposant mais aussi d’un meilleur rendement. Nous imaginons sans peine qu’un mariage avec un amplificateur entre 30 et 50 watts bien pourvu en alimentation devrait parfaitement convenir à ces enceintes. Un modèle à tube par exemple serait un excellent choix, comme un transistor disposant d’un bon courant de sortie leur apportaient un surcroit de densité sonore.

En dehors de tous ces points, les PMC Twenty 5-23 nous révèlent assez rapidement un équilibre tonal plutôt empreint d’une excellente clarté et d’une précision qui les rendent non seulement transparentes mais aussi bien atrayantes. Le haut du spectre est lumineux et d’une précision redoutable. Il n’a pas son pareil pour mettre en lumière les différentes tessitures de voix ou encore toutes les subtilités du jeu d’un violoniste. La voix de mezzo-soprano d’Anne Sofie von Otter interprétant l’aria Where Shall I Fly du compositeur Haendel, pièce de son drame musical Hercules (Decca) reflète bien les capacités de ces enceintes en matière de suivi mélodique. La présence d'Anne-Sofie est bien marquée entre les deux enceintes, nous dévoilant une scène sonore découpée au couteau. Le rang des violons placé juste derrière cette cantatrice ne souffre d’aucune confusion : les Twenty 5-23 savent parfaitement organiser une image stéréophonique stable et ample. Même constatation sur les Cantatas de Bach BWV 51 interprétées par Natalie Dessay. Sa voix de soprano, une voix capable de s’envoler vers des notes les plus hautes, exprime avec ces enceintes toute la richesse d’une tessiture assez unique. Les Twenty5-23 sont donc pourvues d’un haut du spectre très fourni et que rien ne semble assombrir. On devra juste, devant une telle profusion de détails et d’informations, faire attention au mariage avec des électroniques et câbles qui iraient dans le même sens. En tout cas, la musique s’écoute avec une grande facilité et l’impression d’être proche des interprètes est bien réelle. C’est très certainement la vocation professionnelle de PMC qui se répercute sur les modèles Hi-Fi grand public.

 4PMC twenty523 4

Ce piqué dans le haut ne s’enfuit pas à l’écoute du disque Baker’s Holiday (fichier 24 bits/192 kHz) du génial Chet Baker et sa voix si particulière. L’orchestre qui compte de nombreux cuivres prend place devant nous mais sans déborder pour autant. La scène sonore reste mesurée, bien en place mais surtout d’une ampleur peu en rapport avec la taille réduite des enceintes. Là PMC a  réussi un véritable tour de force. La contrebasse s’exécute sans emphase particulière. Nous ne sentons aucun gonflement ou artifice dans cette partie du spectre nous laissant penser que la ligne de transmission est particulièrement bien étudiée. C’est très vivant tout en étant homogène et cohérent. Il est clair que le suivi mélodique s'accompagne d’un tout aussi bon suivi rythmique. Les Twenty 5-23 ne forcent pas le trait, mais elles manifestent d’excellentes qualités de dynamique et de rapidité. Le grave n’alourdit pas la restitution, au contraire il concourt à un son vif et contrasté.

Mais là où nous attendions ces PMC, c’est bien avec l’écoute du disque If You Wait du groupe London Grammar. Le haut du spectre et la partie médiane de la bande passante ne sont pas avares en détails et en informations sur le jeu du guitariste par exemple, des qualités qui sont déjà mises en avant avec les autres disques ou fichiers écoutés. C’est plutôt la qualité de restitution de la basse électrique qui nous intéressait. D’un niveau que nous pourrions qualifier de raisonnable, cette partie du spectre est extrêmement bien tenue et sans atténuation. Un grave tendu et sec qui ne s’encombre en aucune manière de lourdeur mais au contraire offre une très belle ampleur sonore, une ampleur qui reste sans rapport avec le gabarit de ces enceintes comme nous l’avons déjà dit. Il soutient la structure de l’image stéréophonique sans pour autant obscurcir le reste du spectre. Les Twenty 5-23 ne sont pas là pour arrondir les angles mais elles nous plongent dans l’univers musical de chaque disque avec un pouvoir de discernement à prendre en exemple.

Conclusion

Les PMC Twenty 5-23 sont un excellent compromis pour les audiophiles qui recherchent une enceinte définie et ample mais qui n’ont, comme souvent, pas de grandes pièces d’écoute. Ces enceintes pourront leur apporter à la fois une écoute très définie et riche en détails tout en laissant s’exprimer un grave bien pesé, ce qui n’est pas souvent le cas avec des colonnes mises dans de telles situations. Lumineuses et contrastées, les 5-23 savent dessiner une scène sonore très focalisée donc vivante. Un exemple à suivre pour beaucoup d’enceintes colonnes.

Le site du constructeur : pmc-speakers.com

Les PMC Twenty 5-23 décortiquées par On-Mag

Système d’écoute

Platine vinyle VPI Prime + Kiseki Blue N.S
Préampli phono Jolida JD9 à tubes
Ampli intégré Goldmund Metis 5
Lecteur de CD Metis Player
Lecteur réseau Lumin S1 (deuxième génération)
Câbles de modulation : Esprit Eterna
Câbles secteur Esprit et barrette Supra
Câbles enceintes : Esprit Eterna

Spécifications

  • Type : colonne deux voies à Ligne de Transmission (ATL™)
  • Fréquence de coupure : 1.8kHz
  • HP : 1 x 14 cm cône g-weave™ + 1 dôme souple 27 mm (Sonolex)
  • Longueur de la ligne de transmission : 2.4 m
  • Rendement : 86.5 dB/1W/1m
  • Impédance : 8 Ω
  • Réponse en fréquence : 28 Hz à 25 kHz
  • Dimensions : 907 x 162 x 330 mm (HxLxP)
  • Poids : 15kg
  • Prix : 4090 € la paire (finition : laque noire, chêne, noyer et merisier)

Notre avis

  • Qualité de fabrication : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
  • Design/finition : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise(4,5/5)
  • Performances sonores pures : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue(4,5/5)
  • Musicalité : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise(4/5)
  • Intérêt : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: PMC

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework