PUBLICITÉ

Test Pro-Ject VTE : platine vinyle verticale... oui, mais également musicale

Pro ject VTE OnTopAudioAward

Pro-Ject est un des leaders du secteur des platines vinyles audiophiles et bénéficie à plein de la renaissance de ce marché. Ce constructeur, qui a son siège à Vienne en Autriche et ses usines en République Tchèque, fabrique pour sa propre marque, mais aussi pour de nombreuses autres à travers la planète. Surfant sur la vague, il ne cesse d'élargir sa gamme de produits tant dans le domaine des électroniques numériques que dans celui de l'analogique. Une de ses dernières réalisations est cette platine vinyle verticale, le Pro-Ject VTE. Est-ce un gadget uniquement pour le fun ou un vrai produit audio de qualité ? Nous avons testé et... validé.

LA SUITE APRÈS LA PUB

---------
TEST PUBLIÉ DANS NOTRE NUMÉRO SPÉCIAL : HIFI 2016.
RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES EN LIGNE.
---------

Une construction élémentaire

Bien qu'assez unique en son genre, la VTE Pro-Ject reste une platine d'une conception finalement relativement simple. Elle reprend l'essentiel des composants du modèle horizontal Elemental (200 €). Son socle est en bois aggloméré recouvert sur ses deux faces d'une couche vinylique granitée bien rigide. Son plateau est un billot de médium avec un petit palier, qui semble être en laiton, pour l'axe de rotation en acier et un palet presseur qui vient se visser pour bien plaquer le disque sur le plateau. L'entrainement est assuré par un moteur, alimenté par un petit transformateur secteur 15 V, avec une courroie en silicone de section ronde. Le changement de vitesse (33, ou 45 tr/min) se fait en déplaçant manuellement la courroie de pignon. C'est assez simple à réaliser puisque le moteur est sur le côté. Il n'est donc pas nécessaire de soulever ou retirer le plateau pour changer la courroie de place.

Le bras est un modèle de la famille des 9 pouces. Plus précisément, il mesure 8,6 pouces (soit 214 mm). Monté sur un support en ABS, il est constitué d'un tube d'aluminium, avec porte-cellule également en ABS. Il est équipé d'origine d'une cellule Ortofon OM5E (valeur : 60 €), la référence incontournable dans cette gamme de prix. Son contrepoids est légèrement désaxé afin de compenser l'effet de la gravitation, mais il n'y a pas de système de réglage de l'antiskating, juste un petit ressort assurant l'amortissement des mouvements du bras.

Pro ject VTE face

Un fonctionnement presque "plug & play"

La Pro-Ject VTE est une platine presque "plug & play". Son bras et sa cellule sont montés d'origine et le câble de raccordement, très qualitatif (avec ses prises RCA plaquées or et ses conducteurs en cuivre/argent) est déjà en place. Si vous voulez poser la platine sur un meuble, il suffit d'assembler son trépied arrière grâce aux deux grosses vis fournies. Mais vous avez également la possibilité de l'accrocher au mur en retirant les deux pieds inférieurs et en utilisant les petites équerres métalliques de fixation ainsi que la grosse rondelle en caoutchouc de découplage, également fournis. Dans tous les cas, le plateau de la platine reste incliné de quelques degrés vers l'arrière afin que la cellule repose correctement sur le microsillon du disque vinyle.

---------
VOIR NOS AUTRES TESTS DE PLATINES VINYLES.
---------

Avant la mise en service aucun réglage n'est à faire, mais nous avons mesuré, la force d'appui de la cellule est d'environ 1,8 g, ce qui correspond aux préconisations de son constructeur pour l'Ortofon OM5E. Par l'effet de la gravitation, la cellule appuie certes un peu plus fort sur le bord inférieur du microsillon. Et cela s'entend : le canal gauche a plus de présence. Cependant, malgré la force d'appui relativement modérée et le plateau tourne-disque fortement incliné, presque verticale, la cellule n'a pas tendance à sauter, lorsque l'on bouscule un peu la platine, même sur des disques sales ou rayés.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Pro ject VTE dos

Une restitution sonore chantante et généreuse

La restitution n'est pas d'une extrême précision, le grave n'est pas très tendu, mais on retrouve bien la signature chantante de l'Ortofon OM5E. Le son est très vivant, alerte et correctement aéré. La musique planante de l'album "Currents" de Tame Impala passe à merveille de même que notre vieux live de Marvin Gaye ou encore la BO de "Miami Vice" (la série culte des années 80). On apprécie les timbres chaleureux, le grave généreux sans être dégoulinant, la spatialisation, l'ampleur et la profondeur de l'image stéréophonique. Le son est velouté, bien équilibré et homogène. Çà swingue bien. La restitution n'est pas spécialement transparente, mais on ne ressent pas de sensation d'étouffement.
Le pari de Pro-Ject de proposer une platine verticale, musicale et à prix démocratique, est gagné. Cette VTE sonne très bien et s'utilise sans aucune complication. On passe juste un peu plus de temps, pour visser le palet presseur, lorsque l'on met le disque en place et que l'on change de face.
Enfin, il est intéressant de noter que cette Pro-Ject VTE existe également dans une version BT (150 € de plus) avec préampli phono intégré et liaison Bluetooth pour pouvoir écouter des disques vinyles sans-fil ! C'est décidément un produit très grand-public, dans le meilleur sens du terme.

La platine vinyle verticale Pro-Ject VTE décortiqué par ON-mag

Spécifications Pro-Ject VTE

  • Type : platine vinyle verticale à entraînement par courroie
  • Vitesses : 33 et 45 tr/min
  • Cellule fournie : Ortofon OM 5E
  • Dimensions : 420 x 112 x 330mm 
  • Poids: 3,6 kg
  • Prix : 300 €

Notre avis

  • Fabrication : (3/5)
  • Design/Ergonomie : (5/5)
  • Fonctions : (3,5/5)
  • Son : (4/5)
  • Intérêt : (5/5)

Offres Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Pro-Ject

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus