icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

Test enceintes Acoustic Energy REF1 : des audiophiles "droites dans leurs bottes"

Acoustics Energy REF1 test On mag

La Reference 1 du manufacturier anglais Acoustic Energy est une déclinaison d’une enceinte de bibliothèque légendaire, l'AE1. Elle reprend, les grandes idées développées par Acoustic Energy, notamment le boomer à membrane en aluminium et l'amortissement très travaillé de la charge acoustique.

---------
CE TEST A ÉTÉ PUBLIÉ DANS NOTRE
GUIDE 2016 DE LA HIFI POUR TOUS
RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES EN LIGNE.
---------

Dans les années 80, la marque britannique Acoustic Energy confie une partie du développement d’une enceinte à un acousticien renommé Phil Jones avec comme mission de bouleverser la hiérarchie des modèles bibliothèques de l’époque comme, par exemple, avec en point de mire la célèbre Rogers LS3/5A et bien d’autres. Pour relever ce pari, il conçoit avec l’équipe de techniciens de la marque, un haut-parleur de 11 cm à membrane aluminium sans aucune possibilité de fractionnement même à des niveaux élevés. Il donne ainsi naissance à un modèle devenu depuis une légende ; la fameuse AE1. En effet, ce haut-parleur tout à fait révolutionnaire était doté d'une membrane ultra-performante grâce à l’utilisation d’un matériau d’une légèreté et d’une rigidité extraordinaires. Mais, Acoustic Energy pousse encore plus loin les capacités technologiques de ce haut-parleur en concevant un couplage mécanique de la membrane avec le support de la bobine mobile inédit pour l’époque, faisant de cette même membrane un dissipateur de chaleur. Résultat, ce haut-parleur de 11cm pouvait accepter des débattements incroyables et donc des puissances extrêmement élevées pour ce format d’enceinte tout en restant d’une remarquable stabilité : une aubaine pour tout le milieu professionnel et audiophiles. Donc autant vous dire que cette REF1 n’a pas n’importe quels gènes, ceci s’ajoutant à une conception du coffret absolument exempte de vibrations parasites.

Une ébénisterie à structure sandwich

L’Acoustic Energy REF1 se présente donc sous la forme d’un coffret de 31 cm de haut pour une largeur de 19 cm et une profondeur de 28 cm, un format assez classique des bookshelf british. Ce coffret n’est pas un simple parallélépipède fait en bois, mais avec une structure sandwich assez particulière avec une double caisse en MDF séparée par une couche de matière amortissante. Il est spécifié que ce sandwich est constitué d’une couche interne de MDF de 7mm, puis une seconde en caoutchouc de 3 mm, puis une troisième épaisseur, une nouvelle fois en MDF de 5 mm. Ces trois épaisseurs sont ensuite collées afin de former un bloc très rigide. De plus, ce coffret est renforcé par une cloison interne verticale. A la différence des modèles AE1 Classique, l’évent bass-reflex est déporté à l’arrière, attention donc aux placements de ces enceintes, il convient de ne pas trop les coller contre le mur arrière à moins de vouloir bénéficier d’une étendue du grave plus importante. La marque Acoustic Energy propose une paire de pieds supports parfaitement alignée en matière de design, une option proposée au prix de 550 € la paire.

Acoustics Energy REF1 7

Une philosophie qui perdure avec un petit boomer d'exception à membrane en aluminium

Pour les fréquences médium/aigu (coupure à 2 kHz), Acoustic Energy a jeté son dévolu sur un modèle 4 ohms Vifa de type Ring Radiator (série avec lentille XT et bague faisant office de radiateur) ayant son dissipateur de chaleur en anneau et un guide d’onde central assez original. Ce modèle dispose d’un dôme en tissu et d’une bobine de 25 mm montée sur un aimant en ferrite et d’une chambre arrière d’amortissement pour un comportement plus linéaire. Il est placé dans une amorce de pavillon en métal afin, là aussi, d'obtenir une dispersion moins directive des ondes en sortie de haut-parleur.
Juste en dessous, nous trouvons le transducteur de médium/grave qui nous rappelle par son cache-noyau en aluminium celui de l’AE1 qui devrait disparaitre d’ici peu du catalogue d'Acoustic Energy. C’est un modèle de 11 cm de diamètre à membrane aluminium de forme hyperbolique plus mince que l’original, que rejoint avec la technique propre à la marque, une double bobine plus courte que l’originale pour une linéarité supérieure. En effet, l’aimant surdimensionné comme nous pouvons le voir sur les photos prises, offrira avec cette double bobine un bien meilleur contrôle des excursions et son montage avec la membrane assure une dissipation calorique adaptée à des niveaux sonores assez forts.
Sur ce plan, Acoustic Energy est resté fidèle à sa philosophie où la tenue en puissance est une donnée essentielle. Le filtre, du second ordre, est placé au plus près des très belles prises de branchement. Montés sur une petite plaque en MDF, tous les composants sont solidement fixés pour éviter toutes vibrations nuisibles à cet endroit. La plaque contenant le filtre et les prises de branchement est tout en métal et fixée solidement par des vis BTR.  Ce filtre ne dispose que de 6 composants avec condensateurs audiophiles, et auto-transformateurs pour éviter toutes résistances dans ce circuit. La fabrication oscille entre le côté artisanal (dans le bon sens du terme) et industriel : une habitude chez les fabricants anglais. Troisrois finitions sont au choix : blanc mat, noir brillant ou placage ébène.

Écoute : précision et velouté suprêmes

La première constatation que nous nous sommes faites est que ces enceintes Acoustic Energy Reference 1 se comportent très différemment des modèles Classic 1 par une linéarité de la bande passante plus convaincante et deux mots peuvent résumer leur caractère : transparence et volupté. La légère brillance dans le haut, une coloration un peu insolente mais tellement agréable des petites sœurs, se fait oublier avec ces REF1 pour qui la neutralité semble une nécessité plus impérieuse. Résultat, nous avons affaire à des enceintes bien plus équilibrées et justes tout en étant un peu moins exubérantes. Le haut du spectre est finement ciselé en arrondissant quelque peu les angles sans pour autant dénaturer la véritable nature du message sonore. C’est leur côté « transparent » qui s’exprime nous montrant la voie de la neutralité, un aspect de leur personnalité qui ne transigera pas avec la qualité des appareils mis à sa disposition comme celle des disques écoutés.

Sur le plan de la dynamique, nous faisons le même constat. La jubilation des Classic 1 fait place ici à une nervosité bien mieux contrôlée, un caractère qui n’engendre pas non plus la mélancolie. L’enveloppe spectrale, comprise dans la largeur que peut offrir une enceinte compacte de ce type, est très homogène. Elle est beaucoup plus droite que sur les Classic 1 par exemple. Nous avons, avec elles, l’impression que les concepteurs ont davantage recherché le bon compromis entre une bonne définition dans le haut et une brillance outrancière. La réponse en fréquence est, comme nous pouvons nous y attendre quelque peu, limitée dans le bas, il est à noter tout de même que là où travaille cette enceinte, le son n’est pas gonflé artificiellement comme nous l’entendons bien trop souvent. En cela, ces Acoustic Energy RF1 ne tombent pas dans le piège d’amplifier cette partie du spectre de façon impropre, comme la grenouille qui voulait ressembler à un bœuf. Bien au contraire, elles semblent vouer un culte à la justesse quitte à ne pas enflammer immédiatement l’auditeur, ce qui aurait comme conséquence de le lasser aussi vite.

Acoustics Energy REF1 3

Le fichier 24 bits/96 kHz Les Marquises de Jacques Brel est assez significatif des qualités de ces enceintes. La voix de Jacques Brel est bien plantée au milieu des enceintes, sans aucun effet de projection. Au contraire, la scène sonore se déploie aussi bien en largeur qu’en profondeur, nous laissant penser qu’une excellente spacialisation fait partie des qualités de ces enceintes. Nous avons le sentiment que le son sort d’une seule et même voix comme si la jonction des deux transducteurs était parfaite, aucun décalage en amplitude n’apparaissant à nos oreilles. L’auditeur y gagnera en réalisme. Effectivement, la linéarité des Acoustic Energy laisse passer toute l’émotion de ce disque, car elle ne joue pas leur propre musique, elle laisse au contraire parler les sources. En même temps, elles sont dotées dans une belle articulation et d’une belle fluidité ; l’écoute de ce magnifique disque s’effectue avec un grand confort. Bien entendu et plus particulièrement sur le morceau LaVille S’Endormait, on s’attend, par habitude, à plus de niveau sur une cloche qui descend assez bas, mais l’organisation très réussie de la scène sonore nous fait vite oublier ce manque.

Bach Queyras

Ensuite, nous sommes passés à un CD des Suite N°1 en Sol Majeur BWV 1007  de Bach joué par Jean-Guihen Queyras et nous ne fûmes pas du tout déçus du résultat. Le violoncelle sonne juste même si nous ne percevons pas toute son étendue spectrale dans le bas. Les attaques de notes sont d’une belle facture et nous arrivons à bien différencier et à bien identifier chaque phrasé, chaque intention de l’interprète. L’ambiance de la salle d’enregistrement est bien présente, la prolongation des notes ne fait défaut du tout comme le son de la pièce. Les REF1 sonnent juste et montrent un naturel certain. C’est sur ce terrain qu’elles imposent leur caractère « velouté » sur les cordes, les attaques de l’archet ne restant pas sous silence pour autant. En tout cas, et c’est une qualité des enceintes de type bibliothèque, la définition dans le bas-médium/haut-grave est exemplaire. Avec elles, aucun risque de trainage ou de grosseurs mal placées, ce qui laisse s’épanouir un médium assez fourni qu’accompagne un haut du spectre sobre mais vrai. Nous nous laissons entrainer par cette écoute fluide tant les colorations ne font pas partie du paysage musicale offerte par les REF1.

Conclusion

Nous avons été séduit par ces enceinte, qui contrairement à bien d’autres modèles bibliothèques, ne cherchent pas à plaire à tout prix dans les premières minutes par des coquetteries ou sonorités artificielles. Les REF1 se laissent découvrir, puis déguster par leurs qualités de neutralité, leur justesse tout en pouvant atteindre des niveaux sonores impressionnants sans grincer. De bellee enceintee compactee faitee pour les mélomanes, qui ne veulent pas échanger la justesse des timbres contre des colorations même flatteuses. Les Acoustic Energy REF1 méritent que l’on s’y attarde parce qu’elles ne donnent pas tout immédiatement.

Le site de la marque : www.acoustic-energy.co.uk

L'Acoustic Energy REF1 en images

Spécifications

  • Type : 2 voies, bass-reflex
  • Haut-parleurs : 1 x 11 cm aluminium + 1 tweeter à dôme Vifa
  • Rendement : 87dB
  • Bande passante : 45Hz à 40KHz
  • Impédance : 6 ohms
  • Puissance max : 200 watts rms
  • Dimensions : 310 x 190 x 280 mm (HxLxP)
  • Poids : 10.5kg pièce
  • Prix : 2 390 € ( finitions blanc satiné ou laques noir, blanc, Ebène)

Notre avis

  • Qualité de fabrication : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orange(4,5/5)
  • Fonctions/Équipements : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
  • Performances sonores pures : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orangeetoile grise(3,5/5)
  • Musicalité : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
  • Intérêt : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise(4/5)


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Acoustic Energy

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework