icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

(Test) Convertisseur Fostex HP-A4 : un petit HP-A8C ? oui sans aucun doute

 Fostex-HPA4 intro

coup-de-coeur-on-magA peine annoncé, nous vous en avions parlé dès le début du mois de janvier, le nouveau convertisseur Fostex HP-A4 ressemble beaucoup à son grand frère, le HP-A8C, mais en a-t-il la même musicalité ? Après du temps passé entre nos mains, la réponse est oui, ce mini-moi ne pourra renier ses origines.

Concernant la description technique de cet appareil, le plus essentiel a déjà été dit dans l'article lors de l'annonce de la sortie de cet appareil (ici). Nous n'y reviendrons que brièvement si ce n'est pour ajouter quelques informations supplémentaires comme le fonctionnement de ce convertisseur avec un ordinateur. Par rapport au modèle HP-A3 qu'il remplace, le design du HP-A4 est beaucoup, beaucoup plus sympathique. Son format (113 x 34 x 155 mm (LxHxP) lui permet d'être emporté assez facilement avec soi et son fonctionnement en mode auto-alimenté (via l'USB) augmente cette caractéristique. Mais il faut savoir que cette même prise peut aussi servir pour l'ajout d'une alimentation externe au cas où. La face arrière dispose de deux entrées numériques ; une USB asynchrone et une optique Toslink qui se double d'une sortie numérique du même format. Nous trouvons ensuite les deux RCA pour un raccord à un système qu'il soit constitué d'enceintes actives, ou d'un amplificateur intégré en entrée haut niveau. On aperçoit également un port micro SD qui servira pour la mise à jour interne du logiciel de fonctionnement.

Fostex-HPA4 1

La haute définition à portée de main

La face du HP-A4 avant est, comme le fleuron de la gamme, en verre noir du plus bel effet, avec sélection de la source, deux possibilités de filtrage (Roll-off ou Cut Off), sélecteur de sensibilité pour la sortie casque (High/Low10 dB), commutateur de sortie et enfin le bouton de volume, le gain de la sortie casque étant assuré par un ampli-op OPA 3124 PA. Mais on aperçoit aussi une petite série de Led qui indique la résolution des fichiers entrant du format 16/44 kHz au format DSD 5.6 MHz. Ce sera, comme nous le verrons plus tard, un des gros atouts de ce convertisseur : permettre d'accéder à ce type de fichiers audio haute définition pour un prix très abordable. L'intérieur nous révèle que la puce de conversion est un modèle Burr-Brown PCM 1792 A pouvant traiter des signaux jusqu'à 24/192 kHz mais juste avant lui se place un DSP AKM 4118 qui se charge lui de convertir les fichiers DSD (DFF et DSF) pour pouvoir être traités par la section de conversion. Il ne s'agit donc pas d'un traitement en DSD natif dont on rappelle les caractéristiques 1 bit/2.8 MHz ou 5.6 MHz mais des fichiers ayant été encapsulés ou transformés en format PCM (DoP).

Le Fostex revendique la compatibilité avec USB Audio Class 2.0 sur Windows XP (sauf 64 bits)/Vista/7/8 et sur MacOS X 10.6 ou version ultérieure après installation d'un driver adapté à l'ordinateur source. Pour notre part, nous l'avons essayé dans les deux configurations (PC et MAC) et également avec un petit logiciel bien pratique le Fostex Audio Player que l'on peut télécharger sur le site Fostex (ici) et bientôt sur celui de l'importateur. Cette petite application ne s'installe pas définitivement sur l'ordinateur, donc ne prend pas de place et peut être mise sur n'importe quelle clé USB pour un usage loin de chez soi. Si vous possédez un logiciel PC (JRiver par exemple) pouvant travailler en mode Asio et à condition de bien configurer ce dernier, le Fostex Audio Player ne vous sera pas d'une grande utilité, mais comme beaucoup de personnes travaillent avec des applications comme Itunes, Windows Media Player et autre, le Fostex Audio Player permet d'accéder aux fichiers DSD sans grande manipulation et avec une facilité déconcertante. Attention juste à bien choisir le bon modèle : Windows pour 7/8/Vista ou MAC OS X10.7 ou plus récent. La fabrication du HP-A4 est du plus haut niveau pour le prix de l'appareil, et le choix des composants comme l'assemblage est du même acabit.

Ecoute

Nous avions trouvé de très belle qualité de résolution et d'analyse en testant le HP-A8C, la ressemblance en matière de signature sonore se retrouve sur son petit frère, qui porte fièrement les couleurs de l'étendard Fostex. Ce petit Dac a été placé entre un Mac Pro avec soit le player JRiver ou le Fostex Player, soit un PC dans la même configuration et notre système repère (Goldmund Mimesis 27.5 + Telos 280 + Pierre-Etienne Léon Alycastre + câble Absolue Créations avec ensemble modulation IN-TIM et USB-TIM). Nous avons également effectuées nos écoutes avec un casque Denon AH-600

Après quelques minutes de tours de roue, il apparaît clairement que ce Dac joue dans la cour des convertisseurs très poussés en matière de définition, d'analyse et de transparence, mais sans pour autant tomber dans une quelconque caricature sonore. Ce qui est très bien en soi, car souvent un haut pouvoir d'analyse s'accompagne d'une sorte de raideur sonore que nous ne retrouvons pas ici et fort heureusement. Les qualités que nous évoquons nous avaient également agréablement surpris avec son grand frère et en cela, le HP-4A remplace très avantageusement le modèle 3 qui, pour sa défense, accusait déjà plus de 5 années de bons et loyaux services.

Joel Grare intro

Et cette capacité d'analyse ne se dépare pas d'une dynamique, elle aussi très poussée. Les morceaux joués par l'ensemble des percussionnistes du disque de Joël Grare sur l'album Paris-Istambul-Shangai (16/44 kHz) sont un vrai moment de plaisir. On découvre avec ce convertisseur une scène sonore très précise, positionnant chaque musicien comme le ferait un chef d'orchestre devant son ensemble de musiciens. On sent que la bande passante va loin aux deux extrémités allant chercher les sons les plus aigus aux notes les plus basses. C'est limpide, fluide et s'écoute avec une extrême facilité malgré le nombre d'instruments en jeu et une réponse transitoire assez violente parfois. De plus, on perçoit un grand nombre de détails, le son particulier d'une cloche, d'un tambour d'eau, triangle, d'une grosse caisse et sa sonorité très prolongée dans l'espace.

Nous nous sommes demandé ensuite si la qualité des timbres était du même niveau, car souvent un appareil très transparent (trop dans certains cas) peut amener son lot de coquetterie, notamment dans le haut du spectre. Et bien non, ce ne sera pas le cas ici, le HP-A4 ne tombe pas dans ce panneau. En écoutant l'album (fichiers 24/88 kHz) Harmonia Sacra du compositeur Henry Purcell (Les Talents Lyriques dirigés par Christophe Rousset), la voix de soprano de l'interprète Rosemary Joshua est parfaite tant par sa hauteur que sa tessiture de voix. La palette des sons est, pour le prix de l'appareil, d'un grand raffinement. Les harmoniques hautes sont bien restituées, idem pour les différents instruments qui l'accompagnent : clavecin, orgue, luth et viole de gambe bénéficient eux aussi d'un très bon suivi mélodique.

Grimpant dans des résolutions encore plus hautes et passant à un disque ou plutôt fichiers DSD (DFF) de musique classique (SACD Vol 2) qui regroupe plein d'extraits, la restitution gagne encore en densité sonore, en poids sur les notes comme il est courant de dire. Le piano du second extrait gagne à la fois en velouté de toucher qu'en profondeur de son. Et quand à lui, le violoncelle accuse un meilleur rendu avec un rendu très différencié du jeu de l'artiste : cordes frottées ou pincées. Les autres morceaux nous montrent une ampleur encore plus poussée qu'avec les précédents albums, la restitution gagnant en douceur et onctuosité.

SACD Vol2

Bande passante large, respect des timbres, dynamique bien présente quand il le faut, ce HP-A4 accumule des qualités assez spectaculaires pour son prix. Et de plus, il permet et ce n'est pas négligeable d'entrer dans le monde des fichiers DSD, et là les différences sont flagrantes. Pour le prix du HP-A4, c'est bien plus qu'une réussite. Ajoutons que ce Dac rendre justice à la qualité de la source, preuve s'il en est de sa parfaite neutralité.

Spécifications du HP-A4

• Connectique d'entrée : 1 x USB 2.0 asynchrone (24/192 kHz PCM, 2.8/5.6 MHz (DSD)1 x entrée et une sortie optique S/PDIF (24/192 kHz)
• Conversion : Burr-Brown PCM 1792A
• Connectique de sortie : 2 x RCA ligne, 1 jack 6.35 mm
• Paramètres sortie casque : 100 mW (32 Ω de charge), distorsion : - de 0.004% à 1 kHz, 32 Ω de charge, 100 mW, réponse en fréquence : 20 Hz à 80 kHz
• Paramètre sortie ligne : 2 Vrms, distorsion : - de 0.01% à 1 kHz, réponse en fréquence : 20 Hz à 80 kHz +/- 3 dB à 192 kHz
• Dimensions : 113 x 34 x 155 mm (LxHxP)
• Poids : 500g
• Prix : 349 €

Site Fostex : www.fostexinternational.com
Distributeur pour la France : www.hamysound.com


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework