icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Modeste Moussorgski, Tableaux d’une Exposition, Une nuit sur le Mont Chauve

Image

Gewandhausorchester Leipzig

Igor Markevitch

Berlin Classics

Integral Distribution

NOTATION :-) :-) :-) :-)

C’est à la mémoire de son ami, le peintre Victor Hartmann, que Moussorgski composa une suite pour piano, dont Maurice Ravel réalisa une orchestration qui allait faire de cette œuvre le chouchou des salles de concerts, comblant un public avide de sensations fortes. Pleine de surprises orchestrales dont "La cabane sur des pattes de poule", Bydlo ou la grandiloquente "Grande Porte de Kiev", l’oeuvre acquiert sous la direction du grand chef Russe une dimension fantastique, aux couleurs orchestrales éclatantes. Igor Markevitch applique à "Une Nuit sur le Mont Chauve" le même traitement, c’est-à-dire une interprétation frénétique qui rend hommage aux maléfices et autres Démons de la nuit, évoqués dans ce poème symphonique. Malheureusement, la version un peu sirupeuse de Rimski Korsakov fait regretter celle sans concession de Moussorgski lui-même !

Michel Jakubowicz


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Comments est propulsé par CComment

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework