Test Bowers & Wilkins Zeppelin Wireless : de la musique comme sur un nuage

BW Zeppelin Wireless OnTopAudioAward

Avec la Zeppelin, le constructeur britannique Bowers & Wilkins n'en est plus à son ballon d'essai. La première version, lancée en 2007, était la première station d'écoute pour iPhone et iPod offrant de véritables performances audiophiles. La seconde, baptisée Zeppelin Air, inaugurait en 2011 le système de diffusion de musique sans-fil AirPlay d'Apple. Arrive maintenant la Zeppelin Wireless qui abandonne le dock pour appareil Apple au profit d'une liaison Bluetooth.

---------
CE TEST A ÉTÉ PUBLIÉ DANS NOTRE
GUIDE 2016 DE L'AUDIO CONNECTEE
RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES D'ACHAT.
---------

Comme pour la Sonos Play:5, la Zeppelin de Bowers & Wilkins est un modèle d'une longévité totalement inhabituelle. Et lorsqu’une nouvelle version arrive, ce n'est pas qu'un simple petit ravalement de façade. La nouvelle Zeppelin Wirelless reprend l'esprit des modèles de précédente génération, mais son équipage acoustique, ses circuits de traitements et d'amplification du signal audio ont été retravaillés en profondeur.
L'esthétique a également été affinée. La Zeppelin Wireless garde la forme d'un ballon dirigeable ou plutôt prend celle d'un gros grain de riz allongé avec des galbes, des courbures et des lignes très soignées. La face avant qui accueille les haut-parleurs est couverte d'un cache inamovible tendu d'un tissu à croisillon, d'aspect haut de gamme et luxueux. La coque en matériau synthétique noir mat donne aussi une excellente impression de matière et de solidité. Elle est 50% plus épaisse que sur le précédent modèle. L'ensemble est parfaitement scellé et offre une charge ultra optimisée aux cinq haut-parleurs intégrés.
Ces haut-parleurs sont des modèles conçus et fabriqués par Bowers & Wilkins utilisant les nombreuses technologies de pointe exclusives à la marque britannique. Au centre, le woofer mesure 15 cm de diamètre. Il est doté d'un moteur très puissant et d'une large bobine mobile autorisant d'importants débattements. De part et d'autre de lui, les transducteurs de médium de 9 cm utilisent le principe FST, se caractérisant par une suspension en mousse limitant drastiquement les phénomènes de colorations et de distorsion. Enfin, les tweeters à dôme métallique de 25 mm sont équipés des fameux tubes d'amortissement arrière Nautilus.
L'alimentation est confiée à cinq amplificateurs en classe D indépendants (2 x 25 + 50 watts), pilotés par DSP de manière à optimiser la réponse en fréquence de chaque haut-parleur.

Bluetooth, AirPlay, Spotify Connect... et rien de plus

Pour ce qui est de ses possibilités de connexion, la Bowers & Wilkins Zeppelin Wireless reste une enceinte simple qui va à l'essentiel. Sur la base, à l'arrière de son coffret, elle est dotée de l'indispensable entrée auxiliaire analogique. À l'avant, le dock pour appareil Apple a disparu. À la place, on trouve au niveau de la base une petite protubérance tactile permettant d'activer la liaison Bluetooth.
Une prise Ethernet est disponible pour le raccordement au réseau domestique. Le Wi-Fi de son côté nous a donné un peu fil à retordre, lors de sa première configuration. L'application prévue pour faciliter sa configuration sous iOS est boguée et peu utile. Heureusement, il est aussi possible de réaliser "à l'ancienne" cette configuration depuis un ordinateur Mac ou PC, ou encore depuis un appareil Android, et c'est finalement plus simple ainsi.
À travers ces liaisons réseau, on peut diffuser de la musique sur la Zeppelin Wireless en utilisant les protocoles AirPlay d'Apple ou Spotify Connect. Et c'est tout... Bowers & Wilkins ne propose pas d'application propriétaire pour la lecture de fichier du réseau local en DLNA ou l'accès à d'autres services de musique en ligne. Cela simplifie encore une fois les choses.


Pas si évidente l'application pour réaliser la connexion au réseau Wi-Fi depuis un appareil iOS.

D'excellentes performances sonores : coup de cœur assuré

Nous étions déjà fans des précédentes versions de la Bowers & Wilkins Zeppelin (un peu moins des déclinaisons parallélépipédiques B&W A5 et A7) et avec cette nouvelle mouture "Wireless", nous avons été, dés les premières notes, totalement conquis . Cette enceinte est un modèle réellement de qualité Hi-Fi au sens noble du terme. Elle a le sens de la nuance, du détail et sait faire de la musique comme peu d'autres. Sa restitution est transparente, fine précise. Les timbres sont équilibrés, sans trou ou boursouflure artificielle dans tel ou tel registre. La dynamique, la puissance sont au rendez-vous. Les graves sont percutants et profonds. L'image stéréophonique a une belle ampleur.
Mieux, la Zeppelin a également du caractère, et ce petit supplément d'âme musical qui fait la différence. Nous avons adoré sa façon si particulière d'ajouter un peu de brillance et de spatialisation au morceau "Do it, Try it" de M83, son groove sur la montée crescendo du rythme lancinant dans l'introduction de la chanson "Pajaros" de Bomba Estéreo, l'effet de présence et d'incarnation de la voix du chanteur du groupe Moderat accompagné d'une boîte à rythme très musclé sur le titre "Eating Hooks". Avec la Bowers & Wilkins Zeppelin Wireless, on vit la musique avec passion. Nous adressons toutes nos félicitations et applaudissements à l'équipe d'acousticiens qui a conçu cette enceinte sans-fil.

Spécifications

  • Type : enceinte active Wi-Fi et Bluetooth
  • Puissance : 2 x 25 + 50 watts
  • Haut-parleurs : woofer de 15 cm, 2x médiums de 9 cm, 2x tweeters à dôme de 25 mm
  • Connectique : entrée analogique sur mini-jack, Wi-Fi, Bluetooth (AAC et AptX)
  • Protocoles réseau : AirPlay, Spotify Connect
  • Réponse en fréquence : 44 Hz à 48 kHz
  • Dimensions : 66 x 18,8 x 18,3 cm
  • Poids : 6,5 kg
  • Prix : 700 €

Notre avis

  • Finition : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue(4,5/5)
  • Qualité de construction : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange(5/5)
  • Équipement/fonctions : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)
  • Ergonomie : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orangeetoile grise(3,5/5)
  • Son : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue(5/5)
  • Intérêt : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange(5/5)


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework