Test câble secteur Legato Audio Referenza Superiore : Music enjoy Life

Legato refenzasuperiore 1

Pour l'audiophile pur et dur, désireux d'optimiser la restitution sonore de sa chaîne Haute Fidélité jusqu'au bout des notes, chaque détail compte. La qualité des différents maillons (sources, amplifications, enceintes) est essentielle de même que le placement dans la pièce et son acoustique. Mais aussi les supports, les meubles, les pointes de découplages, les câbles de liaison sont également importants... jusqu'au cordon de raccordement au courant secteur. Notre expert audiophile a donc testé un cordon secteur haut de gamme et nous raconte son expérience :

LA SUITE APRÈS LA PUB

Legato Audio est un manufacturier, ou plutôt un luthier, de câbles audio très haut de gamme. Par une suite de hasards, j’ai pu rencontrer Patrick, le concepteur de la marque, j’avoue que cette rencontre a été plus que passionnante. Le sujet d’aujourd’hui portera sur les effets, et ils sont nombreux, de son câble secteur Referenza Superiore sur un système audio, en particulier, le mien. Quelques points techniques sur son câble sont dévoilés, pas tous, certains resteront secrets, mais l’essentiel est là.

Trainant quelque peu sur un réseau social bien connu, je vois une annonce sur l’arrivée d’une nouvelle série de câbles pour enceintes Legato Audio Giocoso chez deux revendeurs parisiens. Ma curiosité étant piquée car ne connaissant pas ou peu cette marque, je vais faire un tour sur le site du fabricant et j’avoue que j’y découvre une approche très décalée par rapport à tout ce que j’ai pu lire auparavant.
La musique est au premier plan, à la fois sur un ton très passionné et à la fois avec une façon atypique de parler de reproduction sonore. Les termes habituels de bande passante, de résolution… côtoient d’autres mots comme « accompagnement au juste niveau, de trame de la musique, jeu de l’accompagnement », des mots employés essentiellement pour parler de musique et pas nécessairement de Hifi. Je propose donc sous la forme d’un commentaire sur ce réseau social : "un test sur On Mag, ça vous dit ?" Réponse : "Pourquoi pas ?"  Nous prenons contact, et c’est là que les choses ont vraiment commencé.
J’appelle donc et tombe sur Patrick, le concepteur de Legato Audio et enseignant en Physiques Appliquées et Electroniques. Le contact est plutôt chaleureux, mais je sens bien que j’ai affaire à la fois à quelqu’un qui connait son sujet sur le bout des doigts et, à la fois quelqu’un qui ne tient pas à ce que ses câbles soient testés n’importe comment, ni sur un système non résolvant : une petite méfiance "ressentie" qui me va fort bien. Patrick me propose donc de venir chez moi pour savoir quels câbles il pourrait me prêter. Quelques jours après, je le vois donc arriver chez moi avec une pleine valise de câbles mais aussi de disques : vinyles et CD. J’ai pu, en premier chef, obtenir quelques explications sur les termes choisis sur son site et qui résume la philosophie de la marque.

Legato refenzasuperiore 2

Pour Patrick, les systèmes de reproduction se divisent en 3 catégories : il y a ceux qui mettent en avant le suivi mélodique, le thème musical d’une chanteuse par exemple (la trame). Viennent ensuite ceux qui permettent d’entendre la présence des autres instruments également dans l’enregistrement dans toute leur complexité et non en partie : c’est l’accompagnement. Et enfin la troisième catégorie de système audio permet de mettre en lumière non seulement la trame et l’accompagnement, mais aussi le jeu sans effet de masque de chaque interprète même de second plan. Un aspect particulièrement important avec un orchestre par exemple où les phrasés des violoncelles, des cuivres (les pupitres arrières) comme tous les autres instruments ne doivent pas enfouis dans une sorte de confusion sonore générale. Nous devrions parfaitement percevoir toute l’interprétation d’un chef d’orchestre à la manœuvre. Là tel instrument rentre en scène, à tel niveau, avec tel phrasé…. tout cela doit être parfaitement lisible dans un système audio digne de ce nom.

Des secrets de fabrication bien gardés

Le câble secteur Audio Referenza Superiore d’une longueur standard de 1.5 m (2 m sur demande), est conçu à partir d’une structure symétrique particulière de conducteurs en cuivre (10 brins par polarité) d’une section plus importante que celle des autres câbles Legato Audio (habituellement 0.07mm²), le tout totalisant 5,2 mm² de cuivre pur. Je n’en saurai pas plus sur l’organisation particulière des torons internes malgré mon insistance, secret de fabrication oblige. Ces conducteurs sont isolés par un polymère très classique mais aussi d’une rigide peu commune pour un câble. Patrick explique qu’étant donné qu’un câble secteur va beaucoup jouer sur la notion de silence entre les notes, la cohérence des registres en fait,  l’isolant doit avoir une rigidité qui se rapproche le plus de celle des conducteurs. C’est effectivement ce que je constate lorsque je le manipule.

Comme nous le voyons bien sur les photos, un boitier est placé au plus près des prises mâles du câble. Il joue le rôle de filtre magnétique (sans condensateurs, ni résistance), le courant secteur le traversant en est de fait plus pur (interférences secteur, pollutions entre les appareils…), mais il a aussi une seconde fonction. Ce filtre a en réalité deux rôles ; le premier est de supprimer toutes les perturbations secteur (notamment au dessus de 150 kHz), tandis que le second rôle est de faire face aux alimentations actuelles (à découpage ou autre) qui provoquent des appels de courant beaucoup plus rapides.  Pour Patrick, ce phénomène engendre un spectre sonore qui se combine à la musique, créant tout simplement ce qu’il est courant d’appeler de la distorsion. Cette distorsion se situant plus particulièrement dans la zone sensible de l’oreille humaine (3/4 kHz), cette dernière sera mise en avant, la cohérence de la scène sonore sera grandement perturbée.

 Legato refenzasuperiore 5

LA SUITE APRÈS LA PUB

Les IeGo plaquées Rodhium

Les connecteurs sont des modèles 8075 du fabricant Nippon IeGo. Ils sont fabriqués à partir de cuivre pur (99,95%) Furukawa, un cuivre rouge Japonais cryogénisé à -240° pendant une vingtaine d’heures pour augmenter la conductivité et, seulement après un traitement à l’acide, ce cuivre est recouvert d’une couche de Rodhium pur et poli à la main. Le châssis de ces prises est pour sa part en PVC made in Japan. IeGo propose plusieurs modèles dans son catalogue, le concepteur a choisi spécialement ces 8075 à l’oreille après de nombreux essais avec plein d’autres prises, toutes marques confondues. Les IeGo  allieraient richesse harmonique et rapidité sans s’agréger d’une quelconque dureté. D’autre part et même si tout à chacun va chercher à cacher ses câbles, ils sont de toute façon visibles, l’esthétique a son importance même pour des câbles. Autant le dire tout de suite, les Legato Audio ne brillent pas par un aspect affriolant, loin de là, c’est l’austérité qui règne. Pour le prix du câble (1790 €), on apprécierait un look plus moderne : la gaine grise comme le boitier en PVC ne participe pas à une esthétique moderne, mais manifestement le marketing n’est pas un "plus produit" pour Legato Audio. Seule la musique compte, et c’est ce qui demeure le plus important pour un mélomane, la démarche a l’avantage d’être claire. 

Legato refenzasuperiore 6

Bien entendu la gamme Legato Audio ne se limite pas à un seul câble secteur. L’offre de ce manufacturier comprend également des liaisons de modulation : quatre exactement : Presenza (Diapason d’Or 2014), Presenza phono (Din/RCA), Referenza Superiore (même récompense en 2015) que ce soit en symétrique et asymétrique. Un modèle hyper haut de gamme avec toute une électronique associée, le Referenza Superiore Elettronico, complète cette offre par le haut. Il demanderait un autre article, encore plus long cette fois, pour décrire toute la technologie de ce câble tant elle est complexe et ingénieuse.
Les enceintes ne sont pas en reste puisque Legato Audio offre le choix entre trois modèles pour les câbles haut-parleur : le nouveau Giocoso, le Fuocoso et enfin le Scherzo et d’après ce que j’ai pu comprendre, même si certains points techniques restent identiques, la structure de chaque modèle diffère suivant leur usage. Tous ces modèles sont visibles et décrits brièvement sur le site du fabricant.

Ecoute

Nous sommes ensuite passés à l’écoute de mon système dont je rappelle juste la composition : enceintes Grand Cru Audio Horizon, ampli intégré  Metis 5 et lecteur  Metis Player de chez Goldmund, platine VPI Prime avec cellule Kiseki Blue N.S, lecteur réseau Lumin S1, le tout câblé avec des câbles enceinte Absolue Créations IN-TIM, des Goldmund Lineal en modulation et liaisons secteur faites maison avec du Furutech, une barrette Supra terminant cette description. Après quelques disques et dans un silence quasi religieux, Patrick me propose de changer le câble secteur de l’amplificateur, les améliorations de mon système devant commencer de ce côté avant toute autre chose pour lui. Nous nous sommes donc concentrer sur l’écoute de ce dernier sur mon système.

 Legato refenzasuperiore 4

Une fois installé sur mon amplificateur Goldmund Metis 5, l’impact du Referenza Superiore sur le système fut immédiat. Le changement flagrant a porté sur la construction de l’image stéréophonique avec des plans sonores plus définis en profondeur. La scène sonore a énormément gagné en relief comme si tous ces mêmes plans s’étalaient avec une bien meilleure organisation. C’est parfaitement perceptible sur un orchestre symphonique où l’ordre des différents pupitres : les cordes au premier plan, suivis de ceux des bois et des cuivres pour finir par les percussions est bien mieux respecté. Chaque instrument se perçoit nettement sans un effet de masque qui brouillerait le message. Le son de la salle de concerts apparaît plus clairement avec une restitution bien plus nette des réverbérations de cette même salle.  L’image stéréophonique est mieux posée, plus stable tout en grandissant dans les trois dimensions.
D’un autre côté, les phrasés musicaux sont plus perceptibles. Je sens une meilleure fluidité dans le jeu des musiciens. L’attaque des notes comme leur extinction est plus précise et les silences mieux respectés, l’interprétation apparaît avec plus de transparence. C’est plus délicat et riche. Le haut du spectre gagne en onctuosité et en poids sur les notes tandis que le grave et le haut grave sont dégraissés donc plus lisibles. Le spectre sonore semble avoir gagné également en largeur, mais c’est surtout la cohérence, la recomposition des différentes fréquences qui est plus homogène. En écoutant une voix accompagnée d’instruments (comme dans Canta d’Agnès Jaoui par exemple), la zone médium/aigu jouit d’une nouvelle douceur avec un haut du spectre apaisé. Je n’entends plus certaines sifflantes, la restitution demeurant en même temps bien plus détaillée et d’une présence scénique bien supérieure. Chaque intervenant prend sa place, je ne perds rien en informations, donc gagne en restitution en écriture que ce soit d’un violon, d’une guitare, ou des percussions… le tout forme un ensemble homogène, équilibré et donc musical. Je pourrai écouter ce câble des heures sans qu’aucune fatigue auditive ne se fasse sentir. Globalement, ce Referenza Superiore pose la reproduction sur de meilleurs fondements. L’ensemble gagne en stabilité tout en permettant de mieux percevoir les ambiances de salles comme la richesse de chaque instrument.

Outre le fait d’avoir le plaisir de discuter, de confronter mes idées, ma façon de traduire la restitution sonore en un mot, cette rencontre a été un vrai plaisir. Rencontrer un concepteur passionné est toujours source d’un nombre impressionnant d’informations et d’explications sur leur démarche. Bon, j’aurais aimé conserver, je l’avoue, ce câble chez moi quelque temps  pour en faire un tour plus complet et le décrire plus longuement. J’aurais également aimé aussi essayer tranquillement les liaisons de modulation et d’enceintes,  j’espère que ce n’est que partie remise.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Lien constructeur : http://cable-legato.blogspot.fr/

Spécifications Referenza Superiore

  • Conducteur : cuivre totalisant 5,2mm²
  • Isolant : polymère rigide
  • Connecteurs : IeGo cuivre/Rodhium
  • Boitier : filtre magnétique
  • Dimensions : 1.5m (d’autres sur mesure)
  • Prix : 1790 €


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework