Accueil  |  ZeGreen  |  TopAudio  |  HD Smart Home  |  Showroom
social facebook box white 64 logo-Twitter-icon logo-youtube  Logo-tumblr logo-instagram logo-storify social_rss_box_white_32

Test câbles Esprit Audio série Alpha : Des liaisons Hi-Fi généreuses

Esprit cable alpha1

Esprit Audio est une marque française de câbles audiophiles qui sévit depuis bientôt une quinzaine d’années. A sa tête, Richard Cesari, un homme qui n’hésite pas, dans certaines de ses productions, à totalement sortir des sentiers battus. La gamme Alpha de ce test est ce que je pourrais appeler une entrée de gamme (pour des produits audiophiles) tout en offrant des performances rarement atteintes pour ce prix. Moi, je me suis régalé à leur écoute.

Esprit Audio est essentiellement un fabricant, dans le sens noble du terme, de câbles audio, car contrairement à beaucoup de marque, Esprit Audio et plus particulièrement Richard Césari ne confie pas la fabrication de sa production à un câblier, mais les fabrique lui-même à la main à base de toron de cuivre. Cette philosophie offre une garantie de résultat bien supérieure, chaque étape étant maîtrisée de façon optimale. Cette démarche colle parfaitement avec la façon dont le concepteur considère ses câbles, c'est-à-dire comme des éléments à part entière d’un système. Les mélomanes ne s’y trompent pas d’ailleurs puisque la marque enregistre depuis ses débuts, en 1997, une reconnaissance bien méritée.

Comme je le disais, Richard Césari est capable de sortir des sentiers battus en proposant des accessoires assez étonnants comme le RendistoR, où plus récemment le Manta. Le premier est un composant qui se place entre les bornes + et – des enceintes acoustiques. En fait, il annule tout simplement les très faibles charges électriques (constatées par les travaux de Faraday) qui se déplacent dans les isolants. Et considérant que plus les fréquences sont élevées, plus les électrons se meuvent à la périphérie des conducteurs, les fuites issues au rapprochement physique de ces derniers, ont une incidence sur la performance musicale des câbles. Le RendistoR et sa capacité à filtrer les isolants trouvent donc toute sa raison d’exister.
Concernant le Manta (480 €), il s'attaque à un autre phénomène pouvant dégrader la qualité audio d’un système. Il s’agit d’un simple boitier (en apparence) totalement autonome dont le rôle est de réduire efficacement, par un dispositif de polarisation électrique par voie aérienne, les perturbations électromagnétiques domestiques (50Hz, Wifi, smartphone, etc.). Il va sans dire que ces deux accessoires ou composants ont fait couler beaucoup d’encre sur certains forums. Pour ma part, et ne les ayant jamais essayés, je m'abstiens d'un quelconque jugement fait à l’emporte-pièce. Mais vu la qualité de la série Alpha, j’ai hâte de les avoir chez moi, pour les essayer. Inutile de le cacher.

Esprit cable1

Immunité et conductivité.

L’offre Esprit Audio est très large : il y en a pour tous les budgets allant de la série Alpha que je teste aujourd’hui à celle, très haut de gamme baptisée Gaia. Néanmoins, cette série Alpha n’est pas une production au rabais, bien au contraire, elle bénéficie du même soin tant dans le choix de chaque élément que dans la façon de les assembler. Le câble de modulation, par exemple, reprend exactement les mêmes connecteurs que les autres séries. Il s’agit de prises spécialement fabriquées en cuivre pur à 99,99% pour cette marque avec un placage de 40 microns d’argent ultra-pur qui est effectué en France. Et pourquoi 40 microns ? A cette question, Richard Césari répond qu’après avoir essayé toutes les épaisseurs possibles, c’est celle qui offre la meilleure résolution possible sans récupérer pour autant les colorations dans le haut du spectre constatées avec ce matériau sur des épaisseurs moindres.
Chaque canal possède une structure symétrique avec 2 fois 720 brins de cuivre pur désoxygéné à cristaux longs que rejoint un écran de blindage séparé. Cet écran est relié au départ du câble sans aller jusqu’à son autre extrémité . Cette technique permet d’associer, pour le concepteur, le côté autoritaire d’un câble non blindé avec celui plus fluide d’un modèle qui l’est.
Les polarité + et - ont un isolant différent, ce montage permettant de profiter des propriétés de chaque matériau : PVC, Teflon.... Le tout est protégée par une gaine très résistante mécaniquement, un bloc de ferrite est placé sur chaque câble. Ce bloc est réalisé à partir de deux demi coques qui utilisent, là aussi, des matériaux différents afin de protéger un plus grand spectre de fréquence (de 20 à 500 MHz).

Des structures adaptées à chaque usage

Le câble enceinte dispose, lui aussi, du même cuivre avec un nombre de brins moindre, mais d’une plus grosse épaisseur. C’est le type de signal qui a dicté ce choix,  la section totale avoisinant les 2.5 cm². Il dispose comme le câble de modulation d’un écran de blindage à part et du même type de montage. Les connecteurs que ce soient des fourches ou des bananes offrent les mêmes propriétés que celles du câble de modulation avec cuivre ultra pur et placage argent. Les mêmes blocs de ferrite sont également disposés afin de protéger au maximum ces câbles de toutes perturbations électro-magnétiques.

Le câble secteur a, en revanche,  différents blindages qui lui sont spécifiques vu son usage. Il profite également de connecteur Esprit Audio avec des soudures à l’argent WBT non sans avoir été pressé mécaniquement auparavant. Les connecteurs sont très résistants mécaniquement, et reprennent les mêmes caractéristiques de conduction que les autres prises. ce câble secteur n’est disponible que dans une longueur de 1.5 m, ce qui suffit largement à tous les usages.

Comme nous le voyons, priorité est donnée au niveau de l’immunité de ces câbles face à toutes sortes de phénomènes parasites, de même pour l’aspect conductivité et transfert des signaux afin de réduire toute perte d’informations. De plus, et les ayant en main, l’impression de solidité et de résistance mécanique est flagrante, ce qui fait plaisir à voir dans cette gamme de prix.

Ecoute

A la manière  d’un autre fabricant de câbles français, Richard Césari ne m’a pas confié ses modèles les plus onéreux comme vous vous en apercevez mais ceux de début de gamme. La prudence semble de rigueur avec la presse pour les fabricants de câbles, c’est compréhensible et dans le fond tant mieux. A ce propos d’ailleurs, je trouve cette démarche courageuse, car il est assez évident que faire de bonnes et belles choses à des prix élevés demande beaucoup moins de contrainte que de produire des appareils qui doivent offrir un bon rapport qualité/prix. Eh bien, cela tombe bien, car j’ai été plus que surpris par les performances de cet ensemble de câbles secteur, modulation et enceintes de cette série Alpha car habitué à des liaisons d’un tout autre ordre de prix, je ne m’attendais pas à atteindre de tels résultats. J’aurais d’ailleurs aimé, pour en cerner encore plus l’effet sur mon système, disposer de plusieurs câbles secteur afin d’alimenter  différents appareils comme de 2 ou 3 liaisons de modulation, j’ai pu jouer avec un seul exemplaire sur mes sources, mais peu importe ce que j’ai pu percevoir s’est avéré déjà d’un niveau que je ne soupçonnais pas dans cette gamme de prix.

Esprit cable3

Après le temps de mise en route nécessaire, j’ai pu assister à un véritable festival sonore avec un son octroyant beaucoup d’éclat et de lumière à la restitution ; cette série a manifestement tout pour que la musique s’exprime sans entrave. Plus important encore, les coquetteries dans le haut du spectre, parfois charmantes dans des cas précis car compensant certains défauts des appareils, habituellement rencontrées dans cette gamme de prix ne sont plus de mise, les modèles Alpha jouent dans le terrain de la neutralité et de la justesse. Fini aussi le côté sombre d’autres câbles au nom d’un naturel cherché avant tout, cette série Alpha ordonne une structure riche et différenciée des timbres, et ce sans pour autant gommer une partie du message : une conséquence évidente d’une excellente rapidité et d’une extinction des notes tout aussi réussie.
L’écoute d’un piano par exemple reflète parfaitement ces qualités ; la délicatesse d’un piano-forte comme la puissance d’un Steinway sera reproduite avec exactitude, ces câbles étant capables de reproduire tout le potentiel expressif de ces instruments sans ciller. Et même sur de la musique Electro où règnent les synthés et leurs effets rajoutés, là aussi, j’apprécie la densité sonore que ce trio opère. A la transparence s’ajoute aussi de l’ampleur.
De plus, ces câbles Esprit offrent une présence scénique assez étonnante. L’image stéréophonique est tout en relief avec un contour précis de chaque musicien. Même sur des passages musclés d’un orchestre, je ne sents aucune confusion ou tassement de la dynamique. Chaque plan sonore conserve sa place sans se balader entre les enceintes. Bien au contraire, le son prend toute sa place dans ma pièce d’écoute avec un étalement de ces plans sans effet de loupe.

Esprit cable alpha 2

Parallèlement et, ceci expliquant peut-être la qualité de l’image stéréophonique, j’arrive à percevoir un nombre impressionnant de micro-détails sans pour autant tomber dans un son trop analytique. C’est précis mais pas désincarné. Le haut du spectre est éclatant, mais sait mettre de la lumière sans éblouir ce registre. C’est plutôt très délicat et il fait preuve d’une élégance empreinte de beaucoup de maturité. Encore une fois, Richard Césari ne tient pas particulièrement à créer des câbles flatteurs mais plutôt justes et vivants. La région médium sait rester à sa véritable place, elle ne se projette pas en avant de façon artificielle, bien au contraire. Du coup, le mordant de l’archet sur les cordes d’un violon, comme d’ailleurs le son fruité d’un hautbois sera retransmis avec toutes les nuances que cela suppose. Il y a de la différenciation entre les tessitures de chaque classe d’instruments de musique.  Quant au registre bas/médium-grave, c’est une main de fer dans un gant de soie. L’intensité est là, tout comme la nervosité : deux qualités offrant un vrai fondement à la musique.

Conclusion

Cette série Alpha  laisse passer, elle transmet plutôt  ce qu’il y a de plus émouvant et vivant dans la musique. Elle s’écoute avec une sorte d’évidence, un subtil mélange de transparence et de matérialité. Les différences entre les divers appareils qui leur seront connectés apparaitront avec plus de lucidité. Cette série Alpha, ne jouant pas sur une quelconque flatterie, jugera impitoyablement leur réel potentiel. Eux, ils s’effaceront devant la musique pour qu’enfin elle montre ses plus beaux atouts. Dans cette gamme de prix, une aubaine pour tous mélomanes en recherche de liaisons haut de gamme à prix abordable. 

Lien du constructeur : www.esprit-audio.fr

Prix constatés

  • Alpha enceintes prix : 2 x 2 m : 280 €, 2 x 3 m : 420 €, 2 x 4 m : 560 € jusqu’à 2 x 10 m (mètre sup 140 €)
  • Alpha modulation prix : 2 x 0.6 m : 210 €, 2 x 1.2 m : 290 €, jusqu’à 2 x 4 m
  • Alpha secteur prix : 1.5 m : 180 €


Autres articles qui peuvent vous intéresser sur le web et On-mag.fr


Mots-clés: Esprit Audio

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Commentaires   

#1 Dominique L 03-11-2016 08:13
Bonjour, je viens d'acquérir les câbles hp alpha en 2 fois 3m et le câble de modulation beta . Merci encore pour votre test qui m'a été précieux et je ne regrette pas mon achat destiné à dynamiser dans tous les sens du terme mon ensemble Rega.
Petite question svp: les fiches bananes des câbles hp sont plaquées argent et non or j'ai été un peu étonné car je crains toujours l'oxydation. Pourriez vous m'éclairer à ce sujet.
Merci par avance .
ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework