PUBLICITÉ

Test Paradigm PW800 : une enceinte WiFi/multiroom qui envoie du bois... comme un bucheron canadien

Paradigm PW800 test On mag

Paradigm est un spécialiste canadien des enceintes acoustiques. Il a pour habitude de concevoir et fabriquer ses produits de A à Z, des haut-parleurs jusqu'aux ébénisteries en passant par les filtres. Cela est plutôt rare. Le constructeur vient de faire son entrée sur le marché des enceintes et électroniques Wi-Fi. Pour ce faire, il a choisi de rallier la bannière Play-Fi de DTS. Sa gamme "Premium Wireless" (PW) compte quatre modèles : un lecteur réseau, un ampli connecté et deux enceintes. Nous testons ici la plus grosse.

---------
Ce test a été publié dans notre
guide 2016 de l'audio connectée
Retrouvez tous nos tests dans nos guides d'achat.
---------

LA SUITE APRÈS LA PUB

Paradigm ne prétend pas être un spécialiste des protocoles réseau et de la diffusion audio en multiroom. Il a bien raison. Plutôt que de se lancer dans la conception hasardeuse de son propre système de pilotage d'enceintes Wi-Fi, il a donc préféré se tourner vers le Play-Fi des laboratoires DTS. Celui-ci a été lancé en 2013 pour concurrencer l'AirPlay d'Apple. Il se rapproche plus dans la réalité du système AllPlay de Qualcomm. Il ne s'est pour l'instant pas fait beaucoup d'émules parmi les marques distribuées en Europe. Avec la Paradigm PW800, c'est la première fois que nous testons une enceinte utilisant le Play-Fi.

Pardigm pdm pw 800 black 2

Le Play-Fi de DTS : un système de pilotage d'enceintes multiroom sans-fil plus ouvert et abouti qu'il n'y parait

Le Play-Fi de DTS se rapproche du protocole AllPlay de Qualcomm. Il n'est pas réservé à un seul constructeur comme chez Sonos ou Bluesound. Il est ouvert à toutes les marques qui désirent y adhérer. Il ne ressemble pas non plus à l'AirPlay d'Apple qui est directement intégré à iOS, ni au Google Cast qui est une fonction disponible pour tous les éditeurs d'applications sous Android et iOS.
Comme l'AllPlay de Qualcomm, le Play-Fi de DTS donne accès à plusieurs services de musique en ligne. Une douzaine pour ce qui le concerne, dont le français Deezer et l'américain Tidal. Le Play-Fi intègre aussi son propre moteur de webradios. Il permet la lecture de fichiers audio Hi-Res (jusqu'à 24 bits/192 kHz) disponibles sur le réseau local, en mode DLNA. Il est compatible Spotify Connect et enfin sur certains appareils il supporte l'AirPlay. Cette dernière fonction n'est pas implémentée sur les modèles PW de Paradigm. En compensation, l’enceinte PW800 est dotée d’une entrée analogique sur mini-jack et d’une sortie subwoofer pour pouvoir lui adjoindre un caisson de grave actif.

L'application de pilotage du DTS Play-Fi est commune à tous les appareils qui utilisent ce système. Les modèles de différentes marques sont donc compatibles entre eux. Contrairement au système AllPlay, les constructeurs n'apportent pas chacun leur touche personnelle. L'application Play-Fi est par ailleurs disponible sur iOS, Android, Kindle Fire et sur PC sous Windows. Concernant son interface, nous l'avons trouvée relativement aisée pendant nos essais. Elle manque de graphismes et de visuels pour aider au repérage. Elle n'est pas aussi belle est intuitive que celle de Sonos, mais relativement claire complète, sans trop de complications.

Une conception robuste avec des amplis et haut-parleurs performants

Sur le plan physique, la Paradigm PW800 est une enceinte relativement ramassée compte tenu de la puissance acoustique qu'elle est capable de développer. Elle adopte un style cousu d'esprit nord-américain, avec un couvercle décoré d'un habillage glossy façon ronce de noyer, une façade habillée d'une grille métallique de protection, un bandeau de commandes sur le côté droit. À l'arrière de l'enceinte on dispose d'une entrée auxiliaire analogique pour compléter les liaisons Bluetooth, Wi-Fi et Ethernet, ainsi qu'une sortie subwoofer pour un caisson de grave optionnel.
À l'intérieur de l'enceinte, l'équipement est particulièrement costaud, puisque la PW800 est équipée d'une unité de puissance en classe D, capable de délivrer 230 watts max. RMS, de chez Anthem, le spécialiste de l'amplification haut de gamme qui fait partie du même groupe que Paradigm.
Les haut-parleurs utilisés sont propres à la marque. Les deux tweeters à dôme de 25 mm et les deux boomers de 13 cm sont dotés de membrane S-Pal exclusives, en aluminium et céramique. Ils travaillent en charge close.

LA SUITE APRÈS LA PUB

À l'écoute : un tempérament de bucheron canadien, bien tempéré par un efficace système de correction acoustique

Sur le terrain, la Paradigm PW800 fait état d'une musculature impressionnante. C'est une des enceintes ou station d'écoutes sans-fil parmi les puissantes que nous ayons testées, tous budgets confondus. Elle affiche un poids, une densité un impact dans les basses que l'on ne retrouve chez aucun autre concurrent direct. Si bien que les graves nous sont apparus dans un premier temps un peu trop envahissants. Mais heureusement, la PW800 intègre un système de correction acoustique particulièrement efficient. Il est baptisé "ARC" (Anthem Room Correction) et hérité des amplis Home Cinéma haut de gamme de la marque sœur de Paradigm. Il doit être lancé depuis un logiciel gratuit, disponible uniquement pour PC. Celui-ci n'existe pas sous Mac, néanmoins, il serait dommage de s'en passer. Une fois lancée, l'application ARC détecte automatiquement la présence de la Paradigm PW800 sur le réseau domestique. Grâce au microphone fourni, elle propose de mesurer sa réponse acoustique en cinq points de la pièce d'écoute. Elle calcule ensuite les corrections à apporter, puis il suffit de cliquer sur "OK" pour transférer les paramètres vers la PW800.
La restitution gagne immédiatement en équilibre. Le grave n'a pas perdu de sa force et de sa puissance. Il reste toujours très massif et physique, mais beaucoup mieux maitrisé et totalement jouissif. On peut ainsi profiter de timbres d'une belle définition se caractérisant par un médium ouvert et des aigus précis, qui montent haut, de façon relativement feutrée et particulièrement agréable. L'enceinte Paradigm PW800 donne de l'ampleur à la musique, elle est musclée et généreuse. C'est donc une belle réussite, un poil chère dans l'absolu par rapport à des cadors de chez Sonos ou Bowers & Wilkins, mais qui apporte quelque chose de différent avec un caractère sonore fort séduisant.

L'enceinte Paradigm PW800 décortiquée par On-mag

Spécifications

  • Type : enceinte active Wi-Fi et Bluetooth
  • Puissance : 230 watts RMS max.
  • Haut-parleurs : 2x boomers de 13 cm, 2x tweeters à dôme de 25 mm
  • Connectique : entrée analogique sur mini-jack, Wi-Fi, sortie subwoofer
  • Protocoles réseau : Play-Fi, DLNA, Spotify Connect
  • Réponse en fréquence : 44 Hz à 20 kHz
  • Dimensions : 17,8 x 50,8 x 14 cm
  • Poids : 6,3 kg
  • Prix : 950 €

Notre avis

  • Finition : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
  • Qualité de construction : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orange(4,5/5)
  • Équipement/fonctions : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
  • Ergonomie : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise(4/5)
  • Son : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue(4,5/5)
  • Intérêt : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orange(4,5/5)


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus