Accueil  |  ZeGreen  |  TopAudio  |  HD Smart Home  |  Showroom
social facebook box white 64 logo-Twitter-icon logo-youtube  Logo-tumblr logo-instagram logo-storify social_rss_box_white_32

Test ampli casque iFi Pro iCAN : Tubes et/ou Transistors pas besoin de choisir

Ifi iCan Pro Test ON mag

Dès ses débuts, la marque britannique iFi Audio nous a habitués à des productions audiophiles abordables telles que le l’iCan ou encore l’iDac dont nous nous sommes fait l’écho dans nos colonnes. Mais voilà qu’elle nous revient avec un amplificateur beaucoup plus haut de gamme pour casque fonctionnant avec un circuit à tubes ou à transistors; un appareil censé ravir les professionnels comme les audiophiles avertis.

---------
CE TEST A ÉTÉ PUBLIÉ DANS NOTRE
GUIDE 2017 DES CASQUES ET ÉCOUTEURS AUDIOPHILES
RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES EN LIGNE.
---------

En 2013, nous avions salué le débarquement  de cette nouvelle marque anglaise en France qui proposait un amplificateur analogique pour casque iCAN, un modèle très musical grâce à ses circuits en Classe A. Son design était assez avenant et la qualité de fabrication d’un niveau plutôt poussé. Ce modèle était accompagné également d’un convertisseur nomade iDAC avec la possibilité d’y adjoindre une unité USB Power une alimentation externe bien utile avec un ordinateur. Le succès fut rapide car derrière la marque iFi Audio se cache la société ARM pour Abbingdon Music Research, une marque très réputée outre-manche pour ses appareils audio de haut vol. En effet, pêchant dans ses technologies haut de gamme, son offre d'appareils plus abordables, avec la marque iFi Audio, a immédiatement séduit bien des mélomanes. Depuis, la gamme iFi Audio s’est à la fois différenciée avec deux nouvelles séries Nano et  Micro et les modèles du début ont subis bien des améliorations avec l’iCAN SE ou encore l’iDAC2.

Mais avec l’iFi Pro iCAN d’aujourd’hui, ARM change quelque peu de registre. Cet amplificateur pour casque haut de gamme reste totalement analogique et tranche avec le reste de la production iFi Audio et même de la production mondiale car la marque propose là un appareil qui peut fonctionner soit à transistors soit à tubes. Les puissances comme la connectique sont beaucoup plus étendues, et le schéma totalement symétrique. Cet ampli casque conserve néanmoins les originalités de la marque comme deux fonctionnalités propriétaires : le 3D Holographic et le X-Bass.

Un hublot pour voir les tubes de puissance étinceler

Question esthétique, le format de ce nouvel arrivant change littéralement avec une forme plus classique, l’habillage en alliage couleur argent mat restant comme une marque de fabrique. En effet, à la place de la forme tout en longueur des autres modèles nous trouvons un boitier presque cubique plus traditionnel qu’ornent des ondulations de métal sur ses trois côtés tandis que sur le dessus un petit hublot permettra de voir le rougeoiement des tubes lorsqu’ils sont actifs. La face avant et celle de l’arrière sont extrêmement bien garnies, ceci donnant une bonne idée de la connectique complète comme des possibilités offertes par l’Ican Pro.
Nous ne comptons pas moins de quatre entrées analogiques dont trois RCA et une symétrique avec prises XLR. Une double sortie, reprenant les mêmes standards (RCA et XLR) est placée juste à côté pour le raccordement à un préampli, un ampli intégré, des enceintes actives ou un bloc de puissance. La prise d’alimentation 15V est raccordée à un second connecteur de sortie pour alimenter un autre appareil tandis qu’un port iFi Electrostatic Add-On-Module permettra l’utilisation d’un casque électrostatique. A ce titre, une alimentation externe digne d’un ordinateur est livrée d’origine, elle développe 4 ampères sous 15 volts.

Ifi iCan Pro2

Une connectique qui voit large

À l’avant, 5 branchements pour casque sont disponibles : deux asymétriques (mini-jack 3.25 mm et jack 6.35 mm) et 3 symétriques sur prise XLR 4 broches, jack 3.25 mm ou double jack. Deux gros bouton rotatif occupent les côtés droit et gauche. Le sélecteur de source à gauche reprend les quatre entrées tandis que celui à droite ordonne le volume. Viennent ensuite deux autres sélecteurs qui serviront aux réglages des fonctions XBass et 3D Holographic. La première agit sur le signal en corrigeant les manques de basses de certains casques avec une augmentation maximale de 12 dB aux fréquences 10, 20 et 40Hz, tandis que la seconde a pour but de réduire les distorsions des enregistrements tout en augmentant l’ampleur de la scène sonore. Pour finir cette description, ne ratons pas les deux petits inverseurs situés juste en dessous : l'un permet d’augmenter le gain entre 0 et 18 dB, l’autre de choisir le mode de fonctionnement du double étage de puissance du Pro iCan : transistors, tubes ou tube Plus (avec contre-réaction limitée). Voilà bien une originalité que nous n’avons jamais vue auparavant.

Deux amplis en un

Une fois le capot retiré, nous arrivons au cœur de la technologie très particulière du Ifi Audio Pro iCan. Le circuit principal regroupe presque tous les éléments de l’appareil sauf les circuits d’alimentation et de stabilisation des tensions qui ne comprennent pas moins de 8 condensateurs de filtrage de 1000 μF/25 V et deux autres de 100 μF/50V avec transistors associés. Tous ces composants sont implantés sur une carte déportée à gauche de l’appareil. À l’opposé, une carte fille accueille un étage de puissance à tubes avec une paire de General Electric Nos 5670, des doubles triodes qui firent leurs débuts à l’aube des années 1940. Ils sont précédés de deux transistors de chez On Semicondutor en guise de drivers.
L’étage de puissance à transistors du Pro iCan est configuré en entrée autour de modèles bipolaires J-FET à très faible distorsion suivis par un double étage avec transistors Mosfet polarisés en classe AB. Ces derniers sont rangés sur deux lignes parfaitement parallèles (deux fois cinq paires par chaque canal) sur le dessous de la carte mère avec un dissipateur thermique à ailettes que l’on voit bien en plein milieu de l’appareil. D’autre part, tous ces circuits fonctionnent en mode symétrique depuis l’entrée jusqu’à la sortie, ce qui élimine des étages et des composants symétriseurs donc une dégradation des signaux.
Le Pro iCan possède un potentiomètre de volume motorisé Alps dont la rotation est assurée par un circuit L9110S. Nous parlons ici de la version avec six connecteurs, dont quatre sont utilisées pour un réglage optimal et précis du volume. Au plus près de ce contrôle de volume, nous distinguons également un ampli opérationnel de précision et faible bruit Burr Brown OPA1654 et sur la partie gauche de cet ampli, encore d’autres composants tels des condensateurs à film plastique pour la tension de polarisation élevée qui servira à l’alimentation d’un casque électrostatique, connectable depuis le port prévu à cet effet.

 Ifi iCan Pro3

Nous ne pouvons qu’admirer l’ingéniosité de la marque Ifi Audio comme sa volonté d’aller jusqu’au bout de sa logique pour offrir à l’utilisateur, tant particulier que professionnel, un appareil pouvant répondre à tous les cas de figure. Les puissances annoncées le prouvent avec jusqu'à 14 watts sous 16 Ω. Même les casques les plus difficiles seront aux anges avec cet appareil.

Ecoute

Avec autant de possibilités, l’iFi Pro iCAN est tout à la fois une aubaine pour son utilisateur et un casse-tête à qui veut le cerner sur son aspect musical. Quelle est la plus juste configuration à adopter pour le décrire au mieux ? Suite à quelques essais avec plusieurs casques nous avons écarté les deux fonctions XBass et 3D Holographic qui n’apportaient assez gadgets. Mais reste le plus important : le mode d’amplification : tubes ou transistors ? Et là ce sera aussi une question de goût pour l’auditeur, et pourquoi pas aussi de type de musique. Néanmoins, il apparaît que le premier type d’amplification offre plus de chaleur et de densité à l’équilibre tonal, en perdant quelque peu en tension et en nervosité dans le registre grave. En mode transistors, nous sentons que  les différents casques sont bienmieux tenus avec une belle maîtrise des transitoires.
Le son est aérien, léger et d’une très belle analyse. Le haut du spectre est lumineux avec une profusion de détails qui en fait la signature sonore. L’exemple nous en ait donné avec les sœurs Ibeyi qui sont d’une magnifique présence scénique. Leurs voix ne masquent en rien tous les détails des instruments qui les accompagnent. Les différents bruits comme du verre tapé du morceau Ghost et les effets de réverbération sont reproduits avec une précision qui rends la restitution très vivante mais sans pour autant devenir trop décharnée. Certes en passant en mode tubes, il y a plus de poids sur les notes comme si les timbres des voix avaient descendu d’un ton. Idem sur tous les instruments placés légèrement en arrière, mais on se surprend à regretter le côté nerveux et vif de la configuration avec la section à transitors.

Bach Gunar Bach 

Alors nous sommes passés sur de la musique Classique avec le fichier des Concertos pour Violon BWV 1041-1043 de  J.S Bach joué par l’Ars Antiqua Austria dirigé par Gunar Letzbor tout en basculant sur la section amplificatrice à tubes. L’ensemble est très relevé mais gagne en réalisme. Il s’appuie sur une dynamique des petits signaux qui offre à cette interprétation un aspect des plus vivant tout en conservant de l’épaisseur. Le rang des violons brillent sans étinceler trop artificiellement, les isntruments à cordes savent conserver toutes leur étendue spectrale et les harmoniques ne sont pas tronqués une seule seconde. La ligne basse est bien soutenue, et le boisé de certains instruments à vent est bien plus apparent. Il est clair qu’en passant en amplification à tubes, on gagne en véracité sur les timbres.

Cet iFi Pro iCAN a plusieurs visages manifestement. Il sera se montrer chaleureux tout en remplissant l’espace sonore de façon très convaicante avec son étage à tubes, comme il s’évertuera à une analyse plus fine et fouillé avec celui doté de transistors. Un appareil que l’on pourra adapter au fil des écoutes et de son goût.

Le site de la marque : ifi-audio.com

L'iFi Pro iCAN décortiqué par On-mag

Spécifications

  • Connectique d’entrée : 3x analogiques RCA asymétrique + 1x symétrique XLR
  • Connectique préampli : 1x asymétrique RCA et 2x symétriques XLR
  • Sorties casque : 2x asymétrique sur jack 6.35 mm et 3,25 mm; 3x symétriques sur XLR, jack 3,25 mm et double jack 6,35 mm
  • Puissance sortie casque : 14 watts en symétrique et 4,8 watts en asymétrique sous 16 Ω
  • Gain : 0, 9, 18 dB (sélectionnable)
  • Distorsion THD : <  0.0004%/<0.004% (transistor), < 0.0005%/<0.005% (Tube)
  • <0.1%/< 0.01% (Tube +)
  • Rapport signal/bruit : > 147 dB (A), > 137 dB (B)
  • Réponse en fréquence : 0.5 à 500 kHz à -3 dB
  • Dimensions : 213 x 63.3 x 192.5 mm (LxHxP)
  • Poids : 1.3 kg
  • Prix : 1950 € (avec télécommande)

Notre avis

  • Qualité de fabrication : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise(4/5)
  • Équipement et fonctions : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue(4,5/5)
  • Performances sonores pures : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orange(4,5/5)
  • Musicalité : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
  • Intérêt : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise(4/5)

Offre Amazon


Autres articles qui peuvent vous intéresser sur le web et On-mag.fr


Mots-clés: iFi Audio

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework