icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

Tune Audio Pulse : un subwoofer High End à pavillon qui reproduit les battements les plus profonds de la musique

Tune-Audio-Pulse 01

La firme grecque Tune Audio peaufine sa logique probablement unique de transducteurs intégralement à pavillons. Après l'Anima et la Marvel, un caisson de sous grave, également à pavillon, rejoint la petite famille du concepteur Manolis Proestakis. Présenté pour la première fois en France et à Paris à l’auditorium 080, nous avons pu écouter ce "monstrueux" caisson de grave, qui fut accompagné pour l’occasion des superbes et étonnantes enceintes Anima. Compte rendu d’un grand moment de la Hifi.

Tune Audio est en effet une marque grecque connue pour ses réalisations hors normes basées sur l’utilisation et l’optimisation de la technologie dite à pavillon. Les modèles Anima, sur laquelle nous allons revenir et les Marvel avaient déjà défié la chronique dans la presse française et internationale tant par leurs choix technologiques, leur design totalement à part et une restitution neutre, détaillée, dynamique mais terriblement juste quant à leur image stéréophonique. Ce caisson de grave, le Pulse, aux dimensions impressionnantes et au look si particulier avait, lors du salon High End 2011 de Munich, laissé une trace indélébile dans la mémoire de nombreux audiophiles qui s’étaient laissé prendre par une démonstration très réussie. Ce caisson va "stationner" quelque temps en France, à Paris chez l’auditorium 080, auditorium où nous avons pu assister à une courte mais très sympathique démonstration des qualités de ce subwoofer, pas comme les autres.

L’Anima ou le souffle de la musique

L’Anima est une haute colonne au design assez unique mais tout à fait explicable technologiquement. Ce système atypique combine, en effet trois haut-parleurs de même technologie. Nous avons tout d’abord un HP de grave de 38 cm de diamètre (non visible sur les photos), chargé par l’avant via un pavillon rayonnant vers le sol sur 360° (d’où la forme de l’ensemble). Ce haut-parleur est en réalité placé en haut de l’enceinte à l’horizontale (dans le coffret supérieur fermé) et ses ondes avant atterrissent dans l’embouchure d’un pavillon pour terminer leur course tout en bas de l’ébénisterie qui elle, est réalisée en bouleau de la Baltique. La dispersion des ondes est donc optimale, mais demande tout de même un placement de l’enceinte dans la pièce assez méticuleux. En effet, suivant la nature du sol (moquette, plancher, carrelage, tapis) va jouer sur la courbe de réponse dans le bas du spectre, ceci pourra être corrigé par un ajustement en hauteur rendu possible grâce aux pointes réglables prévues à cette effet.
Au-delà de 250 Hz, c’est un médium de 13 cm qui prend le relai. Ce transducteur de marque Fostex, avec charge arrière close, débouche à l’avant  sur un second pavillon circulaire de profil Tractrix qui est fabriqué à partir du bois latté multiplis de même nature, ce qui offre à l’ensemble une signature esthétique si propre à cette marque et que nous n’avions pas vu depuis bien des années.
Ensuite, et vers les 1 500 Hz, le relai est pris par un troisième transducteur. Il s’agit là aussi d’un moteur à chambre de compression, mais cette fois haut-médium-aigue avec diaphragme en titane (5 cm de diamètre) et pavillon circulaire de forme exponentielle moulé dans une résine époxy. Pour les spécialistes, ce pavillon circulaire fait 15 cm de profondeur se terminant par un diamètre de 22 cm avec un départ à 2.5 cm, avec une pièce de phase non visible extérieurement.
Enfin, le filtrage est placé tout en bas de l’enceinte pour des raisons évidentes de perturbations électromagnétiques issues des moteurs des différents haut-parleurs. Ce filtre est du premier ordre et est entièrement câblé en l’air (sans circuit imprimé), le câble étant un cuivre OFC avec isolation en tissu.

Tune-Audio-pulse 02 

Le Pulse et les pulsations les plus graves

Le Pulse est un complément logique des Anima quand la pièce est grande où l'envie de perfection proche de l'absolu vous prend. Il est compatible, non seulement avec des enceintes Tune Audio mais aussi avec toutes les enceintes rapides et expressives, dont il prolongera le spectre sonore vers l'infra hertzien avec brio et sans se contenter de jouer une note unique, monochrome et paresseuse. Nous devons bien avouer que c’est tout à fait l’impression sonore qu’il offre. Le Pulse reprend quelque peu les mêmes lignes esthétiques que les Anima et pour cause. Il utilise en effet un haut-parleur de 38 cm à membrane en papier avec suspension à petits plis qui est, comme celui des Anima chargé à l’avant par un pavillon débouchant vers le sol. Il bénéficie d’une unité de puissance d’une centaine de watts, mais ne soyez pas dérouté par la modeste vélocité de cette unité de puissance, le haut-parleur affiche une sensibilité de 110 dB, et son pavillon est conçu pour augmenter le niveau de sortie.
Dirigé vers le sol, ce pavillon est accordé à la limite de fréquence la plus basse du spectre et est, lui aussi, fabriqué en contreplaqué de bouleau de la Baltique de première catégorie, et ce afin de limiter les colorations sonores.
Ce produit totalisant un poids de 95 kilos pour des dimensions dépassant le mètre en largeur comme en hauteur, est capable de pulser dans votre salle d’écoute un niveau sonore de 130 dB. A l’arrière, nous trouvons un certain nombre de réglages et possibilités de branchement. Nous avons un contrôle du volume, un réglage de phase 0-360°, la possibilité de couper ce caisson entre 30 et 120 Hz suivant les caractéristiques des enceintes principales ou de la pièce d’écoute et enfin une position "BassBoost" avec accentuation de 0 à 6 dB sur la plage de fréquences 20 à 50 Hz.

Tune-Audio-pulse 03 

Une écoute très haut de gamme

Puis, nous sommes passés à l’écoute d’un système comprenant les Anima accompagnées par le Pulse. Tout d’abord, ce système, malgré la taille impressionnante de l’ensemble, est toujours resté réaliste quant à son image stéréophonique. Les grandes enceintes ont souvent tendance à en mettre un peu partout, ici la restitution est toujours restée bien centrée entre les deux enceintes, avec une excellente rigueur dans le placement des divers interprètes.
Nous nous sommes délectés par exemple à l’écoute d’un CD de batterie (Sheffield Lab, DXD 24 bist/352,8 kHz) "Drum & Track Disc". Non seulement le placement des diverses cymbales est respecté à la lettre, mais elles sonnent de mille feux et sonorités scintillantes comme dans la réalité. On perçoit avec minutie l’extinction des notes dans l’espace avec une précision et une richesse que seuls les grands systèmes offrent. Ce CD nous permet également de sentir que ce Pulse est particulièrement réussi dans le sens où il donne une grande sensation de présence sans que l’on s’en rende compte par un gonflement du bas anormalement fort. Il suffit de le couper pour se rendre immédiatement compte de son absence. Il offre en tout cas une parfaite égalisation, une parfaite linéarité tout au long de la bande passante.
Puis avec le CD les "4 Toccatas & Fugues" de Jean Sébastien Bach joués à l’orgue par André Isoir (CAL 9718), le Tune Audio Pulse permet la restitution de cet instrument dans ses octaves les plus bas avec une puissance énorme. Le son vrombit dans la pièce avec une réelle majesté, sans embonpoint, sans aucun traînage, ni grossissement anormal dans le bas du spectre. On sentirait presque le vent s’échapper des tuyaux, comme tous les bruits de la soufflerie. A cela s’ajoute le sentiment de sentir l’immensité du lieu de l’enregistrement donné par la définition des notes basses.

L’écoute de ce couple Anima et Pulse a été franchement impressionnante par le réalisme de la restitution sur la neutralité des timbres, la richesse des détails, l’absence de son projeté en avant (ce qui peut facilement arriver avec ce type de technologie à pavillon), la rapidité et l’homogénéité de tous les éléments du système. Le prix est, certes élevé, mais pour un système de cette qualité, c’est tout à fait justifié. Pour le commun des mortels, n’oublions pas la sortie d'ici au printemps d’un modèle Tune Audio plus petit : la Prime, qui devrait être proposé vers les 4 000 €. Nous attendons ces dernières avec impatience. Merci d’ailleurs à l’auditorium 080, et Romain Grandadam qui s'en occupe, pour nous avoir permis, en toute tranquillité, de goûter à un tel système. Ce caisson ne restera en démonstration que jusqu’au printemps, n’hésitez pas à demander un rendez-vous d’ici là.

Tune-Audio-pulse 04

Spécifications techniques

Enceintes à pavillon Tune Audio Anima

  • HP grave : 38 cm rapide chargé par un pavillon réalisé en contre-plaqué multi-plis de bouleau dirigé vers le sol
  • HP médium/aigu : 12 cm propriétaire chargé par un pavillon contre-plaqué multi-plis de bouleau
  • HP aigu : chambre de compression 2.5 cm Néodyme / Titane chargé par un pavillon composite
  • Sensibilité : 109dB/W/m 8 ohms
  • Filtre 1er ordre coupures à 250 et 1500 Hz
  • Dimensions : 158 x 87 x 87 cm
  • Poids : 75 kg
  • Prix : 34 000 €

Subwoofer Tune Audio Pulse

  • Sensibilité : 110 dB/W/m 8 Ω
  • entrées: stéréo ligne RCA, impédance 10K Ω
  • entrées haut-niveau HP, impédance 1K Ω
  • Dimensions: 113 x 55 x 118 cm, (HxPxL)
  • Poids : 95 kg
  • Prix : 15 000 € (Finition bois naturel ou peintures mates, satinées ou laquées)

www.080.fr
www.tuneaudio.com


Autres articles qui peuvent vous intéresser sur le web et On-mag.fr


Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework