Test ChromeCast Audio : validation audiophile pour le petit lecteur réseau de Google

Google VhromeCast Audio OnTopAudioAward

Google s'intéresse à l'audio, c'est nouveau ! Il a lancé fin 2015 son accessoire magique dédié aux audiophiles et à tous les utilisateurs qui veulent écouter de la musique sans-fil à la maison, avec une bonne qualité de son. Il s'agit du ChromeCast Audio un tout petit boîtier rond, qui pour un prix riquiqui (moins de 40 €) promet de très bonnes performances. Pour en avoir le cœur net, nous l'avons confié à un audiophiles patentés disposant d'une chaîne Haute Fidélité très haut de gamme... Sa conclusion est surprenante.

LA SUITE APRÈS LA PUB

---------
Ce test a été publié dans notre
guide 2016 de l'audio connectée
Retrouvez tous nos tests dans nos guides d'achat.
---------

Peu après le lancement du premier ChromeCast, une interface audio/vidéo en forme de "clé" HDMi pour « caster » comme on dit de la vidéo ou de la musique depuis un périphérique (comme une tablette ou encore un smartphone) vers un téléviseur, voici que l’américain Google offre un produit équivalent mais exclusivement destiné à l’audio pur donc à des équipements hifi. Après l’avoir eu dans les mains (si l’on peut dire) et face aux qualités sonores constatées, même des systèmes d’un très bon niveau sonore accepteront l’arrivée de ce petit bijou proposé à moins de 40 €.
En effet, l’offre dans le domaine des interfaces audio-Wifi est aujourd’hui assez large avec des produits de marque de renom bien connu dans le monde de la Haute Fidélité, mais à des prix bien supérieurs, le ticket d’entrée chez Apple par exemple étant l'Airport Express à presque 100 €. Sur le marché, d’autres produits moins onéreux existent aussi, mais ils reprennent tous le transfert des signaux numériques sans-fil via le protocole Bluetooth de qualité AptX, et pas en mode Wifi.
Avec le lecteur réseau Google ChromeCast Audio, on a donc affaire ici à une petite révolution technologique qui s’accompagne en plus d’une fonctionnalité peu commune comme celle de pouvoir l’emmener partout avec soi et de streamer partout où cela nous chante, et même d’avoir accès à sa bibliothèque depuis l’application Google Play. Apple et bien d’autres n’ont qu’à bien se tenir.

Google chromeCast ext3

Google ChromeCast Audio : petit tour de la bête

Reprenant exactement le même design que le Chromecast vidéo classique, ce modèle destiné à l’audio ressemble à un petit galet sur lequel des cercles ou stries circulaires ne sont pas sans nous faire penser à nos chers disques vinyles. La comparaison s’arrêtera là, car nous sommes ici dans le monde du numérique avec toutes les possibilités qu’il offre. Une fois dans la main et en le tournant dans tous les sens, nous ne voyons que deux prises femelles diamétralement opposées sur l’appareil. La première (une mini USB) sert à alimenter l’appareil, un câble d’une bonne longueur avec un bloc secteur étant livré avec l’appareil. La seconde est une prise mini-jack dont la fonction est double. Elle sert de sortie analogique et numérique en optique compatible 24 bist/96 kHz via une mini Toslink (des câbles de ce type sont disponibles à des prix minimes et même des adaptateurs (Sommer Cable). Pour finir, précisons qu’un petit bouton sert à la réinitialisation de l’appareil et un témoin LED indique sa mise en fonction.

Les circuits et puces qui se cachent à l'intérieur

A défaut de pouvoir l’ouvrir et en faisant quelques recherches sur le net, nous avons pu apprendre que le Chromecast Audio est équipé d’une puce de conversion AKM AK4430 capable de gérer des flux allant jusqu’à 24 bits/192 kHz (Google l’aurait limité à 24 bits/96 kHz). Ensuite et pour la sortie analogique, Google a installé un ampli-op Texas Instrument DRV632 capable de sortir 2 Vrms avec un rapport signal-bruit de plus de 90 dB et un taux de distorsion harmonique de inférieur à 0.01% (sous 2 Vrms sur charge de 10 Ω).  Le reste de l’électronique embarquée est directement issu du grand frère : contrôleur réseau et autre.

Installation et connexion réseau (Wi-Fi) du boîtier Google Chromecast Audio

Une fois que l’on sait tout cela, il reste à raccorder le Chromecast Audio à son système audio, que ce soit une chaîne hifi, des enceintes actives ou encore un casque audio de qualité pour le tester et au réseau internet. La première manipulation consiste à télécharger, sur une tablette ou un smartphone, l’application Chromecast (disponible sous iOS et Android) puis de se laisser guider. Il nous est demandé dans un premier temps d’aller choisir l'appareil dans la liste des points d’accès Wi-Fi puis de retourner dans l’application pour y rentrer la clé WEP ou WAP du réseau Wi-Fi sur lequel on veut le connecter. Une fois ces opérations terminées, trois onglets deviennent visibles : une pour la liste des applications compatibles sur le marché, une qui recense celles disponibles directement depuis votre tablette ou votre téléphone et enfin un mode de réglage du Chromecast Audio avec la mise en fonction du HDR (High Dynamic Range) pour une grande plage dynamique (pour les appareils hifi) comme un mode invité qui autorisera d’autres personnes à se connecter à votre appareil.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Une fois toutes ces opérations effectuées, il suffit juste d’aller dans l’interface de votre service de musique en ligne préféré et de choisir le Chromecast Audio (un petit pictogramme apparaissant dans l’application) comme lecteur réseau pour obtenir du son. Les avantages de ce système (par rapport au Bluetooth) sont, d’une part que le Chromecast Audio bénéficie de toute la bande passante du Wi-fi et donc peut streamer des flux de qualité CD (16/44 kHz), et, d'autre part, il en est fini d’être dérangé par les appels téléphoniques et autres sons de notifications. De plus, la batterie de la tablette ou du téléphone sera beaucoup moins sollicitée. Trois gros bénéfices à ne pas négliger, loin de là.

Les services de musique que l'on peut utiliser avec Google Chromecast

L’offre reste très grande avec des applications payantes comme Deezer, Spotify, Tidal, Qobuz, Google Play Music… (entre 9.99 € et 19.99 € suivant la qualité du flux) mais il en existe d’autres, gratuites cette fois comme TuneIn Radio, Plex ou Youtube. Et puis aussi, il est possible de passer par le navigateur Chrome sur PC ou Mac pour accéder à n'importe quel autres services web, en moindre qualité sonore, c’est sûr. Les applications payantes présentent, en effet, de bien meilleures prestations sonores car elles utilisent les formats WMA 320 kbps en général ou 16/44 kHz pour Tidal ou même 24 bits pour la formule Sublime Qobuz. Tout dépend aussi du catalogue proposé pour le choix entre ces services de musique en ligne et du budget que l'on veut y consacrer

Google Play Music disponible gratuitement pour synchroniser toute votre bibliothèque musicale

Le Chromecast Audio peut aussi lire les fichiers de votre propre bibliothèque musicale disponible sur votre ordinateur. Pour ce faire, il y a une petite astuce. Il suffit de synchroniser votre bibliothèque musicale personnelle avec le service en ligne Google Play. Il faut juste télécharger l’application Music Manager sur votre ordinateur et lui demander de synchroniser toute votre bibliothèque musicale locale avec le compte en ligne Google Play Music que vous aurez préalablement ouvert. Qu'ils viennent de Windows Média Player, d’iTunes ou directement de dossiers, tous les fichiers audio peuvent être transférer. Music Manager prend en charge les formats suivants en les encodant : MP3, AAC, WMA, FLAC (16/24 bits ou plus vers mp3 320 Kbits), OGG, AAC, ALAC (.m4a 16 bits vers mp3 320 Kbits), mais pas de WAV, AIFF, RA pour l’instant. 50 000 titres sont transférables pour le moment.
Pour l’avoir effectué, c’est un jeu d’enfant même si le temps de chargement de la bibliothèque est assez long. Dernier point, lors de sa sortie le Chromecast Audio n’était pas encore opérationnel multiroom, c’est désormais une option qui a été ajoutée par Google et nous pouvons nous attendre à bien d’autres surprises de ce géant américain du multimédia.

Google chromeCast ext4 

Google Chromecast Audio : et le son ?

Que doit-on attendre d’un appareil vendu à seulement 39,90 € ? Eh bien, Messieurs, et Mesdames, un son bluffant tout simplement. Nous avons testé ce Chromecast Audio sur un système Haute Fidélité réellement très haut de gamme pour le commun des mortels et sur un casque de haute qualité aussi : un Denon HA-D600. Nous lui avons collé un Dac pour une utilisation en simple passerelle réseau et ceci pour ceux de nos lecteurs qui possèdent ce type d’appareil. Niveau source, nous avons pu « caster » des fichiers de radio qualité CD comme lire des morceaux de notre propre bibliothèque via Google Play. En un mot, tout a été fait pour pousser le Chromecast Audio dans ses moindres retranchements et comme nous l’avons dit en guise de préambule, « bluffant » est le terme adéquat.

Immédiatement, le son a été étonnamment équilibré, sans aucune dureté ou agressivité. La bande passante est très large sans mise en avant d’une quelconque partie du spectre, n’entraînant pas à long terme de fatigue auditive. Les timbres sur de la musique classique sont reproduits avec un respect plus qu’honorable et la scène sonore très en relief. En passant en mode sortie numérique passant par un Dac externe, la dynamique et la tenue dans le grave ont été améliorées. L’image stéréophonique, elle aussi, a gagné en densité, mais face à une utilisation avec des sources sonores auxquelles le Chromecast Audio va être destiné dans un usage habituel, ce mieux n’est pas un argument décisif. Nous avons pu, en coupant les décibels en quatre, noter, par rapport à d’autres interfaces ou lecteurs réseau plus haut de gamme, une légère simplification du message (certains détails d’un enregistrement étant moins audibles, notamment dans le haut du spectre), ceci n’apportant pas non plus un quelconque déséquilibre tonal. Le Chromecast Audio offre donc des prestations sonores et fonctionnelles hors du commun pour un tel prix.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Google chromeCast ext5

Caractéristiques techniques

  • Sortie audio : jack 3,5 mm avec sortie audio numérique optique et analogique
  • Connexion : Wi-Fi 802.11 b/g/n/ac (2,4 GHz ou 5 GHz)
  • Câble mini-jack fourni de 14.6 cm
  • Formats compatibles : streaming jusqu’à 24 bits/96 kHz
  • OS compatibles : Android 4.1+, iOS 7.0+, Windows 7+, Mac OS 10.7+, Chrome OS 28+,
  • Dimensions : 51,9 x 51,9 x 13,49 mm
  • Poids : 30,7 g
  • Prix : 40 €

Notre avis

  • Construction : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise(4/5)
  • Fonctions : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue(5/5)
  • Qualité du son : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orange(4.5/5) pour le prix
  • Intérêt : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue(5/5)


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework