PUBLICITÉ

Test casque AKG N90Q : ultra haut de gamme, ultra actif, qui rend "addict" au son

AKG N90QGLD test on mag 1

Ce casque actif, ultra haut de gamme, est particulièrement original. Non pas uniquement pour son design luxueux et un peu Bling-Bling, ou encore sa conception en partenariat avec le célèbre producteur Quincy Jones, mais aussi pour les technologies qu'il embarque. En effet en plus d'être antibruit, l'AKG N90Q est un des premiers à intégrer un système de correction acoustique.

LA SUITE APRÈS LA PUB

---------
CE TEST A ÉTÉ PUBLIÉ DANS NOTRE GUIDE 2016 DE L'AUDIOPHILE NOMADE
RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES D'ACHAT.
---------

Pour ce modèle commercialisé à prés de 1500 €, la marque autrichienne n'a pas lésiné sur l'emballage et les accessoires. L'AKG N90Q est livré dans une énorme boîte avec des éléments jamais vus ailleurs. À l'intérieur, on ne trouve pas moins de trois câbles interchangeables : deux câbles courts pour Android et iOS, et un câble plus long de trois mètres pour une utilisation Hi-Fi. Vient ensuite une pochette souple en beau cuir pour le transport, dans laquelle l'AKG N90Q se replie à plat pour prendre moins de place, ainsi qu'un chiffon de nettoyage façon peau de chamois, des adaptateurs jack 6,35 mm et pour prise d’avion. Mieux encore, outre le câble de charge, une grosse boîte avec capot en aluminium doré est fournie. Celle-ci comporte un port USB qui permet de recharger le casque lorsqu'il est rangé dans la boîte (le câblage interne est prévu) ou la grosse batterie additionnelle fournie que vous pourrez ensuite emporter partout avec vous pour recharger à la volée l'AKG N90Q. Les globe-trotters seront particulièrement sensibles à cette attention, car pour les très longs trajets en avion ou en train, c'est l'idéal.

AKG N90QGLD tes on mag 2

AKG N90QGLD tes on mag 3

Du cuir et beaucoup de dorures, mais pas à garder sous une cloche de verre

l'AKG N90Q a été conçu en partenariat avec Quincy Jones qui a déjà collaboré dans le passé avec la marque Autrichienne pour les modèles Q701 ou Q460. Pour le design de ce casque, le célèbre producteur de musique, s'est lâché et n'a pas hésité à faire dans le "tape-à-l'œil" : toute les pièces métalliques sont anodisées or jaune bien flashy (une version toute noire, plus sobre existe aussi), sauf les roues crantées et boucliers noirs, mais qui porte la lettre "Q" dorée et stylisée. Tous les autres éléments sont habillés de caoutchouc "soft-touch" ou d'un très beau cuir. Ce look accrocheur, qui s'assume entièrement, n'est pas pour nous déplaire. D'autant que la qualité de construction est hors pair : les charnières, les châssis des coques sont aluminium usiné très solide ; les glissières en métal disposent de doublures de renfort ; les transducteurs sont des modèles de haute qualité, de 52 mm de diamètre, à membrane apparemment en biocellulose avec de larges bobines mobiles de 25 mm. Enfin, les coussinets des oreillettes sont de forme asymétrique pour mieux épouser la courbure du crâne. Ils comportent deux épaisseurs de mousse à mémoire de forme, séparées par un arceau, pour un confort et une isolation maximale.
La construction de l'AKG N90Q est belle, mais ce casque n'est heureusement pas à garder sous cloche de verre par crainte de l'abîmer. Au contraire, il est fait pour un usage intensif et prendra certainement très bien la patine.

AKG N90QGLD package

AKG N90QGLD HP

LA SUITE APRÈS LA PUB

Un système d'optimisation acoustique TruNote rien que pour vos oreilles

L'AKG N90Q est un casque actif et uniquement actif. Cela signifie que, malgré la possibilité d'utiliser sa liaison filaire analogique sur une prise casque classique, il ne fonctionne que lorsqu'il est allumé et ses batteries chargées.
L’AKG N90Q n'est pas sans-fil. Il n'est pas doté d'une connectivité Bluetooth, ce qui est un peu dommage. Par contre, chose très intéressante pour les audiophiles, il intègre un DAC USB de qualité Hi-Res, montant jusqu'à 24 bits/96 kHz. Son port USB n'est pas compatible avec les sorties audionumériques micro-USB des smartphones sous Android ou Ligtning des appareils iOS (on peut espérer que ce sera l'objet d'une future mise à jour logicielle par USB du produit). Par contre, on peut brancher l'AKG N90Q directement sur la sortie audio en USB d'un ordinateur PC ou Mac. Cette liaison numérique directe offre de bien meilleurs résultats (en théorie, mais aussi et surtout d'après nos essais) que la liaison filaire analogique.
La fonction de réduction active du bruit extérieur de l'AKG N90Q est constamment activée de même que son système de correction acoustique TruNote. En effet, une pression prolongée (10 secondes) sur le petit bouton en dessous de son oreillette droite active le calibrage. Celui-ci génère deux trains d'ondes, dans l'oreillette droite puis la gauche. Le casque analyse à partir de ses microphones internes le résultat obtenu. Il adapte ensuite automatiquement sa réponse en fréquence en fonction de la forme de vos pavillons auriculaires, de la courbure de votre crâne, de son coefficient d'absorption... Autant de paramètres qui changent d'un utilisateur à l'autre et modifient la charge, donc le rendu sonore des oreillettes d'un casque.

AKG N90QGLD tes on mag 6

À l'écoute : l'effet "Live" à fort volume et dans les basses

Les oreillettes de l'AKG N90Q sont toutes les deux munies de larges molettes de réglages : la première pour ajuster le volume et la seconde pour modifier la tonalité de la restitution sonore (plus claire ou plus chaleureuse). En complément, le petit bouton situé en dessous de l'oreillette droite donne le choix entre trois modes de spatialisation : standard (ou neutre), studio et surround. Ces réglages ne sont pas des gadgets, mais apportent un véritable gain à l'écoute de certains enregistrements, sans paraître trop artificiels ou dénaturer la musique.

Sur le terrain, le système antibruit de l'AKG N90Q fonctionne bien sans effet de pompage et avec un souffle très modéré. Le casque est assez lourd (460 g c'est beaucoup). Néanmoins, son ergonomie bien pensée fait qu'on peut l'utiliser en balade. Les oreillettes chauffent un peu les tempes, mais le confort extrêmement soigné et étudié, l'épaisseur des coussinets, la bonne répartition des masses et du couple de serrage... rendent l'AKG N90Q moins contraignant qu'on n'aurait pu le redouter. Ce casque est facilement supportable pour de longues séances d'audition, durant jusqu'à plus d'une heure.

À l'écoute, à faible volume et en liaison analogique, l'AKG N90Q peut sembler de prime abord très doux et presque timide. En, revanche dés que l'on passe à une liaison numérique directe, que l'on pousse le volume avec de bons fichiers en vraie qualité CD ou Hi-Res, les performances explosent. Ce casque est capable d'un niveau acoustique très élevé tout en conservant un message d'une parfaite propreté, détachant chaque élément d'un mixage, sans confusion ni distorsion. On a la sensation d'être en studio avec de grosses enceintes de monitoring équipées de woofers de 38 cm pour les basses et de chambres de compression pour les medium-aigus ou encore de vivre la musique en "live" comme dans une excellente petite salle de concert avec une sonorisation de haute voltige.

Un casque qui rend "addict" au son

L'AKG N90Q n'a pas la transparence, le côté analytique, la dynamique exacerbée de certains casques de références en Hi-Fi sur de la musique classique ou du jazz enregistré en acoustique. Par contre sur des morceaux électroniques et modernes, il réalise des prouesses inédites. Il n'est absolument pas dans la mouvance Hifiste rigoriste, et fait au contraire dans le grandiose tout en restant d'une lisibilité, d'un équilibre et d'une cohérence exemplaire. Sur les morceaux "Panda" de Desiigner, "Sacred" de Jaykin avec Trip Pony ou encore "Working for It" de Zhu, Skrillex et THEY, jamais encore nous n'avions entendu, à fort volume et sur un casque, autant de nuances, de richesses, de variations sur des rythmes de basses aussi lourdes. La sensation d'espace est magnifiquement rendue et les voix des rappeurs sont d'une présence, d'une précision, d'une douceur exceptionnelle. On ne parle pas non plus du travail de mixage, sur "CoCo" de O.T Genesis, retranscrit de manière incroyablement puissante, sans dérapage, ni aucune stridence et une conviction qui met en transe.

L'AKG N90Q est fait pour les fans de pur et gros son. Il reprend un peu de l'esprit du Dr. Dre tout en le démultipliant et en restant civilisé. Armé d'excellents transducteurs, d'amplificateurs ultras performants, c'est véritablement un casque hors norme que l'on peut écouter pendant des heures pour l'ivresse du son.

LA SUITE APRÈS LA PUB

La casque AKG N90Q décortiqué

Spécifications

  • Type : casque circum-auriculaire, avec système antibruit et correction acoustique TruNote
  • Transducteurs : 52 mm électrodynamiques
  • Réponse en fréquence : 10 à 30 kHz
  • Entrée analogique : 32 ohms, 100 mW max., 110 dB SPL/100 mV
  • Entrée numérique directe, 24 bits/96 kHz, par USB
  • Autonomie : n.c.
  • Câble : trois câbles mini-jack (dont un pour iOS et un pour Android), un câble USB
  • Système antibruit à doubles capteurs internes
  • Accessoires fournis : Boîte de rangement, housse de transport, batterie, adaptateurs avion et jack 6,35 mm
  • Poids : 460 g
  • Prix : 1500 €

Notre avis

  • Construction : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orange(4,5/5)
  • Ergonomie/confort : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
  • Polyvalence : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise(4/5)
  • Qualité du son : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue(4,5/5)
  • Intérêt : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise(4/5)

Acheter en ligne


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



AKG

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus