PUBLICITÉ

Test AGPtEK IMP : un baladeur audiophile low-cost aux performances pas du tout ridicules

AGPtEK IMP test on mag

AGPtEK fait partie de ces nouveaux acteurs chinois qui proposent sur le web, sous leur propre marque et non celle d'une société occidentale, tout un tas de petits produits High tech à des tarifs ultra-compétitifs. Dans son catalogue, on trouve de nombreux baladeurs, dont l'IMP spécialement dédié aux audiophiles et qui coûte moins de 100 €. Est-ce réellement un produit intéressant ou un gadget qui n'a d'audiophile que le nom. Slavi du blog KKSK a testé pour nous.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Depuis 2008, AGPtEK est une des nombreuses sociétés chinoises spécialisées dans la diffusion et la création de produits high-tech. Celui qui m'intéresse ici est un petit lecteur audio, joyeusement qualifié Hifi. Capable de lire la plupart des fichiers audio compressés ou sans perte, son allure de mini paquet à cigarettes n'est pas la seule chose qui m'a interpellé : équipé d'un DAC Wolfson, avec une mémoire étendue et une amplification indépendante pour chaque canal, il promet beaucoup... pour un prix très réduit !

Un marketing gothique

Pour AGPtEK, l'audio n'est qu'une petite partie de son activité. Et celle à tendance "HiFi" en est encore à ses balbutiements, malgré pléthore de lecteurs mp3 à son catalogue. Cela se constate à la réception puisque nous avons une très belle boite cartonnée rappelant de loin celle d'un parfum : me serais-je trompé dans ma commande ? Plusieurs inscriptions gothiques nous délivrent des messages tous aussi intrigants les uns que les autres, pas franchement en rapport avec le contenu de la boite. Pour n'en citer qu'un : "...Then will be mailing for you..." Bref, comprenne qui peut, tant qu'il ne s'agit pas d'un mauvais sort.

AGPtEK IMP fabrication

Une qualité d'assemblage sans défaut... plutôt étonnante

Mais qu'importe la boite, pourvu qu'elle s'ouvre ! Calé comme un défunt dans son cercueil, le lecteur AGPtEK IMPest suivi de près par ses accessoires : une pochette de transport fine ainsi qu'un câble USB pour la data et la synchro. Terminant ce petit cortège, un mode d'emploi chétif, lui aussi prêt à rendre l'âme. Premier constat, cette notice n'est pas en français. Mais ça, c'était prévisible. Deuxième constat, que ce soient les accessoires ou le lecteur, la finition globale est de trés bon niveau. Pour exemple, la robustesse du câble USB est telle que j'ai maintes fois hésité à m'en servir en tant que corde. Ce dernier est très épais, tressé et "plaqué or" s'il-vous-plait ! Quant à la finition du lecteur, aucune erreur, et l'assemblage est parfait. Ceci va d'ailleurs se confirmer durant toute mon utilisation puisque malgré plusieurs chutes sur du carrelage, rien n'a bougé depuis, ni émis de craquements. Et le lecteur fonctionne toujours aussi bien.

Majoritairement constitué de métal (alliage de zinc plus précisément), son allure haut de gamme est renforcée par sa couleur marron sombre. S'il n'y avait pas eu de logo avec des cornes sur la face arrière du lecteur, il aurait pu se faire aisément passer pour une petite bible. De fait, son format réduit se prête totalement au nomadisme : L'AGPtEK IMP se glissera dans toutes les poches et sa prise en main, malgré sa petite taille, est correcte. Dommage cependant qu'il n'y ait pas se stries en croisillons sur les angles afin d'en améliorer la préhension. De même, un espace pour fixer une dragonne (voir un grigri) aurait été le bienvenu : si vos doigts glissent, ce lecteur glissera aussi... vérifié, et approuvé !

AGPtEK IMP specification

Des composants sélectionnés et appréciés des audiophiles

Sur la face avant, nous avons un écran OLED qui reste bien lisible, même réglé à sa luminosité minimale. Juste en dessous, nous avons un pavé tactile, où les boutons s'illuminent dès l'utilisation. Cette surface est malheureusement en plastique fin et brillant, sujette aux rayures et traces de doigts. Sur les cotés, nous retrouvons un bouton d'allumage et de verrouillage, ainsi que ceux du volume (+ et -). La partie basse du lecteur comprend les connectiques : une sortie casque mini-jack standard de 3.5 mm, un port micro-USB, un trou servant au "reset", et enfin le port pour carte microSD. Je tiens à signaler que toutes ces connectiques sont plaquées or, ce qui est assez rare et mérite d'être souligné. A l'arrière du lecteur, une vis torx immobilise le capot. Et toutes les inscriptions sur le métal sont  gravées au laser.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Une fois l'intérieur exposé, on remarque une réalisation soignée, avec des soudures propres, qui inspirent confiance. Les spécifications ne s'attardent pas trop sur les composants internes, mais l'ouverture nous confirme la présence d'un DAC Wolfson WM8523, d'un doublé de puces Texas instruments LMH6643MA (servant à amplifier le signal de chaque canal), d'une mémoire flash Intel 29F16B08CCME2 de 16 Go, et d'une batterie de 1000 mAh soudée, mais néanmoins accessible. L'identification du CPU manque à l'appel : selon mes recherches, il s'agirait d'un JVLI 2129 ou d'un ATJ2129. Cette autopsie me rappelle un autre lecteur au design identique : l'Aigo Z1. Moins bien loti, ce dernier était équipé de connectiques standard, et il ne disposait que de 8 Go de mémoire interne.

Une interface un peu ésotérique, mais stable

En navigant dans les menus, on peut constater que le "firmware" en est déjà en version 2, et donc potentiellement stable. Effectivement, aucun plantage, pas d'erreurs de lecture, seule une police un peu datée (et quelques fois imprécise) peut interpeller. L'ergonomie ne s'en trouve pas affectée pour autant, et le cheminement dans les différentes fonctions est très simple, facilement mémorisable.

Au niveau du stockage interne, les 16 Go d'origine sont appréciables et évitent d'investir dès le départ. Les cartes microSD-HC de 64 Go sont bien supportées également. Si le transfert entre la carte microSD et le PC est correct dans l'ensemble, il est très limité, et tributaire de la qualité de la carte. Le transfert avec la mémoire interne est aussi curieusement lent (4.25 mo/sec). Pour se consoler, les formats de fichier FAT, FAT32, et exFat sont bien supportés. Il est à noter qu'il vaut mieux insérer ou enlever la microSD uniquement lorsque le lecteur est totalement éteint, même si l'IMP semble pouvoir gérer cela à chaud.

AGPtEK IMP ecoute

L'AGPtEK IMP à l'écoute : une restitution sonore précise et bien équilibré

Compatible avec plusieurs formats audio (dont Lossless), j'ai privilégié une écoute au FLAC en haute qualité. Bonne surprise, l'IMP gère bien le 24 bits/48kHz, soit mieux que ce qui est annoncé dans les spécifications (16 bits/48khz). D'un autre coté, le format M4A, très répandu, n'est pas pris en charge.

Au niveau du rendu sonore sans aucun artifice, nous avons un équilibre bien respecté, avec énormément de détails et de clarté. Aucune fréquence ne prend le pas sur l'autre, on peut donc écouter de tout. Les voix sont très claires, assez proches de l'auditeur, comme l'ensemble des sonorités. Les instruments peuvent bien se différencier, et la spatialisation est très bien rendue. Malgré la présence d'un égaliseur à 5 bandes et d'une banque sonore à 7 pré-réglages, leur effet est tellement peu convaincant qu'il ne m'a pas semblé pertinent de les utiliser. Autant rester sur la sonorité par défaut de l'IMP, bien équilibrée, et tellement plus qualitative. Question volume et puissance d'écoute, ce baladeur semble tenir le choc face à certains casques mastodontes à l'impédance supérieure à 50 Ω, pour un niveau modéré. Ce dernier se règle par pas de 1, allant de 0 à 50, le 30 étant réglé par défaut.

En ce qui concerne l'autonomie de l'AGPtEK IMP, elle est remarquable, même si elle se réduit avec l'augmentation de volume. Globalement, une recharge de 4 heures équivaut à 20 heures d'écoute. Et n'importe quel port USB pour recharger fera l'affaire puisque l'IMP ne requiert que très peu d'énergie. Petit défaut d'ergonomie, il faut que le lecteur soit allumé pour visualiser le logo de charge totale. Éteint, il affiche en permanence un logo de recharge batterie alors que, bien entendu, celle-ci est finie depuis bien longtemps... Dans l'utilisation courante, l'écran s'éteint automatiquement après sa période de veille et seuls les boutons de volume et d'éveil sont actifs. Dommage que l'avance et le retour ne le soient pas également, sachant que la dalle tactile réagit uniquement à la chaleur, et non à la pression.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Et pour conclure...

Au fil de mon utilisation, je me suis régalé avec ce petit IMP : bien conçu, dans un format adapté à la mobilité, il est relativement complet tout en restant simple. Capable de piloter la majorité des écouteurs et casques audio, le son qu'il procure est d'un équilibre parfait pour démarrer une expérience audiophile sérieuse, en dépit de ce que laissait présager la boite. Son ergonomie, quoi qu’encore perfectible, ne nuit pas à son utilisation au quotidien. L'inconnue sera comme toujours la fiabilité, car au niveau des performances, il remplit parfaitement le contrat, et reste pour ma part une alternative sérieuse face à d'autres lecteurs audio tel que le FiiO M3. Dans tous les cas, j’espère qu'AGPtEK ne s'arrêtera pas en si bon chemin et pourra nous fournir une version de "firmware" plus complète, capable d'en faire un petit lecteur quasi parfait dans sa catégorie.

Plus d'infos sur la marque : www.agptek.com

Le lecteur portable AGPtEK IMP décortiqué

Spécifications officielles :

  • Référence : IMP
  • Type : lecteur audio numérique haute résolution de classe HiFi 24 bits / 48 kHz
  • Fichier supportés : FLAC, OGG, APE, AAC-LC, WAV, MP3, WMA, Livres audio
  • Boutons physiques de volume (+/-) sur le coté, et bouton supérieur de verrouillage
  • Reprise en lecture après extinction
  • Volume élevé sur casques de 32 ohms
  • Coque en alliage d'aluminium de haute qualité : épaisseur 1.1 mm, résistance aux chocs accrue
  • Ecran OLED de 1,3 pouces avec affichage des paroles synchronisées. Touche contrôle et serrure.
  • Autonomie de 20 h (fichier MP3, volume 15, bit rate 192 Kbits/s, écran éteint)
  • Accessoires fournis : pochette de transport souple, câble USB
  • Dimensions : 77 × 23 × 16 mm
  • Poids : 79 g
  • Garantie : 1 an
  • Prix : 70 €

Ce que j'ai aimé :

  • un design original, à mi-chemin du rétro et du high-tech
  • le son bien sûr : clair, détaillé, idéal pour débuter, plus qualitatif que celui d'un Sansa Clip+ par exemple.
  • les connectiques plaquées OR, coté lecteur et câble
  • un écran OLED suffisamment clair malgré sa taille réduite
  • son autonomie importante même sur lle ecture de fichiers lossless (entre 20 et 30 h suivant l'utilisation)
  • son format qui lui confère une prise en main agréable
  • l'absence totale de bruit de fond, quelle que soit l’impédance du casque
  • une traduction française de l'interface honorable malgré quelques imperfections
  • câble USB d'une qualité rare
  • sa mémoire interne suffisante pour profiter immédiatement de fichiers qualitatifs avant d'investir dans plus d'espace

Ce que j'ai moins aimé :

  • une gestion de fichier surprenante (par ajout de fichier), avec des doublons invalides
  • sur de longues sessions d'écoute, un BIP aléatoire peut être entendu à chaque changement de morceau
  • DAC sous-exploité : fichiers limités au 48 kHz par exemple, alors que le 192 kHz pourrait être supporté.
  • débit en écriture et lecture limité par le chip USB. 
  • manque de précision des caractères affichés sur l'écran OLED
  • effets sonores nombreux mais un gain discutable, idem pour l'égaliseur (génère très vite de la saturation, sur chaque fréquence augmentée)
  • pas de Bitperfect et Gapless
  • sortie casque légèrement enfoncée (et dure) ce qui peut provoquer un mauvais contact avec des fiches épaisses

Notre avis

  • Finition : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orange(4,5/5)
  • Qualité de construction : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue(4,5/5)
  • Équipement/fonctions : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orangeetoile grise(3,5/5)
  • Ergonomie : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise(3,5/5)
  • Son : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise(4/5)
  • Intérêt : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)

Acheter en ligne

LA SUITE APRÈS LA PUB

Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



AGPtEK

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus